Le XXe siècle au Ringling

Ringling museum, Sarasota, Floride

Pour terminer, l’époque contemporaine, quelques tableaux du XXe siècle.

Marcel Duchamp, avant sa provocation sur l’urinoir qui résume une partie de l’art contemporain, était un peintre, au début du XXe siècle, influencé par l’impressionnisme, cinq tableaux au Ringling en témoignent. On en retiendra trois ici :

duchamp_maison_paysanne

Maison paysanne à Yport, 1907

duchamp_sur_la_falaise

Falaise, 1905

duchamp_yvonne_duchamp

Yvonne Duchamp-Villon, 1907

Le musée possède également une oeuvre de Maurice Utrillo, Les Gobelins, 1938. Un grand peintre fils d’une artiste également fameuse, Suzanne Valadon, et peut-être aussi de Renoir ou de Degas, malgré son nom… On peut remarquer la signature au bas de l’oeuvre : Maurice Utrillo V, le peintre n’oubliait pas sa mère.

After Maurice was born to Suzanne Valadon, she went to Renoir, for whom she had modeled nine months previously. Renoir looked at the baby and said, ‘He can’t be mine, the color is terrible!’ Next she went to Degas, for whom she had also modeled. He said, ‘He can’t be mine, the form is terrible!’ At a café, Valadon saw an artist she knew named Miguel Utrillo, to whom she spilled her woes. The man told her to call the baby Utrillo: ‘I would be glad to put my name to the work of either Renoir or Degas!

ringlingmuseum (8)

Les Gobelins, Maurice Utrillo

Pendant la grande dépression, le capitalisme n’a guère la cote, des artistes de la période du New Deal ont une vision plutôt noire de la ferme moderne, ressemblant plus à une usine et tous ses maux qu’à un lieu champêtre et idyllique, comme dans ce tableau de Thomas Benton (1936) pour le WPA (Works Progress Administration), une des nombreuses créations de l’administration Roosevelt.

benton

Ferme, Thomas Benton

Salomé, par Robert Henri, 1909, dans l’opéra de Richard Strauss. Une analyse du tableau, accueilli au Louvre en 2006. Son jumeau est au Clark, dans les Berkshire, Massachusetts. La danse de Salomé devant Hérode avait conduit à la décapitation de St Jean Baptiste, voir autre représentation quatre siècles plus tôt ici.

Salome

Salomé, Robert Henri, 1909

Des photos aussi sont exposés au musée, comme celle-ci de 1952, sur le machisme italien, par Ruth Orkin Ruth Orkin

american_girl_italy_ruth_orkin

Ruth Orkin, American Girl in Italy

Pour finir, n’oublions pas qu’on doit ce musée et cet ensemble à la fortune et au goût des époux Ringling, John et Mabel, et qu’eux-mêmes leur succès au cirque, il y a d’ailleurs aussi un musée du cirque dans le parc.

ringlingmuseum (117)

Autres posts sur le musée :
La Renaissance
Le Baroque, première partie ; deuxième.
Les grands maîtres du XVIe et XVIIe.
Le XVIIIe.
Le romantisme.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :