Une mort lente

7 novembre 2016

porte_conteneurs

Les quinze derniers jours, en janvier 2014, la fatigue d’Alvarenga et sa sous-alimentation sont telles qu’il est au bord de l’agonie, et sans l’arrivée proche aux Marshall – qu’il aurait pu tout aussi bien rater – avec devant lui les Philippines à 4000 milles, ou l’Indonésie à 3000, il serait mort rapidement :

Lire la suite »

The moon his calendar

2 novembre 2016

pacifique

Lu enfin le bouquin, merci Claire et Laurent ! L’histoire de Salvador Alvarenga, pris dans une tempête qui désempare son embarcation de pêche devant les côtes du Mexique, et qui va survivre un an et trois mois à la dérive, en traversant le Pacifique.

On the one year anniversary of his journey adrift, the moon was full and José Salvador Alvarenga became the first person in history known to have survived an entire year in a small boat lost at sea.

Lire la suite »

Difficile de remercier quelqu’un qui vous a sauvé la vie

30 octobre 2016

orques

Jérôme Poncet est entré dans la légende de la voile, aux côtés des Moitessier et Tabarly, quand avec son Damien il fait le tour du monde entre 1969 et 1973, via le Spitzberg, le Groenland, l’Amazone, l’Antarctique et le Pacifique, avec son ami Gérard Janichon. Poncet passait ses vacances à l’île de Ré, lieu de ses premiers bords. Enfants, nous avons joué ensemble sur les plages de Trousse Chemise. Les deux familles campaient sur un terrain des Sadoc, au milieu des pins, au dessus du Fier. Un incident avait marqué cette époque, une famille était patriote/conservatrice, l’autre sympathisante communiste, c’était en juillet 1954, Pierre Mendès-France était à la tête du gouvernement et venait de négocier les accords de Genève qui entérinaient la perte de l’Indochine pour la France, et la fin de la guerre, après la défaite de Diện Biên Phủ en mai. Consternation dans la famille de droite, joie dans la famille de gauche. Ambiance glaciale lors de l’apéritif du soir, au dessus de la plage.

Lire la suite »

Dans la Forêt noire

29 octobre 2016
schwarzwald-31

La Forêt noire était rouge

Quelques jours à Tonbach, près de Baiersbronn, au Traube.
Une histoire de la Forêt noire :

Lire la suite »

De La Barbade aux Grenadines, en annexe

18 octobre 2016

Peter Tangvald convoyait seul son cotre bermudien de 32 pieds, Dorothea, de Guyane française en Floride, en mars 1967, avec une escale prévue à Charlotte Amalie dans les îles Vierges américaines. Construisant un nouveau bateau, il voulait vendre celui-là, et les possibilités étaient évidemment plus grandes à Fort Lauderdale qu’à Cayenne. Mais les événements en décidèrent autrement, sa traversée s’arrêta à 40 milles au sud de la Barbade. Il raconte lui-même l’histoire.

Lire la suite »

Dans l’œil du cyclone

16 octobre 2016

isabel

L’histoire s’est passée en 1980, un ketch bermudien de 48 pieds (14-15m), Island Princess, a été perdu en mer entre Cuba et la Jamaïque en août, pris dans le cyclone Allen, un des plus violents jamais vus (cat. 5), avec des vents dépassant 150 nœuds (300 km/h). Les quatre hommes de l’équipage s’en sont sortis, grâce au radeau de sauvetage et à un cargo norvégien. Bob Payne, du magazine Sail, a recueilli leur témoignage et reconstitué les événements. A un moment, le radeau s’est retrouvé dans l’œil du cyclone, sans vent, au calme, dans le silence, avant d’être repris par les éléments déchaînés.

Lire la suite »

Sur le bord du cyclone

12 octobre 2016
tele-1

A la télé, l’arrivée du cyclone Matthew sur la Floride

Il est rare qu’on se trouve au cœur d’un cyclone, mais il est fréquent (pour peu qu’on habite dans une région concernée) d’attendre son passage et de n’en voir que la queue. Jusque-là, pour nous, à Madagascar (île Ste Marie et Tamatave), à la Réunion, ou dans le Sud des Etats-Unis, c’est la deuxième option qui s’est présentée, pas de « direct hit ».

Lire la suite »

Grand Zimbabwe

6 septembre 2016

grand_zimbabwe

Les ruines du Grand Zimbabwe, découvertes en 1871 par l’explorateur allemand Karl Mauch, sont les plus importantes en pierres trouvées en Afrique au sud de l’Égypte et de l’Éthiopie, le mot même de Zimbabwe signifie en shona construction en pierre, elles attestent de la présence d’un puissant royaume ou empire, à l’emplacement du Zimbabwe et du Mozambique actuels, commerçant l’or, l’ivoire et le cuivre avec les cités swahilies sur la côte, notamment les ports de Kilwa et Sofala, et par leur intermédiaire avec les Arabes, les Perses les Indiens, les Indonésiens et les Chinois (faïence, verre et porcelaine retrouvés). Au nord de Kilwa, à la hauteur de Zanzibar et des Grands Lacs africains, on ne trouve par contre aucune trace d’échanges importants avec l’intérieur, conséquence de la présence entre la côte et la région des lacs d’une des zones les plus arides de l’Est africain, et il faudra attendre le XVIIIe siècle pour voir des échanges s’établir.

Lire la suite »

Le Désert

25 août 2016
le-preche-au-desert-toile-de_max_leenhardt

Le prêche au désert, ou Les héros de la liberté de conscience, tableau de Max Leenhardt (1853-1941)

Le mot Désert pour les protestants français désigne la période de persécution entre 1685, révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV (l’édit de Nantes était un édit de tolérance relative d’Henri IV, en 1598, qui avait mis fin aux guerres de religion), et 1787, édit de tolérance sous Louis XVI, à la veille de la Révolution, avec l’influence des Lumières. Il désigne aussi le fait que les assemblées religieuses protestantes se déroulent dans la clandestinité durant un siècle, dans des endroits secrets, écartés, des grottes, des forêts, des montagnes reculées, bref des « déserts ». Il fait référence enfin à la période des 40 années de l’exode quand les Hébreux quittent l’Egypte et l’esclavage et errent dans le désert, avant d’atteindre la terre de Canaan.

Lire la suite »

I was only happy once…

23 août 2016
pirate_treasure_island_stevenson

Long John Silver, peint ici par Monro Scott Orr (1874-1955) en 1934

and that was at Hyères.
R.L. Stevenson

Pour avoir vécu dix ans à Hyères, de 1996 à 2005, je le comprends très bien. La ville a la taille idéale et offre avec la baie, la presqu’île de Giens, les îles comme Porquerolles, et son climat, un environnement incomparable. C’est d’ailleurs là, entre 1883 et 1884, que l’immortel auteur de L’île au trésor, La Flèche noire et Dr Jekyll et Mr Hyde a produit ses plus grandes oeuvres.

Lire la suite »

Gévaudan et Cévennes

22 août 2016
pont_de_montvert (5)

Le Pont-de-Montvert, sur le chemin de Stevenson

Le Gévaudan sous la monarchie était une région qui faisait partie de l’ancienne province du Languedoc. Pendant la Révolution, elle devient un département, celui de la Lozère, en 1790. Les Cévennes quant à elles sont une chaîne de montagne, appartenant au Massif Central, et se situant à son sud-est, en gros entre Mende, Alès, Ganges et Millau, sur cinq départements : la Lozère, le Gard et l’Aveyron principalement, l’Ardèche et l’Hérault marginalement cevennes - 5departements Le point culminant est le Mont Lozère au centre, à 1700 m (5575 pieds), vient ensuite le Mont Aigoual au sud, à 1565 m (5135 pieds).

Lire la suite »

Gorges de la Jonte

18 août 2016

causses_cevennes_gorges_villes_jonte

Carte

La balade rituelle, annuelle, deux heures de montée depuis Le Rozier, pour arriver à la corniche à pic sur la Jonte, au bord du causse Méjean, avec les fameux Vase de Sèvres et Vase de Chine, ces formations rocheuses extraordinaires. Cette année, avec Claire et Michèle, on a oublié Widji à la maison, too bad!

Lire la suite »

Sur le Causse de Sauveterre

15 août 2016

la_canourgue_banassac (9)

Les causses sont des plateaux érodés, au sud du Massif Central, de 700 à 1200 m d’altitude, entre l’Aubrac et les Cévennes. lls offrent un cadre magnifique, propice aux balades, autour de La Canourgue notamment.

Lire la suite »

Dans les Pyrénées

9 août 2016
lercoul_2016_2 (54)

La maison de Michel

Retour aussi dans les Pyrénées, à Lercoul, hameau montagnard de l’Ariège, non loin d’Andorre.

Lire la suite »

Le Cazavant

7 août 2016
re_2016 (317)

Cazavant dans le port d’Ars, juillet 2016

C’est un dériveur très lourd, en bois, avec une dérive en fonte, construit à Ars-en-Ré depuis les années 1930, et qui a fait les beaux jours du Fier après la guerre, adopté par l’école de voile d’Ars, à une époque où les 420 et autres bateaux modernes en plastique n’existaient pas. Le Cazavant a une harmonie de ligne absolument unique, quelque chose de parfait, un peu comme le nombre d’or dans ses proportions cher à Léonard de Vinci. Sous voile, dans le Fier, c’est un régal, on apprend le plaisir de faire du près, d’être sur la crête, entre la dévente au lof et la perte de vitesse si on abat trop, en maniant la barre d’un doigt, un bateau pesant près d’une demi-tonne qui, par la magie de l’équilibre entre l’eau et le vent, peut être conduit par un enfant. Quand on expérimente ça, le virus de la voile ne vous quitte plus, pour toute la vie. Merci à M. Gaston Cazavant, un véritable artiste, un artisan de génie.

Lire la suite »