Termessos

Le tombeau d’Alcetas à Termessos, un général d’Alexandre, avec une magnifique sculpture du héros qui résiste au temps.

Les ruines de Termessos se méritent, à l’écart de la route principale allant d’Antalya à Fethiye, il faut monter un moment en voiture dans la montagne pour y arriver. En plus, une fois là, il y a une grimpée ardue à pied pour accéder au site. Mais ça vaut le coup, perdues dans les nuages qui défilent, en haut d’un col déchiqueté, les ruines de Termessos vous laissent penser un instant que vous les découvrez… Le guide Michelin devient lyrique là-dessus :

Termessos est un site d’une beauté puissante, sauvage, dont la visite comptera sans doute parmi vos souvenirs les plus forts. Cernée par les sommets du Gulluk Dagi, la ville antique occupe un plateau escarpé entre deux montagnes, noyé dans un épais maquis de pins, d’oliviers et de buissons odorants. Une véritable jungle, d’où les ruines, éparses, semblent jaillir comme des écueils, découvrant çà et là d’extraordinaires points de vue sur le paysage alentour.

La nécropole est un fouillis invraisemblable de tombes lyciennes jetées dans tous les sens, ouvertes, éventrées, renversées. L’ordonnancement sans doute parfait du cimetière n’a pas résisté aux tremblements de terre successifs depuis 2500 ans.

Une carte pour fixer tous ces sites, en Lycie, Pisidie, Lycaonie et Pamphylie 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :