Lorsque le pélican, lassé d’un long voyage

Depuis l’Antiquité, le pélican représente le père qui se sacrifie pour ses enfants, allant jusqu’à offrir sa propre chair à ses petits affamés. Au Moyen Âge, il devient un symbole du Christ, qui donne son corps en nourriture  Musset rappelle cet aspect du père nourricier avec son allégorie du pélican, dans La Nuit de mai.

Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots.
Lorsque le pélican, lassé d’un long voyage,
Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux,
Ses petits affamés courent sur le rivage
En le voyant au loin s’abattre sur les eaux.
Déjà, croyant saisir et partager leur proie,
Ils courent à leur père avec des cris de joie
En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Lui, gagnant à pas lent une roche élevée,
De son aile pendante abritant sa couvée,
Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux.
Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte;
En vain il a des mers fouillé la profondeur;
L’océan était vide et la plage déserte;
Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Sombre et silencieux, étendu sur la pierre,
Partageant à ses fils ses entrailles de père,
Dans son amour sublime il berce sa douleur;
Et, regardant couler sa sanglante mamelle,
Sur son festin de mort il s’affaisse et chancelle,
Ivre de volupté, de tendresse et d’horreur.

Un des aspects les plus sympathiques et fascinants des Îles Vierges : les pélicans partout, plongeant sans relâche entre les bateaux et les nageurs, en bonne entente. Presque un animal domestique, tellement il cohabite harmonieusement avec le touriste. Un cycle semble s’être formé, les touristes attirent les restaurants, leurs déchets attirent les pélicans, les pélicans attirent les touristes, la boucle est bouclée.

Merci à Rodolphe pour ses magnifiques photos de Pélicans.

                

Vidéo de pélicans aux Îles Vierges

Les pélicans font leur cirque, à Fethiye

Le thème a servi d’emblème à la LSU 

Étiquettes : , , , , ,

2 Réponses to “Lorsque le pélican, lassé d’un long voyage”

  1. Laure B Says:

    Il y a un drole d’oiseau au milieu des pelicans !

  2. JB Says:

    Olivier ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :