Éphèse

La perle des sites antiques turcs, l’imposante cité d’Éphèse, à deux pas de Kusadasi. La plupart des gens du bord étaient déjà venus, dans leur jeunesse ou plus récemment, c’est dire. Pour les autres, la visite comble une lacune. Un peu envahi, pas le genre site intime qu’on visite tout seuls à sept heures du mat, beaucoup de Japonais, et aussi de Chinois ce qui est nouveau, mais très impressionnant quand même.

Peut-être un jour, me disais-je, un homme des Florides viendra-t-il visiter ainsi les ruines de ma patrie, et, comme dans Éphèse, quelques noms seuls demeureront debout au milieu de la poussière des marbres et de la cendre du cèdre et de l’airain.

Louis-Auguste de Forbin, directeur des musées de la Restauration, Voyage dans le Levant, 1817, cité dans Le goût de la Turquie, textes rassemblés et présentés par Jean-Claude Perrier, Flammarion, 2010

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “Éphèse”

  1. claire Says:

    oh la la, c grandiose ce site … à côté nous ce qu’on a vu c’est très très abimé !

    Claire

  2. JB Says:

    T’as vu comme c’est envahi aussi, le nombre de touristes ? A Letoon, sous la pluie, y’avait pas foule de Japonais. 😉

  3. Jean-Yves Says:

    Grosse envie d’un nouveau bord en voyant ces photos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :