Du Tage au Douro

Du samedi 9 mars au samedi 16 mars, du Tage au Douro, de Parque das Nações à la marina de Porto à Afurada, avec arrêts touristiques à Peniche, Berlengas, Nazaré, Figueira da Foz, et dans les terres, Obidos, Alcobaça et Batalha.

A Porto, Douro marina à Afurada, village de pêcheurs qui a conservé tout son charme et son authenticité, un ferry boat permet de traverser le fleuve, le premier pont n’est pas loin, mais inaccessible aux piétons. Le village fait partie de la ville de Vila Nova de Gaia, en face de Porto, là où se trouvent tous les grands chais du fameux vin. Un des plus récents, Churchill’s Port. La dégustation est payante, mais la marina a des accords et l’offre à ses visiteurs :

Le fleuve est orienté sur un axe Est-Ouest, et très encaissé, la rive nord (Porto) est exposée au sud et reçoit le soleil, la rive sud (Gaia) est donc à l’ombre une bonne partie de la journée. Sans doute la raison pour laquelle, à Afurada, on trouve ce pittoresque étendage : tout le monde vient faire sécher son linge de façon collective au bord du fleuve, dans une zone un peu avancée qui reste au soleil plus longtemps, et pas sur des lignes rectilignes mais sur un enchevêtrement poétique de branches et de fils :

Et finalement, à Povoa de Varzim, super marina à 15 milles au nord de Porto. Aux Bermudes, en 2017, en discutant avec un bateau à côté au mouillage, un équipage de jeunes Français, l’une des filles m’avait vanté la marina, « Au Portugal, allez à Povoa de Varzim ». Elle n’avait pas tort, l’accueil et l’efficacité, les installations également, sont hors norme. C’est aussi une immense zone de bateaux à sec, tout autour de la marina, l’occasion de remonter pour l’entretien habituel.

Il y a même un lounge et un barbecue !

Ville très agréable, en fait une grande banlieue/station balnéaire de Porto, un peu comme Cascais/Estoril pour Lisbonne, avec un immense casino et une superbe plage, reliée par le métro au centre et à l’aéroport, Povoa de Varzim est aussi une ville littéraire, c’est le lieu de naissance du grand écrivain Eça de Queiros. Mais c’est également un port de pêche, en plus bien sûr de celui de plaisance, et sur le chemin de Compostelle venant du sud.

Une terrible tempête, le 27 février 1892, emporte la vie de 105 pêcheurs retournant au port. On retrouve leur évocation un peu partout dans la ville.

Itinéraire :

Sortie du bateau, le chien Roca, régates Optimists Viana do Castelo vs Povoa de Varzim, sunset :

Roca faisait sa sieste derrière une voiture. Celle-ci a reculé et Roca a perdu une patte. C’est le chien mascotte de la marina, tout le monde l’adore.

A Povoa, l’église ND des douleurs, Nossa Senhora das Dores :

eglise_ns_das_dores_povoa

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Du Tage au Douro”

  1. JB Says:

    https://en.wikipedia.org/wiki/Diana_Bar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :