Archive for octobre 2010

Arki

13 octobre 2010

Encore plus petit qu’Agathonisi, l’archipel d’Arki. Ici sur un îlot réputé pour ses eaux claires, Marathi. Il n’y a que deux restaurants, et des voiliers de passage.

(more…)

Agathonisi

13 octobre 2010

Toute petite île, pas du tout touristique, une chora construite à l’abri, derrière un flanc de montagne, invisible de la mer à cause des pirates. Pas très bien entretenue, on est loin de la blancheur et de la propreté de Folegandros ou Serifos, mais un petit port charmant, avec quelques restaurants et pensions sur la plage, et des eaux cristallines. On y passerait bien quelques jours, comme ce couple de Français rencontrés, collectionneurs des îles grecques, qui y sont depuis deux semaines, mais le temps presse, d’autres îles, des départs, des avions… Des policiers lettons travaillent ici pour l’UE, à surveiller les entrées d’immigrants illégaux, l’Asie est aux portes. On voit leur canot rapide sur une photo. Ils tuent le temps en discutant en anglais de leurs pays comparés avec les propriétaires des restaus du port, le temps semble arrêté, on a l’impression d’être dans un film italien vantant les mérites de la simplicité de la vie sur une île méditerranéenne, la sagesse cachée des habitants, etc.

(more…)

Pythagoreion

12 octobre 2010

Pythagore est né ici, à Samos, dans le port qui porte maintenant son nom, et où figure sa statue . Mais Samos a vu naître aussi Ésope, inspirateur de notre La Fontaine.

(more…)

A sleigh-ride down through the islands

12 octobre 2010

Quand les vents du nord se lèvent ici, ça peut durer des semaines, jour et nuit, à force 5 à 7. Il vaut mieux partir d’en haut dans ce cas, ils vous offrent, comme le dit joliment Rod Heikell, « une balade en traîneau à travers les îles »*. C’est ce qui nous est arrivé depuis Kusadasi, neuf jours de descente à 20-30 noeuds de vent sans interruption, parfois des pointes à 33-35 noeuds dans les rafales. Le bateau n’avait jamais été autant à la fête. Comme le dit la notice de Siltala Yachts (le constructeur), les Nauticats ne se révèlent que par bon vent. Ici, sur une eau lisse, comme dans le chenal entre Samos et la côte turque, on a atteint 7,7 noeuds. Un peu saoulant à la longue, surtout en mer ouverte, avec des vagues courtes et hachées, et la nuit, où le bateau était secoué de violentes rafales, mais c’est quand même très efficace, pas de moteur pratiquement, sauf dans les manoeuvres au départ et à l’arrivée. Et ça fait du bien quand ça s’arrête, le lendemain même de notre arrivée à Fethiye, grand calme, grand beau temps, et la température remonte de cinq degrés.

(more…)

Priène

11 octobre 2010

Encore un petit site, peu connu, bien loin d’Ephèse et ses flots de touristes. Le prix reflète la différence : 20 TL pour la seconde, trois pour le premier ! Chaque site a ses particularités, son originalité, son style, ce qui fait que l’idée on voit un site on les a tous vus, des ruines, des pierres sur des pierres, est fausse. On peut les apprécier comme les romans différents d’un auteur, David Lodge ou William Boyd par exemple, une unité certes, mais le plaisir est renouvelé à chaque fois. Sauf pour certains écrivains qui se répètent un peu, chacun pourra trouver des cas… Celui-là possède ainsi un théâtre avec des sièges somptueux pour notables, ce qu’on n’a vu nulle part ailleurs, un bouleutérion carré parfaitement préservé, il est situé dans une pinède qui envahit tout, et qui bien sûr a poussé bien après l’époque de gloire de cette ville. Enfin, on y trouve un amoncellement de colonnes découpées, qui rappellent autant d’engrenages d’un vaste Lego ou Mecano. Et à chaque fois, l’environnement naturel change, ici un pic derrière, une vue sur la vaste plaine et la mer, dans ce qui était autrefois un port, maintenant loin de la côte du fait des alluvions apportés par les siècles.

(more…)

Şirince

11 octobre 2010

Şirince ou Siringe est un ancien village grec à proximité d’Éphèse, parfois appelé « Éphèse dans la montagne », qui comme Kayakoy a fait l’objet d’un échange de population en 1923. Mais contrairement à Kayakoy, l’implantation des Turcs venant de Grèce a réussi, et le village est resté vivant et actif, avec ses deux anciennes églises, dont une à l’abandon, l’autre transformée en musée, et sa nouvelle mosquée au centre. C’est un centre de production de vin, il y a des bars à vin et des caves, avec dégustation, un peu partout. Akberg, celui que nous avons acheté, était excellent.

(more…)

Éphèse

11 octobre 2010

La perle des sites antiques turcs, l’imposante cité d’Éphèse, à deux pas de Kusadasi. La plupart des gens du bord étaient déjà venus, dans leur jeunesse ou plus récemment, c’est dire. Pour les autres, la visite comble une lacune. Un peu envahi, pas le genre site intime qu’on visite tout seuls à sept heures du mat, beaucoup de Japonais, et aussi de Chinois ce qui est nouveau, mais très impressionnant quand même.

(more…)

Iassos

11 octobre 2010

Le mouillage d’Asin Limani, ou de Iassos, est superbe, un tout petit village de pêche en bas des ruines, des restaus aux prix locaux, un promontoire genre citadelle perchée avec de jolies vues sur la baie de Gulluck, Gulluck Korfezi, au nord de  Bodrum. Et en prime un micro théâtre antique, avec les coulisses « intactes ».

(more…)

De Fethiye à Kusadasi (2)

10 octobre 2010

Iassos, mouillage en bas des ruines, tour byzantine, cité antique. Le brise lame de la cité antique s’est affaissé sous l’eau, il faut serrer la tour byzantine, à l’entrée et à la sortie

(more…)

De Fethiye à Kusadasi (1)

4 octobre 2010

Iwo Jima à Cnide.

(more…)

Tomb bay

2 octobre 2010

Dans la baie de Gocek, Tomb bay est le seul mouillage, et restaurant de crique, à avoir cet avantage, des tombes lyciennes à visiter. Et quelles tombes, perchées à flanc de montagne, elles offrent aux morts une vue unique pour l’éternité… Remarquables ces Lyciens, construire ainsi des tombes superbes qui vont durer des millénaires dans des endroits peu accessibles, leur culte des morts laisse pantois.

(more…)

Kayakoy

2 octobre 2010

En 1923, après la guerre gréco-turque en Anatolie, perdue par les Grecs, des accords sont passés pour échanger les populations : les Grecs de Turquie contre les Turcs de Grèce. Le village de Levissi, près de Fethiye, est vidé et des Turcs de Thrace y sont acheminés. Venant de plaines, ils ne s’adapteront pas à la vie dans un village de montagne, et Kayakoy (le nouveau nom de Levissi) deviendra une ville fantôme, jusqu’à aujourd’hui, une sorte de musée immense en plein air.

(more…)