Les toiles de Léo

Un passage fin juin chez mes amis Léo et Béa Beker près de Brest. Quelques toiles de Léo et aussi une de Béa. Ses BDs. Expo.

Léo Beker, né à Montevideo, fils d’un père peintre et poète et d’une mère comédienne.

À douze ans mes parents m’emmènent en Argentine. Ma jeunesse s’est passée dans une banlieue ouvrière de Buenos-Aires où il a fallu commencer à travailler tôt et négliger les études. À vingt-trois ans j’avais pourtant un bac, un petit diplôme d’informaticien et un boulot comme technicien dans l’équivalent argentin du C.N.R.S. J’avais aussi lu la partie la plus importante de la littérature qui me plaît et vu la plupart des films que j’aime. À trente ans j’étais marié, j’habitais en Patagonie et j’avais une passion pour la plongée sous-marine. Au même temps se déroulait dans mon pays un drame politique et humain qui allait changer le cours de ma vie. Je me suis retrouvé à Marseille avec mon épouse et mon enfant, à étudier l’océanographie. Au bout d’un an d’études nous avons réalisé que nous n’avions pas intérêt à rentrer en Argentine, vu le nombre de nos amis qui s’étaient fait massacrer ou torturer. Je me suis reconverti dans la B.D. En 1979 je publiais mes premières planches. En 1995 sortait le cinquième album de la série  »Louison Cresson » aux éditions Dupuis.

Bio, sur la Bedethèque

Jorge Luis Borges, par Béa Beker

Devant Brest :

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :