Nantucket

Le roman génial de Poe, une aventure maritime fantastique, traduit par Baudelaire, commence à Nantucket (ici avec Augustus Barnard) :

Mon nom est Arthur Gordon Pym. Mon père était un respectable commerçant dans les fournitures de la marine, à Nantucket, où je suis né.


Le livre a suscité des interprétations multiples, notamment une, psychanalytique, de Marie Bonaparte. Le nom même de Nantucket excite l’imagination, non pas par son origine indienne, comme tant d’autres ici, mais par les grands mythes littéraires qu’il évoque, comme Gordon Pym ou Moby Dick, avec des images qu’on a tous en tête, images d’aventures et de baleines, de naufrages, de bateaux-phares et de tempêtes.

L’île est plate, sablonneuse, en forme de croissant de Lune, avec le port niché au creux du croissant nantucket_nasa

Le village est un des plus beaux de Nouvelle Angleterre, avec des rues pavées et des maisons du XVIIIe et XIXe, celles des riches baleiniers de l’époque, entretenues avec soin aujourd’hui. Les plages sont superbes, le vélo est roi.

Le plus remarquable à Nantucket est le port, la marina avec ses jetées, aménagées d’une façon étonnante, quelque chose de jamais vu ailleurs. Elles sont pavées, couvertes de petites maisons pittoresques en bois, d’arbres et de verdure, de restaurants et de commerces, s’avançant au milieu des bateaux, l’ensemble est très réussi, sans doute la plus belle marina de la côte. Mais chère aussi, ainsi que les bouées, et le launch (bateau qui ramasse les gens dans les yachts de la baie et les ramène), 5$ par voyage et par personne, alors qu’ailleurs c’est souvent gratuit, avec un maximum de trois dollars. Mais on est à Nantucket !, me dit le pilote, île super touristique évidemment.

C’est d’ailleurs le côté négatif, tout ce charme et ces vieilles rues, le port et les ‘wharfs » sont envahis l’été, et la masse des touristes détruit un peu l’harmonie de la petite ville ex-baleinière. Mais bon, ce n’est plus le coin sauvage authentique, comme on peut en trouver dans beaucoup de baies ou îles moins réputées de la côte Est, mais ça vaut une visite.

Dans Moby Dick, au chapitre 14, Melville décrit ainsi Nantucket, du sable, du sable et du sable :

Nantucket! Take out your map and look at it. See what a real corner of the world it occupies; how it stands there, away off shore, more lonely than the Eddystone lighthouse. Look at it- a mere hillock, and elbow of sand; all beach, without a background. There is more sand there than you would use in twenty years as a substitute for blotting paper. Some gamesome wights will tell you that they have to plant weeds there, they don’t grow naturally; that they import Canada thistles; that they have to send beyond seas for a spile to stop a leak in an oil cask; that pieces of wood in Nantucket are carried about like bits of the true cross in Rome; that people there plant toadstools before their houses, to get under the shade in summer time; that one blade of grass makes an oasis, three blades in a day’s walk a prairie; that they wear quicksand shoes, something like Laplander snow-shoes; that they are so shut up, belted about, every way inclosed, surrounded, and made an utter island of by the ocean, that to the very chairs and tables small clams will sometimes be found adhering as to the backs of sea turtles. But these extravaganzas only show that Nantucket is no Illinois.

Du vent pour arriver à Nantucket, depuis Martha’s Vineyard (30 milles) :

Le mouillage de Nantucket :

La marina :

Le village de Nantucket :

Un écrivain de science fiction, S. M. Stirling, a publié une trilogie sur Nantucket, une histoire de déplacement dans le temps, un événement inexpliqué (forcément) transporte toute l’île et ses habitants à l’âge de bronze, en 1250 avant le Christ…

Dans le blog d’une Française aux Etats-Unis, un post sur Nantucket.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :