Le duc de fer

Le duc d’Albe n’était pas un tendre, il avait laissé un sillage de sang aux Pays-Bas*, environ 18 000 personnes exécutées dans la guerre contre les insurgés hollandais, à l’origine de la légende noire espagnole, et quand il débarque à Cascais en 1580 (à 73 ans) pour mater la révolte contre son souverain, Philippe II, il bat la garnison portugaise et fait décapiter son chef, Dom Diogo de Meneses, 60 ans, ancien gouverneur des Indes. Celui-ci a sa statue devant le fort de Cascais. Le Portugal fera partie pendant les soixante années suivantes du royaume d’Espagne.

 

* « Fernando Álvarez de Toledo (le duc d’Albe) quitte le pays au bout de sept ans, après l’avoir hérissé de forteresses et inondé de sang, laissant la réputation d’un grand capitaine, mais d’un homme impitoyable. » Wikipedia

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Le duc de fer”

  1. Défendre la ville, et le port | Le journal de Joli Rêve Says:

    […] Elle perd de son importance stratégique (après avoir été prise par les troupes espagnoles du duc d’Albe en 1580) et devient successivement une prison (1589), un poste de douanes (1655), une station […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :