Legion of Honor (5)

Massada

Les peintres anglais autour de 1800, à San Francisco, au Palais de la Légion d’honneur.

Le rocher de Massada sur la mer Morte, tout d’abord, vu par Edward Lear en 1858. Du même, les rochers de Kas es-Saiyyad en Egypte, 1856 :

Massada est l’histoire d’un piton de 400 m de haut assiégé par les Romains au Ier siècle, avec des Hébreux irréductibles, les Sicaires, qui préfèrent le suicide collectif à la sujétion par l’Empire. Cependant, les faits sont toujours controversés parmi les historiens :

La découverte de runes conforte la thèse du meurtre collectif avec un seul suicide : dix personnes exécutent la communauté et les dix tirent au sort leur assassin qui sera le seul à se suicider.

Sur John Martin, un précurseur d’Hollywood, et son tableau plutôt kitsch de l’apaisement des eaux, après le déluge, quand l’arche de Noé peut enfin rejoindre la terre :

Prince Albert, the British Royal consort, was among his ardent fans. It was Albert’s patronage that was responsible for inspiring one of Martin’s most grandiose achievements, his series of three king-size paintings on the theme of the biblical flood. Martin had completed  »The Deluge, » based on the account in the Book of Genesis, in 1834. Albert saw the work in the studio and commissioned a companion piece,  »The Eve of the Deluge, » for the Royal Collection, then persuaded Lady Harriet Howard, mistress of the robes to Queen Victoria, to order another, ‘The Assuaging of the Waters’.

His paintings really were Victorian versions of prewar Hollywood movies: bigger than life, shot through with hope and hype, geared to put you on the edge of your seat but send you home relieved and smiling.
H. Cotter, NYT

Par Joseph Wright of Derby, Dead Soldier, 1789 :

Un nu étonnant, de William Etty, Reclining Female Nude, 1830. La mer, les rochers, l’orage qui menace, la position, qu’est-ce qui surprend le plus ? Peut-être le cadre et la beauté du corps féminin. Le peintre était un habitué des scandales, notamment avec son Candaule, histoire tirée d’Hérodote : Candaules, King of Lydia, shows his wife by stealth to Gyges, one of his ministers, as she goes to bed.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Legion of Honor (5)”

  1. jycaro Says:

    Belle série!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :