L’extrémité ouest de l’Europe

Non, ce n’est pas un champignon atomique, mais une éruption volcanique survenue dans la mer en 1957, au bout de l’île de Faial, donnant naissance à un volcan, accroissant l’île d’un nouveau cratère et augmentant sa superficie de plus de 2 km2, c’est Capelinhos, le petit cap. Le phare devient inutile, masqué de l’océan par la terre émergée. C’est aussi le point le plus occidental de l’Europe.

Les différents produits éjectés par les explosions s’accumulent et forment une petite île en forme de fer à cheval ouverte vers le sud-ouest, baptisée Ilha Nova et qui émerge le 29 octobre. Début novembre, d’autres explosions donnent naissance à une deuxième île qui fusionne avec la première puis se rattache à l’île de Faial.

L’éruption :

Les témoins, anonymes ou célèbre :

Le site aujourd’hui :

à Praia do Norte

Un très beau musée, de niveau international, sous l’ancien phare, relate l’événement par tous les moyens modernes (vidéos, hologramme, animations, etc.) et traite des volcans en général :

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “L’extrémité ouest de l’Europe”

  1. Onde a terra se acaba | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] la carte du haut. Si on prend en compte toutes les îles, le Portugal conserve cependant la palme, avec les Açores, encore plus à l’ouest que l’Islande (28°49 pour Faial, 31°15 pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :