Sidyma

Un petit site lycien perdu dans la montagne, entre Faralya et Patara. Pas de guichet ici, pas de ticket, pas de musée, juste les villageois qui vous font visiter les pierres et vous offrent le thé  Il y a là une tombe extraordinaire avec des sculptures magnifiques de visages remontant à près de trois millénaires. L’histoire de Sidyma est peu connue, seul un épisode dans la vie d’un empereur byzantin, Marcien, à l’époque d’Attila et quelques décennies avant la chute de Rome, est resté. Le futur empereur, alors soldat de l’empire romain d’Orient dans une campagne contre les Perses, tombe malade à Sidyma et y est soigné par deux frères. L’un d’eux voit un aigle couvrir le soldat de ses ailes, présage de son avenir. Marcien ne les oubliera pas après son accession au trône et fera d’eux des dignitaires importants en Lycie.

        Les tombes sont éparpillées à travers champ, les chèvres y trouvent refuge contre le soleil     

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :