I was only happy once…

pirate_treasure_island_stevenson

Long John Silver, peint ici par Monro Scott Orr (1874-1955) en 1934

and that was at Hyères.
R.L. Stevenson

Pour avoir vécu dix ans à Hyères, de 1996 à 2005, je le comprends très bien. La ville a la taille idéale et offre avec la baie, la presqu’île de Giens, les îles comme Porquerolles, et son climat, un environnement incomparable. C’est d’ailleurs là, entre 1883 et 1884, que l’immortel auteur de L’île au trésor, La Flèche noire et Dr Jekyll et Mr Hyde a produit ses plus grandes oeuvres.

En 1876, Stevenson avait rencontré Fanny Osbourne, une Américaine de dix ans son aînée, mariée avec trois enfants, mais séparée, avec qui il vivra en France l’année suivante. C’est lorsqu’elle repart en Amérique qu’il fait son voyage dans les Cévennes, en 1878. Il la rejoint en 1879, après un voyage épique à travers l’Atlantique et le continent américain, prenant la ligne de chemin de fer jusqu’en Californie (construite depuis seulement dix ans, voir la série Hell on Wheels), douze jours de voyage épuisant. Cette odyssée est racontée dans son livre, L’émigrant amateur, paru en 1895. Il épousera Fanny, récemment divorcée, l’année suivante, en 1880, et revient avec elle en Écosse, et trois ans plus tard à Hyères, au Chalet de la Solitude.

En 1887, il retourne aux Etats-Unis et s’installe dans les Adirondacks (NY), avant de partir en 1888 pour les mers du sud depuis San Francisco. C’est dans les îles du Pacifique qu’il passe ses dernières années, il meurt à Samoa en 1894, où il avait finalement établi domicile avec sa famille, à l’âge de 44 ans.

by J. Davis,photograph,circa 1891

Stevenson à Samoa, par J. Davis, circa 1891

Lettres de Stevenson et vues de Hyères à la fin du XIXe siècle.

Téléfilm en deux parties sur Stevenson à Samoa, avec Jane Birkin, Stéphane Freiss et Géraldine Chaplin : Les aventuriers des mers du Sud, de Daniel Vigne. Sur France Ô le 27 août 2016.

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “I was only happy once…”

  1. JB Says:

    Malgré les stars, le téléfilm rate son but, on n’y croit pas une seconde, tout ça est faux et manque de crédibilité, en plus le scénario est mou et ne décolle pas. Stéphane Freiss est cependant très bien, il ressemble même à Stevenson !

  2. michelherland Says:

    Instructif. Egalement : comparer sur les photos l’hötel « Les Îles d’or » et le « chalet de la solitude » hier et aujourd’hui (lien in fine de l’article)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :