Histoires de phares

isles_of_shoals_nh (16)

A tout seigneur, tout honneur. Augustin Fresnel, un enfant de la République, né quatre ans avant elle, en 1788, mort hélas trop jeune, à 39 ans, en 1827, de la tuberculose. Entretemps ses travaux auront été à l’origine de toutes les lentilles de phares à travers le monde, les fameuses lentilles Fresnel, et bien sûr jusqu’ici, en Nouvelle Angleterre. Elles sont toujours en service. Il est le cousin du grand Prosper Mérimée, l’auteur de Colomba et du magnifique roman sur les guerres de religion, Chroniques du règne de Charles IX (le titre est beau, mais trompeur, c’est un roman d’action, pas des ‘chroniques’). Quand il y a un génie dans une famille, pas difficile de chercher bien loin pour en trouver un autre, il y a des dynasties, comme ça…

Isles of Shoals. Le nom est joli, les îles des hauts fonds, ou des bancs de sable. Et il y a un phare sur l’une d’elles, comme sur la plupart de ces îles, au large du Massachusetts, de la courte côte du New Hampshire, et du Maine. C’est encore ici la partie sablonneuse du Maine, avec une côte peu découpée, on n’est pas encore dans les formations glaciaires qui donnent une poussière d’îles et des fjords profonds plus à l’Est. L’une d’entre elles, au large du cap Neddick, Boon Island, particulièrement désolée, a été le lieu de plusieurs naufrages. Le plus célèbre, en 1710, en plein hiver, s’est terminé par le recours au cannibalisme, et peu après par un sauvetage. Plusieurs livres ont été écrits là-dessus.

boon_island

Histoires de phares : Boon Island, Thacher Island, White Island, Cape Neddick

Thacher island notamment a deux phares jumeaux, pour être sûr qu’il y en ait toujours un qui fonctionne. L’île doit son nom à un naufrage tragique en 1635, d’un navire anglais allant à Marblehead en provenance d’Ipswich. Anthony Thacher et sa femme furent les seuls survivants, échoués sur l’île en question, les quatre enfants de Thacher, d’un précédent mariage, disparurent, ainsi que son cousin, sa femme et leurs six enfants…

La vie sur le phare de Boon Island, au XIXe :

Out at sea, on a rock eight miles from the nearest point of land and about nine miles east of the town of Kittery, is Boon Island, upon which I have been a prisoner, with the privilege of the yard, the past two years.

I will give you a description of the place and its inhabitants. The island is made up of nothing but rocks, without one foot of ground for trees, shrubs, or grass. Now and then sails dot the wide expanse, reminding me that there is a world besides the one I dwell in, all surrounded by water.

The inhabitants of this island consist of eight persons — just the number that entered the ark at the time of the flood. There are three men, the three keepers of the light, whose duties are to watch the light all night, to warn the sailors of danger. There are two families of us, and in my father’s family are five members…

Our colony is so small, and the children so few, that the inhabitants have concluded not to build a schoolhouse. Consequently I have my father and mother for teachers… In the summer we have quite a number of visitors, who board at the beaches during the season. They come to see the lighthouse and all it contains; and we are very glad to show them all, though it is quite tiresome to go up into the light a number of times during the day, since it is one hundred and twenty-three feet from the rock on which it stands to the light.

Up there among the clouds, my father and the other keepers have to watch, night after night, through storms as well as pleasant weather, through summer and winter, the year round, from sunset to sunrise; so that the poor sailors may be warned off from danger.

On peut voir les phares du Maine en gros et en détail ici, sur Google Maps. Merveilleuse faculté d’agrandissement à volonté, et de pouvoir passer de la carte à la quasi réalité. Quelques phares sur la route :

 

Autre post sur les phares, vu de la terre, en hiver.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Histoires de phares”

  1. Pascal Says:

    Bonjour,
    Nous avons du nous croiser a un moment ou un autre.
    Nous avons un catamaran Français. Nous sommes entres aux usa fin juin, pour monter jusque Beaufort SC (nous sommes allés plus haut mais en voiture).
    Nous entamons doucement notre descente jusqu’aux Bahamas en passant par le sud de la Floride… je suis actuellement a l’ancre a Turner Creek, près de Savannah.
    Bonne ballade.
    Pascal et Sandrine.

    • JB Says:

      Merci, et merci pour votre mail. Bonne descente vers le sud, en évitant les cyclones de septembre-octobre si possible ! Si vous vous arrêtez en Floride, ne ratez pas Stuart, après Fort Pierce et avant Palm Beach, Sunset Bay marina à Stuart est une des marinas les plus sympas de toute la côte Est.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :