Karacaören

Un mouillage au sud de Fethiye, sur le chemin de Kas, Kastelorizo et Kekova. Il y a aussi le mouillage de Cold Water Bay, mais c’est un peu serré, celui-là est plus ample et spectaculaire. L’île de Gemiler, tout près, était un relais byzantin, une princesse locale supportait si mal le soleil qu’elle s’était fait construire une sorte de tunnel en pierre jusqu’au port, on en voit encore les traces. Au XIXe, l’île servait de repaire de pirates. Aujourd’hui, plus de princesses, plus de pirates, juste des plaisanciers, des restaus et des gulets. A une heure à pied, le village grec abandonné de Kaya, objet d’un des fameux échanges de population de 1923 entre Turcs et Grecs. Lire là-dessus le roman de Louis de Bernières, un romancier anglais (Capitaine Corelli) malgré son nom : Birds without wings. Voir sa description de Fethiye au XXIe siècle, et un compte rendu du roman ici.

Étiquettes : , , , , , , ,

3 Réponses to “Karacaören”

  1. Laure Says:

    C’est quoi des « gulets » ?

  2. jbrasseul Says:

    Les caïques turcs, qui transportent les touristes. Ça vient de goélette.

  3. Cold Water Bay « Le journal de Joli Rêve Says:

    […] Un peu plus loin de là, le mouillage de Karacaören […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :