In tolerance, be like the sea

A Konya, ça ne rigole pas, on est loin de la côte et de ses facilités, c’est une capitale religieuse, les femmes voilées dominent (pas le niqab, encore moins la burqa, mais le simple fichu où le visage est parfaitement visible) et les restaurants populaires ne servent pas d’alcool, mais de l’ayran (yaourt salé liquide, délicieux si on aime les laitages). Le principal monument de la ville est le mausolée de Mevlana, un poète et mystique soufi du XIIIe siècle, à l’origine de ce courant d’un islam tolérant. C’est aussi l’origine de la Sema, la danse des derviches tourneurs, une sorte d’extase ou de transe mystique provoquée par ce mouvement, de plus en plus rapide.
Mevlana a écrit des milliers de vers, 40 000 dans le Diwan, c’est un peu leur Shakespeare ou leur Victor Hugo. Sa poésie est très populaire aux Etats-Unis, inconnue en France, Madonna et d’autres la chantent. Lui aussi a repris les fables d’Ésope, 18 siècles après le poète grec, et quatre avant La Fontaine.

A l’ouverture du monument sanctuaire contenant le catafalque du grand homme (pas de photos à l’intérieur), les Turcs se pressent, ils défilent toute la journée et se recueillent, très impressionnant. Ce sont les Alevis, seconde religion en Turquie, un cinquième à un quart de la population.

Les sept avis de Mevlana, alias Roumi, dans la vie :

In generosity and helping others, be like a river
In compassion and grace, be like the sun
In concealing others’ faults, be like the night
In anger and fury, be like the dead
In modesty and humility, be like the earth
In tolerance, be like the sea
Either exist as you are, or be as you look

La mer n’est pas toujours tolérante, mais bon, c’est joli. Le dernier est le plus énigmatique, on pourrait le traduire ainsi : Soyez vous-même, sinon vous ne serez que ce que vous voulez paraître. Le texte original est en persan, alors pourquoi garder l’anglais, tel qu’il apparaît dans tous les gadgets de la boutique du mausolée, marque-pages, magnets, mugs, etc. Sans doute parce qu’écrit dans une langue inconnue, ça garde un peu sa part de mystère en anglais. En tolérance, soyez comme la mer, ça sonne moins bien, non ?

Le monument 
Le cimetière à l’extérieur 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “In tolerance, be like the sea”

  1. claire Says:

    sympa cet extrait… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :