Perge

Fresque sur un sarcophage (IIIe siècle de notre ère), trouvé à Perge, fête dionysiaque. Dionysos, ou Bacchus pour les Romains, était le dieu de la vigne et du vin. Les sculptures ci-après (romaines, du IIe siècle) viennent aussi du site, mais elles n’y sont plus, on les a placées dans le musée d’Antalya. Perge (pour certains Pergé ou Perga, prononcer « Pergué ») était une grande ville, la capitale de la Pamphylie, l’équivalent d’Antalya dans l’Antiquité, au fond de la baie, dans une plaine fertile, aujourd’hui le site est en face de l’aéroport, cerné par des zones industrielles… Il est très étendu, mais très ruiné, sauf le stade, le plus grand et le mieux conservé d’Asie mineure (234 m de long sur 34 de large, 15000 spectateurs).

Hermès, rattachant sa sandale 

Némésis Héraclès Les 3 Grâces L’empereur Hadrien (76-138)  Marguerite Yourcenar a écrit ses Mémoires (sans lui demander son avis ;))

Verres a exercé ses prédations à Perge en -80, avant celles de Sicile, prédations contre lesquelles s’est élevé Cicéron avec succès. Lire le best-seller récent de Robert Harris, une trilogie sur Cicéron, Imperium est le premier volume.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :