A sleigh-ride down through the islands

Quand les vents du nord se lèvent ici, ça peut durer des semaines, jour et nuit, à force 5 à 7. Il vaut mieux partir d’en haut dans ce cas, ils vous offrent, comme le dit joliment Rod Heikell, « une balade en traîneau à travers les îles »*. C’est ce qui nous est arrivé depuis Kusadasi, neuf jours de descente à 20-30 noeuds de vent sans interruption, parfois des pointes à 33-35 noeuds dans les rafales. Le bateau n’avait jamais été autant à la fête. Comme le dit la notice de Siltala Yachts (le constructeur), les Nauticats ne se révèlent que par bon vent. Ici, sur une eau lisse, comme dans le chenal entre Samos et la côte turque, on a atteint 7,7 noeuds. Un peu saoulant à la longue, surtout en mer ouverte, avec des vagues courtes et hachées, et la nuit, où le bateau était secoué de violentes rafales, mais c’est quand même très efficace, pas de moteur pratiquement, sauf dans les manoeuvres au départ et à l’arrivée. Et ça fait du bien quand ça s’arrête, le lendemain même de notre arrivée à Fethiye, grand calme, grand beau temps, et la température remonte de cinq degrés.

L’itinéraire (voir carte et posts suivants), partie îles grecques, partie côte turque : Kusadasi, Samos, Agathonisi, Arki, Patmos, Léros, Akyarlar, Cnidos, Palamut, Symi (Panormitis), Bozzuk Buku, Kapi creek, Fethiye.

Le sommet de la croisière, Patmos, sa Skala et sa Chora, son côté Cyclades, et surtout la grotte de St Jean et le fabuleux monastère forteresse :

NB Pour passer de la force du vent en noeuds à la force Beaufort, ajouter 5 et diviser par 5. Ainsi 25 noeuds donnent 30 divisé par cinq = 6 Beaufort. Dans le cas inverse, multiplier par 5 et enlever 5, 7 Beaufort donne 30 noeuds. Ça ne marche que jusqu’à force 8. Voir le livre de Scott Huler, Defining the Wind. Merci à Mark Kritz !

Defining the Wind is the story of an obsession. It begins in 1983, when Scott Huler, then a copyeditor for a small technical publisher, discovered the entry for the Beaufort Scale (by which wind intensity is measured) in the Merriam-Webster Ninth New Collegiate Dictionary ». Mr. Huler was immediately captivated. What made the 110-words of definition unforgettable was its poetry. Between Beaufort 0 (calm), « Smoke rises vertically, » and Beaufort 12 (hurricane), « Devastation occurs, » was a series of rhythmic descriptions such as « Small trees in leaf begin to sway; crested wavelets form on inland waters. » (Beaufort 5, fresh breeze.) Lire plus…

* « Going south you have pretty much a sleigh-ride down through the islands. » RH, p. 38

Sleigh ride, quintessential Christmas tune :

.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “A sleigh-ride down through the islands”

  1. jean gab Says:

    Merci pour cette belle carte capitaine

  2. François-Xavier Says:

    Merci pour cette carte très explicite. Effectivement, pour mes débuts en voilier, la balade a été mouvementée… Il a fallu s’accrocher, (au sens propre)… Magnifique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :