Un condensé d’Amérique

À cheval sur la frontière Floride-Géorgie, on trouve un condensé d’Amérique, en quatre volets : l’Amérique industrielle avec deux énormes usines qui entourent la ville et la marina (odeurs chimiques envahissantes) ; l’Amérique de la wilderness avec un parc national, de l’autre côté, en Géorgie, Cumberland Island National Seashore, le plus récent des parcs nationaux ; l’Amérique du XIXe avec la petite ville historique, telle qu’on pourrait en voir dans les westerns, sauf qu’on est bien à l’est ici, à Fernandina Beach (dans la rue principale on ne voit pas les usines) ; enfin l’Amérique de la guerre froide, avec la base de sous-marins nucléaires, à King’s Bay, pas très loin des chevaux en liberté de Cumberland island, remontant à leurs ancêtres amenés par les Espagnols. Il y a aussi un fort de la guerre de Sécession en prime.

Le départ de Saint Augustine, dans un inlet tortueux, a été assez mouvementé, la suite s’en est ressentie…  st_augustine_fernandina_beach En mer

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Un condensé d’Amérique”

  1. jycaro Says:

    Mouvementé! Vous avez dit mouvementé?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :