La mémoire de Marguerite

est bien gardée à Petite Plaisance, sa maison de 1950 à 1987. C’est à North East Harbor, dans l’île des Monts déserts, à deux pas de la marina où on s’est arrêté. petite-plaisance La visite s’impose, mais on ne verra que l’extérieur, la maison musée étant fermée après le 31 août. On y est venu le 1er septembre…

Marguerite Yourcenar* n’a rien perdu de son accent, en plus de trente ans aux Etats-Unis. Sous-titres en allant sur le carré blanc en bas à droite.

Une émission de France Culture sur la maison et l’écrivain, et sur le Maine en général.


L’auteur des Mémoires d’Hadrien, de L’Oeuvre au noir, des Archives du Nord, a aussi écrit des romans moins connus, comme Le Coup de grâce. Ce livre se déroule durant une période terrible et un lieu livré au chaos, les terres de l’Est de l’Europe disputées après la Première Guerre mondiale entre les rouges et les blancs, les Allemands et les bolcheviques. Plus précisément en Courlande, province de Lettonie, autour de trois personnages pris dans une guerre qui se prolonge et leurs amours impossibles. Jean-Louis Bory en parle très bien. C’est aussi un film de Volcker Schlöndorff.

* Anagramme de son vrai nom, Marguerite de Crayencour, à l’exception d’un ‘c’.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :