Archive for 8 mai 2012

This reading will not stop!

8 mai 2012

Le titre original du premier film d’Elia Kazan est le même que celui du roman dont il est tiré, A Tree Grows in Brooklyn, mais le titre français n’est pas mal trouvé, il évoque Le lys dans la vallée de Balzac, et il s’applique très bien au personnage principal, Francie, 13 ans, la fille de Katie et Johnny Nolan, des immigrés irlandais. Le film dure un peu plus de deux heures, une durée rare pour l’époque, en noir et blanc. On ne voit pas le temps passer, on est ému dès le début et on finit la gorge nouée, pas comme dans un mélo à la Douglas Sirk, ce n’est pas un mélo, c’est la vie même de ces quartiers de Brooklyn, la pauvreté, qui nous touchent, et la pureté de Francie, sa ténacité, son amour pour son père, un raté et alcoolique, qu’on découvre finalement très aimé dans le quartier, mais seulement à son enterrement. La scène est très forte, et rappelle celle presque identique, dans Imitation of Life, où Lana Turner constate stupéfaite l’immense popularité de sa servante et amie, Juanita Moore, dans les mêmes circonstances. Mahalia Jackson elle-même chante dans le film pour les funérailles, un de ses plus beaux gospels (Trouble of the world), c’est absolument superbe.

Les immigrants : écoutez bien la grand-mère, son anglais est d’ailleurs le seul qui soit facile à comprendre… Les deux livres de la famille sont la Bible et les oeuvres complètes de Shakespeare, elle insiste pour que les enfants continuent la lecture, l’éducation étant le seul moyen, non pas pour elle, ni pour ses enfants, mais pour ses petits-enfants, de sortir de leur condition : This reading will not stop.

(more…)

Barge de la Tamise

8 mai 2012

 

John Pendray est un peintre officiel de la Marine ; d’origine anglaise, il s’est fait naturaliser français et vit à Marseille. Ses peintures sont remarquables, trois exemples ici, une barge de la Tamise au large, à deux allures différentes, et une goélette par temps calme. La barge, Northdown, est actuellement au port-musée à flot de Douarnenez.
Le musée sur Wiki, et le bateau.
Exposition place des Vosges à Paris en mars-avril, permanente à Marseille. Vidéo.

(more…)

Influences

8 mai 2012

Verlaine aimait ce poème de Hugo, « La fête chez Thérèse » (Le clair de lune bleu qui baignait l’horizon), il s’en est inspiré pour son « Heure du berger » (Blanche, Vénus émerge, et c’est la nuit), l’horizon est là, même si la Lune est devenue rouge. Hugo lui-même trouve un écho chez Baudelaire, la Lune encore et les « horizons bleuâtres » de « Paysage » (Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité). Trois mots clés qui se renvoient les uns aux autres (bleu, horizon, lune), trois magnifiques poèmes :

(more…)

Ground Zero renaît

8 mai 2012

Mai 2012

Où va-t-on quand on a une demi-journée à New York ? On pourrait aller au musée, au MoMA ou au Guggenheim, on pourrait aller en haut de l’Empire State building, se balader à Central Park, ou bien prendre pour quelques cents le ferry pour Staten Island et admirer la vue sur Manhattan sud et la statue de la Liberté, et bien d’autres choses encore, mais non, la masse des touristes va à Ground Zero. Aussi bien américains qu’étrangers, et beaucoup de Français. Le onze septembre continue de fasciner, d’occuper les esprits. Depuis cinq ans, les choses ont bien changé, si le chantier est toujours en cours, les espaces utilisables s’étendent, c’est l’occasion de faire naître un nouveau quartier, plus vaste, plus accueillant, plus beau.

(more…)

Nelson au Québec

8 mai 2012

Quel méli-mélo au Québec entre la France et l’Angleterre ! Place Jacques Cartier par exemple, à Montréal, on trouve pêle-mêle le souvenir de De Gaulle (Vive le Québec libre !), Nelson, Vauquelin et Cartier lui-même bien sûr. Les triomphes français et anglais sont célébrés, même si ceux des uns sont les défaites des autres. Pas tellement pour Jacques Cartier, parce qu’au XVIe siècle la France et l’Angleterre n’étaient guère en rivalité, mais pour le XVIIIe on trouve face à face un marin français, Jean Vauquelin (à ne pas confondre avec le chimiste, plus connu), qui s’est battu toute sa vie contre les Anglais, et le grand amiral sur sa colonne, avec ses deux grandes victoires Aboukir et Trafalgar (et l’hôtel Nelson, à droite sur la photo).

(more…)