Le soir au Pouso…

C’est divin, à déguster une caipinhira sur la plate-forme bar arrimée devant la plage, puis manger du poisson grillé, avec arroz et feijão, un repas servi par le charmant couple qui tient ce restaurant rustique. Après une courte balade, de l’autre côté de l’isthme, vers la plage la plus réputée de l’île, Lopes Mendes (parmi les dix plus belles du pays, mais ça les classements, Arpoador est avant !). Seuls touristes restant après les visites de la journée. Calme, douceur, solitude, Lune, tropiques, le pied… (Ne parlons pas des moustiques, inutile de casser l’ambiance :)) Un sommet, mais demain il faut rentrer.

          

Praia do Pouso (la bien nommée, pouso : atterrissage, repos, lit. là où on se pose)

       

The Brazilian equivalent of the British expression « Just my cup of tea » is « é minha praia » (‘That’s my beach »), which tells you all you need to know about the two countries’ relative cultural values. Brazilians can talk for hours about their favourite strip, nowhere is more closely associated with the beach as lifestyle than Brazil, and golden sands provide many of the country’s cultural icons: The Girl from Ipanema, Havaianas, fio dental (« dental floss ») bikinis, Copacabana…

Gavin McOwan, article du Guardian

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :