Le Cazavant

re_2016 (317)

Cazavant dans le port d’Ars, juillet 2016

C’est un dériveur très lourd, en bois, avec une dérive en fonte, construit à Ars-en-Ré depuis les années 1930, et qui a fait les beaux jours du Fier après la guerre, adopté par l’école de voile d’Ars, à une époque où les 420 et autres bateaux modernes en plastique n’existaient pas. Le Cazavant a une harmonie de ligne absolument unique, quelque chose de parfait, un peu comme le nombre d’or dans ses proportions cher à Léonard de Vinci. Sous voile, dans le Fier, c’est un régal, on apprend le plaisir de faire du près, d’être sur la crête, entre la dévente au lof et la perte de vitesse si on abat trop, en maniant la barre d’un doigt, un bateau pesant près d’une demi-tonne qui, par la magie de l’équilibre entre l’eau et le vent, peut être conduit par un enfant. Quand on expérimente ça, le virus de la voile ne vous quitte plus, pour toute la vie. Merci à M. Gaston Cazavant, un véritable artiste, un artisan de génie.

re_2016 (325)

Cazavants dans le chenal

Quelques liens sur le Cazavant, Gaston Cazavant, le CNAR, et leur histoire.

Championnat du monde des Cazavants… 😉

Images de Cazavants.

Vie rhétaise.

Le Cazavant aujourd’hui, et une maquette.

cazavant-maquette

Sur le créateur, Gaston Cazavant.

Le CNAR.

Post sur Octave Patureau, dit Tatave, gardien du Fier.

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Le Cazavant”

  1. Ré en août | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] de plus beau que la ligne d’un Cazavant, pas […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :