The Streets of Baltimore

The Wire, s01e03, Playing Chess

Baltimore a mauvaise réputation, ville dangereuse, taux de criminalité élevé, quartiers ravagés, etc. On voit ça dans la série The Wire, où tous les aspects de la ville, la drogue, les gangs, le port, les syndicats, la politique, la police, l’éducation, les médias, sont analysés, disséqués de la façon la plus réaliste, sociologique même. La série est étudiée dans les universités, jusqu’en FranceLa meilleure série ? La plus sérieuse et la plus fouillée en tout cas, peut-être pas la plus palpitante.

Mais Baltimore c’est aussi un centre ville magnifiquement restauré, autour du port, avec l’USS Constellation, navire de la guerre de Sécession, et surtout un aquarium immense, le plus grand du pays, des requins et dauphins (show) à foison, plus des milieux naturels reconstitués, et tout un tas de poissons bizarres et d’autres animaux.  Le tout dans une architecture originale au bord de l’eau, en plein centre. Enfin Baltimore, c’est la célèbre université Johns Hopkins (et non ‘John Hopkins’, ce sont deux noms de famille différents, dont le premier a servi de prénom au bienfaiteur de l’établissement). Très belle bookshop 🙂

Une chanson célèbre de Gram Parsons évoque Les rues de Baltimore:

Histoire tragique, The streets of Baltimore, Glaser/Howard, 1966

Well I sold the farm to take my woman where she longed to be
We left our kin and all our friends back there in Tennessee
Then I bought those one-way tickets she had often begged me for
And they took us to the streets of Baltimore

Well her heart was filled with gladness when she saw those city lights
She said, « The prettiest place on earth was Baltimore at night »
Well a man feels proud to give his woman what she’s longing for
And I kind of like the streets of Baltimore

Then I got myself a factory job, I ran an old machine
And I bought a little cottage in a neighborhood serene
Then every night when I’d come home with every muscle sore
She’d drag me through the streets of Baltimore

Well I did my best to bring her back to what she used to be
Then I soon learned she loved those bright lights more than she loved me
Now I’m a going back on that same train that brought me here before
While my baby walks the streets of Baltimore
While my baby walks the streets of Baltimore

Pleasure cove marina, au fond de Bodkin creek, à l’entrée de la baie menant à Baltimore où on laisse le bateau pour éviter d’aller jusqu’au Inner Harbor, à une douzaine de milles de là.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :