Vikings vs Arabes

Au IXe siècle, c’est le choc, deux civilisations, deux cultures, deux peuples, en pleine ascension l’un et l’autre, se rencontrent, et ce sont des combats épiques, des heurts prodigieux, des affrontements terribles, bien oubliés aujourd’hui. D’un côté les Arabes qui viennent de conquérir un monde, dans une avancée fulgurante, de l’autre les Vikings qui descendent du nord et mettent le feu. Il faut imaginer deux flottes, manoeuvrant à la rame et à la voile, en plein dans le détroit de Gibraltar, encombré de vents violents et de courants imprévisibles, un détroit que les bateaux d’aujourd’hui n’abordent qu’avec mille précautions, deux flottes, celle des drakkars et celle des boutres, qui s’opposent. Les Vikings perdront 40 de leurs 60 navires, mais passeront… On est en l’an 860.

C’est l’histoire fabuleuse d’un des plus fameux chefs viking, Hastein, Alsting ou Hasting – quoique cette dernière anglicisation de son nom ne soit pas très heureuse – qui met à sac les côtes espagnole, portugaise et marocaine en 858, de La Corogne aux Baléares, côtes alors toutes musulmanes, avant de passer l’hiver en Camargue ; qui reprend ses pillages en France et en Italie, passe un deuxième hiver en Méditerranée, pour revenir vers l’Espagne du Sud et l’Atlantique en 860. C’est là que les Arabes tentent de l’arrêter, avec le demi-succès qu’on a vu. Hastein vivra jusqu’à 83 ans, une longue vie d’aventures, de pillages et de batailles, aura ravagé la France atlantique – il n’oublie pas l’île de Ré… – et l’Angleterre, pour finir comte de Chartres !

Les Normands en Sicile.

De l’autre côté de l’Europe, dans ce qui sera la Russie, les Arabes rencontrent aussi les Vikings, appelés ici Varègues, qu’ils considèrent comme des barbares étranges, et observent comme les ethnologues d’aujourd’hui étudient les peuples premiers :

À cette époque encore, les émissaires musulmans rentrent en Russie un peu comme les explorateurs blancs pénétraient en Afrique au XIXe siècle, une grande aventure au milieu de peuples sauvages… C‟est ce qu’on voit dans l’exemple extraordinaire suivant : « En 922, le calife de Bagdad envoya une mission dans les régions du nord de la Volga, en réponse à une requête pour ce qui serait appelé aujourd’hui une « assistance technique » dans le but d‟établir un État islamique. Un des membres de cette mission diplomatique abbasside, un certain Ibn Fadlan*, a fait le compte rendu de cette Rihla, ou voyage dans un pays éloigné.

C’est devenu un classique de l’observation d’une culture par une autre. Ibn Fadlan relate la rencontre avec un groupe de Vikings dans la capitale locale sur la Volga, qui exercent clairement sur lui à la fois fascination et répugnance. Il est impressionné par leur stature gigantesque, disant qu’ils étaient « aussi grands que des palmiers », et remarque qu’aucun de ces hommes ne se sépare jamais de ses armes. Il les décrit comme obsédés par la recherche d’échanges profitables, priant leurs idoles de bois pour réussir dans les affaires.
Leur richesse était dépensée d‟une façon ostentatoire, sur un mode que n’aurait pas renié Veblen, ornant leurs femmes de bijoux pour chaque montant de dix mille dirhems qu’ils gagnaient, avec nombreuses d’entre elles qui paradaient tout de suite une fois acquis ces symboles de succès commercial. Leur manque d’hygiène le choque, de même que leur consommation élevée d’alcool. Et aussi leur coutume de forniquer en public avec les femmes esclaves qui les suivaient dans leurs marches. Ibn Fadlan donne aussi une relation horrible, mais avec un détachement clinique digne d’un anthropologue moderne, des funérailles d’un chef viking. Son bateau est brûlé avec lui, non sans que sa concubine favorite ne l’accompagne dans l’au-delà, dans une pratique atroce de sacrifice. » Extrait du compte rendu d’un livre de Findlay et O’Rourke

Le 13ème guerrier, de J. McTiernan, reprend l’histoire 

 

Les Vikings, c’est aussi : une série en cours (2013), un documentaire de la BBC (2012) et le fabuleux film de Richard Fleischer (1958) avec Kirk Douglas, Tony Curtis et Ernest Borgnine. Et aussi un livre de Jean Mabire, auteur controversé, à l’Ancre de marine, magnifique couverture

vikings

Ragnar Lothbrok à l’attaque du Wessex

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ragnar_Lodbrok

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 Réponses to “Vikings vs Arabes”

  1. JB Says:

    Lire le roman de Tom Holt, Meadowland, sur la conquête de l’Amérique par les Vikings.

  2. JB Says:

    Unputdownable
    « I think that I would rate this as my second best book of all time. He has taken a historical event or two or three, and filled in the gaps with his wonderful witty story telling and neat insights into everyday Scandinavian life as it was then – which is fascinating – well researched too. I have read this book three times now and it just keeps on getting better. This is like history without the dry dust and with humour and a fluid style that means its nigh on impossible to put the book down to sleep or eat! »

  3. JB Says:

    The Age of the Vikings, par Anders Winroth, Princeton, 2014

  4. JB Says:

    Une bague

  5. Les Normands | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] Les Vikings à Gibraltar. […]

  6. Retour au Fier | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] surtout du Fier, ce petit fjord (le nom tire de là son origine, après les visites répétées des Vikings vers le IXe siècle), de ses huîtres, coques et palourdes à marée basse, et de son courant au […]

  7. Dans l’œil du cyclone | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] République pirate Bom Bordo Le mythe de l’école de Sagres Les colonnes d’Hercule Vikings vs Arabs La nouvelle Carthage Les Normands Un communisme qui fonctionne Le phare de la Méditerranée Au bon […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :