Don Kisot

Dans le panthéon communiste de mon enfance, il y avait Nazim Hikmet, grand poète turc du Parti, et bien d’autres, comme le Brésilien Luis Carlos Prestes, de la fameuse Colonne Prestes, Mao et la longue marche bien sûr, Aragon, Eluard, Picasso, etc. J’avais notamment une reproduction du Don Quichotte et Sancho Pança de Picasso dans ma chambre. A la maison, il y avait des bouquins de poèmes de Hikmet.
Si vous voulez un mouillage tranquille, loin des bruits et de l’excès touristique du port de Kas, à deux milles de là il y a une baie parfaite, pas un chat, deux restaurants. Celui-là s’appelle justement Don Quijote, avec le fameux dessin de Picasso, et le poème de Nazim… Souvenirs, souvenirs   En plus, le dîner est succulent et bon marché, l’accueil chaleureux.

Le patron agite deux grands fanions rouges à l’arrivée du bateau, pour m’inciter à venir, il me dit qu’il y a quatre mètres à son ponton. En fait, une fois amarré, je plonge pour voir, il y a moins de deux m ! Il ne reste que 30 cm sous la quille ! Sueurs froides, j’ai failli m’échouer chez Don Quichotte…

Le poème est en turc, mais la signature et les mots sont là (Don Kisot, Rosinant), grâce à Atatürk et son adoption des lettres latines en 1928. On trouve tout sur internet, même la traduction, quoique en anglais seulement. En bas, une tentative en français.

La barque de Salim, il me dit un « Ca va ? » en arrivant 

Kas au fond

Problème d’ancre

Don Quichotte
Le chevalier à la jeunesse éternelle
A l’âge de cinquante ans trouva son esprit dans son coeur
Et un matin de juillet partit capturer
Le droit, le beau et le juste.
Contre lui, un monde de géants sots et arrogants.
Lui sur sa triste mais brave Rossinante.
Je sais ce que c’est que désirer quelque chose,
Mais si votre coeur ne pèse q’une livre et seize onces,
Il n’y a pas de sens, mon seigneur, de combattre ces moulins à vent inertes,
Mais vous avez raison, bien sûr, Dulcinée est votre compagne,
La plus belle femme au monde.
Je suis sûr que vous crierez ces vérités
A la figure des épiciers,
Même s’ils vous renversent de votre cheval et vous battent.
Mais vous, le chevalier invaincu de notre rêve,
Continuerez à briller derrière le heaume d’acier
Et Dulcinée n’en sera que plus belle.
Nazim Hikmet

Étiquettes : , , , , , , ,

Une Réponse to “Don Kisot”

  1. claire Says:

    waow super la terrasse avec le « charge tree » 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :