Niagara Falls et Horseshoe Falls

Les Horseshoe Falls en 1832, détail, par Gustav Grunewald

Les Européens aux Amériques découvrent une nature somptueuse, et largement vierge de transformations humaines. Au XIXe siècle, les peintres la représentent, sous toutes ses formes, comme l’Allemand Gustav Grunewald (1805-1878), qui passe plusieurs décennies aux Etats-Unis, avant de rentrer dans son pays en 1867.

Le musée De Young, dans le Golden Gate Park à San Francisco, présente une collection très riche de ces peintres réalistes, ou naturalistes.
Le musée sur Wiki. Nommé en l’honneur d’un de ses fondateurs, Michael De Young.

Un double tableau présente les chutes, à gauche les Niagara Falls, à droite les Horseshoe Falls. Mais il faut savoir que ce sont les mêmes, les premières sont du côté américain, les secondes du côté canadien (on appelle d’ailleurs aussi celles-ci Canadian Falls). La présentation des toiles est impressionnante, tout autant que le modèle réel, les détails encore plus.
Les deux tableaux sur le moteur de recherche du musée.

Le musée :

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :