Mr Bean

Imaginez un Decathlon à la puissance 10, avec le luxe et le goût en plus, ainsi que les cafés, les restaurants et les librairies, et vous avez L.L. Bean. Pas le comique anglais, mais une légende bien américaine, le sage et le businessman Leon Leonwood Bean, à l’origine d’une chaîne d’articles de sport, de camping, de chasse et de pêche, et plus généralement d’un peu tout : on ne peut en sortir que chargé de sacs, tellement ça se présente de façon attirante.

L.L. Bean, dans le climat épouvantable du Maine, va à la pêche vers 1910, il s’est acheté des bottes, mais il revient trempé et transi, et les bottes lui durent quinze jours… Il se dit : plus jamais ça, et il invente un concept de bottes étanches, symbole de sa marque.  C’est une success story comme il en est tant dans ce pays, résumé par le sens des affaires de Leon Leonwood :

Sell good merchandise at a reasonable profit, treat your customers like human beings, and they’ll always come back for more.” 

et son optimisme à toute épreuve :

Don’t let dull weather spoil your early vacation. The best fishing is often on wet days…” 

Le QG de LL Bean est à Freeport, près de Portland, l’entreprise en a fait un temple de la consommation, une sorte de village artificiel, genre décor et film de science fiction comme The Truman Show, Mondwest ou Pleasantville, où tout est parfait, beau et ordonné, les marques de luxe se succèdent dans des pavillons élégants : Banana Republic, Gap, The North Face, Timberland, Nautica, etc. On n’y va que pour dépenser, on pourrait y passer des jours… Les magasins Bean ici ne ferment pas, ni la nuit, ni les jours de fête, c’est toujours ouvert, 24h/24, 365 jours par an. Les serrures, les volets, les alarmes et les rideaux de fer sont inconnus. Si vous allez faire vos courses à 3 heures et demi du matin, les vendeurs seront sans doute contents de vous voir, ils doivent trouver le temps long…

        

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Mr Bean”

  1. Hubi Says:

    Je réfléchis à l’opportunité de porter plainte contre le rédacteur de ce libelle pour le membre de phrase « … le climat épouvantable du Maine… ». Réduite à une histoire de bottes, cette appréciation porte un préjudice évident à une des plus belles provinces françaises ; j’en avise en urgence le Premier Ministre, originaire de Sablé, au centre même de la province.
    Je m’étonne en outre de ce travestissement scandaleux sous la plume d’un individu lui-même originaire de cette contrée.

  2. JB Says:

    Mea culpa, je renie mes origines… J’ai hésité, même à propos de cette région là c’est tout à fait excessif en effet, ah, la douceur du Maine (c’était un des passages préférés de Pierre) :

    Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
    Que des palais romains le front audacieux,
    Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine.

    Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
    Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
    Et plus que l’air marin la douceur angevine.

  3. JB Says:

    Cent ans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :