Îles à la dérive

Les îles Bimini, devant la Floride, et au bord du Gulf Stream, sont hantées par le souvenir d’Ernest Hemingway, où il a vécu dans les années 1930. C’est là que Le vieil homme et la mer et Îles à la dérive ont trouvé leur inspiration  Le titre français du dernier livre, quoique bien trouvé, ne reflète pas le sens original, Islands in the Stream, c’est-à-dire plutôt îles dans le courant, dans le Gulf Stream, ce ne sont pas les îles qui dérivent, mais bien la mer.
Hemingway y a véritablement lancé un nouveau sport, la pêche au gros, dans les eaux poissonneuses du Gulf Stream, en témoigne ce texte (où sont relatées les mésaventures de l’écrivain, qui se tire une balle dans le pied en voulant tuer un requin…) et cet espadon monstrueux à côté de lui 

        

L’arrivée aux Bimini, le port principal se trouve derrière Alice Town, il faut bien faire le tour pour éviter les bancs de sable. Plusieurs marinas, des plus simples aux luxueuses.

Étiquettes : , , , , , , ,

Une Réponse to “Îles à la dérive”

  1. Dans l’œil du cyclone | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] Îles à la dérive […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :