Archive for octobre 2011

Séville

11 octobre 2011


Aníbal González regardant son oeuvre, la Place d’Espagne. Plus sur Aníbal.

Passage à Séville après l’Algarve, sur le chemin du retour à Gibraltar. La ville est impressionnante, on ressent là toute la richesse et toute la grandeur de l’Espagne à son apogée, au XVIe siècle, le siècle d’or du pays, quand Charles Quint et Philippe II régnaient sur un empire planétaire, sur lequel le soleil ne se couchait jamais. La ville conserve aujourd’hui toute sa magnificence, encore rehaussée par l’exposition mondiale de 1992. Images de Séville en septembre, toujours envahie de touristes.

(more…)

Passer un cap

11 octobre 2011

Il y en a des caps à passer de là à là !   Petite sélection…

(more…)

Bom bordo

11 octobre 2011

Du fond de l’Océan des étoiles nouvelles

A deux pas de Gibraltar, quelques heures en voiture, le Portugal est là, pour changer un peu de l’Espagne. C’est la province du sud, l’Algarve, avec ses golfs et ses plages, ses ports et son histoire : Faro, Lagos, Sagres.

Bombordo signifie bâbord en portugais, c’est d’ailleurs le mot portugais qui a donné le terme français. Il signifie aussi ‘le bon bord’, parce que les marins portugais qui descendaient les côtes de l’Afrique au XVe siècle avaient la terre à leur gauche, et le grand large à leur droite. La côte, et donc la possibilité de mouillages, d’abris et de vivres, le bon bord par opposition à l’inconnu. Même explication en anglais où bâbord se dit ‘port’. (more…)

Os Painéis de São Vicente

10 octobre 2011

Oeuvre de la Renaissance, les 6 panneaux dits de St Vincent sont dus au peintre Nuno Gonçalves, en pleine époque des explorations portugaises (on voit Henri le navigateur au centre, et dans le détail ci-desssus). L’original est à Lisbonne, mais on en trouve une reproduction commentée à Lagos, soulevant tous les mystères de cette merveille.

(more…)

Le mythe de l’école de Sagres

10 octobre 2011

Navegar é preciso, viver não é preciso*
Fernando Pessoa

(more…)

Optimists

10 octobre 2011

En Croatie, en Italie, en Espagne, au Portugal, au Maroc, aux Îles Vierges, partout, des Optimists. Il y en a même en modèle réduit au ship de S’Arenal, à Majorque  Ah, les régates à Dakar et à Hyères ! Souvenirs, souvenirs…

(more…)

Alameda gardens

10 octobre 2011

I knew more about men and life when I was 15 than they’d know at fifty

And the sea and the sea crimson sometimes like fire and the glorious sunsets and the fig trees in the Alameda gardens

And the rosegardens and the jessemine and geraniums and cactuses and Gibraltar as a girl where I was the flower of the mountain yes when I put a flower in my hair like the Andalusian girls used

James Joyce, Ulysses, 1922

(more…)

La Línea

9 octobre 2011

Ce qu’il y a de bien avec les Espagnols, c’est qu’ils ne se laissent pas démonter par la présence anglaise toute proche, Gibraltar est en face, le modèle britannique est là, mais la ville frontalière de La Línea, qui vit d’ailleurs en partie de la présence du Rocher et des emplois qu’il procure, affirme tranquillement son hispanité. On ne peut pas rêver en effet nom plus espagnol, latin et catholique que celui-là : La Línea de la Concepción ! (more…)

Gibraltar

9 octobre 2011

Certaines contrées du monde ont des singes, nous en Europe nous avons les Français. Arthur Schopenhauer

(more…)

Tarifa

2 octobre 2011

Un spot de planche, on y vient de loin, les vents soufflent 300 jours par an à plus de 30 noeuds, mais ce jour-là c’était calme. Les deux mers se rejoignent, la Méditerranée d’un côté, l’Atlantique de l’autre, et déjà elles sont différentes.

(more…)

Les colonnes d’Hercule

2 octobre 2011

Vues d’une quinzaine de milles. A droite, le rocher de Gibraltar, à gauche celui de Ceuta, les colonnes d’Hercule des Anciens, la fin de la Méditerranée, l’entrée dans l’inconnu, le Non plus ultra (Rien au-delà). Dans la légende, seuls le Jardin des Hespérides, vers Cadix, et l’Atlantide, au milieu de l’océan, étaient de l’autre côté. Et selon le mythe d’Héraclès, un de ses douze travaux a été de former le détroit, de rétrécir la mer, afin que les monstres de l’Atlantique ne puissent rentrer dans la Méditerranée.

    (more…)