Last stop in Portugal

20 avril 2019

A Viana do Castelo. Après c’est le fleuve Minho, qui sépare le pays de l’Espagne, ou de la Galice plutôt, mais dont l’entrée est hasardeuse du fait des hauts fonds, des bancs de sable et des courants. Après Viana, il faut filer sur la première ria (sorte de petit fjord, mais non glaciaire, ou aber en breton, nom qu’on retrouve au Pays de Galles et aussi en Ecosse – Aberdeen).

Lire le reste de cette entrée »

Noms de bateaux

11 avril 2019

Gaston Lagaffe à Miami

J’aime bien Thula Thula, sans avoir choisi le nom, mais il y en a d’autres de sympas, et quelques-uns qui parlent aussi de leur propriétaire… Sur un chantier aussi vaste que celui de Povoa, on se régale à imaginer leur histoire. Et à les connaître aussi parfois, en discutant avec le skipper ou les équipiers.

Lire le reste de cette entrée »

Coup de vent à Póvoa

8 avril 2019

L’entrée du port, impraticable par ce temps

Un bon coup de vent sur la côte nord du Portugal, une semaine de vent fort et de pluie, de quoi se féliciter d’être au port. Le climat ici semble régulier, des hivers et des été secs et ensoleillés, des printemps – spécialement en avril – très arrosés. Il faut prendre son mal en patience…

Lire le reste de cette entrée »

Forts portugais

7 avril 2019

Les Portugais ont construit des forts partout, au Maroc, en Afrique noire (sur toutes les côtes du continent), en Asie, en Amérique, et bien sûr chez eux, ici à Vila do Conde, au nord de Porto. Un de ceux qui nous avait marqués était sur une plage, dans une île perdue près de Paranagua au Brésil, Ilha do Mel, dans un cadre somptueux :

Lire le reste de cette entrée »

Vu de l’espace

7 avril 2019

Photo de Thomas Pesquet à l’occasion de la révolution des œillets. Avec légendes :

Lire le reste de cette entrée »

Photopages

4 avril 2019

Mon cousin de Vence, Jean-Claude Hubi, est un fin lettré, un observateur lucide de son temps, et un excellent photographe. Je publie ici son journal de voyage et de rencontres, une photo par post et un texte l’accompagnant, un exercice qu’il a intitulé Photopages.

Lire le reste de cette entrée »

Porto et Gaia

23 mars 2019

Sur les deux rives du Douro s’étale l’agglomération, Porto sur la rive droite (ou nord), Gaia, ou Vila Nova de Gaia, sur la rive gauche, les monuments et le cœur de la cité sont bien sûr à Porto mais Gaia est la ville du Porto.

Lire le reste de cette entrée »

Peintres portugais

21 mars 2019

au musée Soares dos Reis, à Porto. La toile ci-dessus est de José Malhoa (1855-1933), elle s’appelle O Remédio (le médicament), le peintre représente des scènes de la vie quotidienne, ici une jeune femme qui apporte un remède urgent, on sent toute la hâte, l’inquiétude, la longue marche à faire, dont on ne sait si elle aboutira à temps…

Lire le reste de cette entrée »

Du Tage au Douro

21 mars 2019

Du samedi 9 mars au samedi 16 mars, du Tage au Douro, de Parque das Nações à la marina de Porto à Afurada, avec arrêts touristiques à Peniche, Berlengas, Nazaré, Figueira da Foz, et dans les terres, Obidos, Alcobaça et Batalha.

Lire le reste de cette entrée »

La bataille

18 mars 2019

C’est la grande bataille qui a décidé de l’indépendance du Portugal, en 1385, la bataille d’Aljubarrota, contre les Castillans, bataille remportée par le connétable Nuno Alvares, avec des forces moins importantes. Le maître d’Aviz devient roi, sous le nom de João I, et installe sa dynastie jusqu’en 1580 et la domination espagnole des Habsbourg sur le Portugal. La victoire a été célébrée par la construction de l’immense monastère de Batalha, en style gothique flamboyant manuélin, aussi riche et raffiné que celui d’Alcobaça, deux siècles auparavant, au début du gothique, est sobre. Construit entre 1386 et 1517, c’est une oeuvre essentiellement du XVe siècle, le Quattrocento, en pleine Renaissance, plus d’un siècle donc, et sept rois du Portugal se sont succédé pendant ce temps…

Lire le reste de cette entrée »

La splendeur d’Alcobaça

17 mars 2019

C’est un monastère cistercien de la fin du XIIe siècle, construit dans une vallée fertile, au confluent de deux rivières, la Baça et l’Alcoa, d’où le nom de ce qui est aussi maintenant une ville, Alcobaça. Ce qui frappe est la taille de la construction, la hauteur des voûtes, la technique et la virtuosité extraordinaires atteintes par les architectes du Moyen Âge. La sobriété aussi, car l’essentiel du monastère précède le gothique manuélin ou flamboyant, à la différence de l’autre grand monastère proche, Batalha.

Lire le reste de cette entrée »

La reine morte

16 mars 2019

La reine morte, c’est Inês de Castro, et c’est aussi la pièce de Montherlant (1942) qui reprend son histoire tragique. Le couple royal, Pierre Ier du Portugal et Inês, vit une histoire d’amour qui défie le temps et reste dans la mémoire ibérique à l’égal de Roméo et Juliette, avec cette différence que les personnages ont ici réellement existé. Les deux tombes sont dans le monastère d’Alcobaça, pas loin de Nazaré, superbe témoignage du Moyen Âge à son apogée (fin XIIe-début XIIIe siècles).

Lire le reste de cette entrée »

Les bateaux de Nazaré, suite

14 mars 2019

Trois frères loyaux

Retour à Nazaré, par la mer cette fois, depuis Peniche, avec Hélène et Cyrille, rencontrés aux Berlengas. Marina accueillante au sud de la ville :

Lire le reste de cette entrée »

Óbidos

14 mars 2019

Óbidos est le Carcassonne ou le Rothenburg portugais, quoiqu’il y ait d’autres cités au Portugal pouvant valoir la comparaison. La ville fortifiée est à 17 km de Peniche, un aller-retour facile en bus. Déjà en mars, les touristes abondent, notamment japonais, en groupe compact derrière leur guide.

Lire le reste de cette entrée »

Notre Dame des Remèdes

11 mars 2019

Au bout de la presqu’île de Peniche, face à l’archipel des Berlengas, se trouve une merveilleuse petite chapelle, toute bleue d’azulejos, c’est Nossa Senhora dos Remédios.

Lire le reste de cette entrée »