Étrange Cappadoce

Une suite de maisons de Schtroumpfs extraordinaire, sur un triangle de 15 km pour chaque côté, à l’ouest de Kayseri (Césarée*). Dès qu’on sort du triangle, il n’y a plus de champignons, on retrouve le plat de la steppe. Des phénomènes géologiques mystérieux, liés au volcanisme et à l’érosion, permettant un habitat étrange pendant des siècles. Tout est de couleur ocre et poussiéreux, un peu triste. Il faut d’ailleurs se dépêcher, car dans quelques milliers d’années, l’érosion continuant son travail, tout aura disparu…  Dès mars, les cars de touristes se succèdent : Japonais, Américains, Français, Brésiliens, Allemands, etc., toute la planète vient là, c’est une affaire qui marche. Uçhisar est le village perché, encore un peu authentique, tenu par les francophones, Gorëme est le village touristique branché, internationalisé, au milieu des pics de terre, de lave et de pierre (tuf), ou « cheminées de fée« , faisant irrésistiblement penser à des forêts de phallus. Quand on prend l’autoroute pour les Alpes à Aix, on passe devant les Pénitents des Mées, près de Sisteron, qui sont de la même famille.
La Cappadoce était chrétienne d’obédience byzantine jusqu’au XVe siècle, les nombreuses églises troglodytes, décorées par des artistes venus de Constantinople, merveilles de l’art byzantin, sont là pour en témoigner. A partir de la conquête ottomane, au XIVe siècle, les populations grecques de la région vont progressivement s’islamiser, se mélanger aux Turcs, adopter la langue turque, et aujourd’hui les églises ne sont préservées que comme musées. Plus de détails sur l’histoire et la géologie de la Cappadoce ici. Le guide vert sur la Turquie, qui vient de sortir, est aussi une mine. 

* A ne pas confondre avec le Césarée de Palestine, celui de Racine:

Dans l’Orient désert quel devint mon ennui !
Je demeurai longtemps errant dans Césarée,
Lieux charmants où mon coeur vous avait adorée.
Je vous redemandais à vos tristes Etats ;
Je cherchais en pleurant les traces de vos pas.

Antiochus, l’amant malheureux, dans Bérénice, Acte I, scène 4

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :