De César à Charles Quint

Le phare de Brigantium (La Corogne à l’époque romaine) au IIe siècle. Connu sous le nom de Torre de Hercules, encore actif après 1800 ans… Deux empereurs mythiques, Trajan et Hadrien, au tournant du premier au deuxième siècle de notre ère, à l’apogée de l’empire, ont supervisé sa construction, de quoi rêver un peu pendant la visite.

Mais c’est la conquête de la Bretagne en 43 (la Grande-Bretagne actuelle) qui justifie la construction, elle est décidée sous l’empereur Claude, dans le but de guider les navires qui partent à travers l’Atlantique pour alimenter les troupes et revenir. Claude, aussi connu sous le nom de Britannicus, du fait de ses victoires, transmet ce nom à son fils, assassiné à 14 ans par Néron. La pièce de Racine relate la tragédie, avec les vers célèbres, Dans le simple appareil…, qui ont fait couler tellement d’encre, du fait de la suggestion érotique, audacieuse à l’époque :

Vous l’aimez !

Excité d’un désir curieux,
Cette nuit je l’ai vue arriver en ces lieux,
Triste, levant au ciel ses yeux mouillés de larmes,
Qui brillaient au travers des flambeaux et des armes,
Belle, sans ornement, dans le simple appareil
D’une beauté qu’on vient d’arracher au sommeil.
Que veux-tu ? Je ne sais si cette négligence,
Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence,
Et le farouche aspect de ses fiers ravisseurs,
Relevaient de ses yeux les timides douceurs,
Quoi qu’il en soit, ravi d’une si belle vue,
J’ai voulu lui parler, et ma voix s’est perdue :
Immobile, saisi d’un long étonnement,
Je l’ai laissée passer dans son appartement.
J’ai passé dans le mien. C’est là que, solitaire,
De son image en vain j’ai voulu me distraire.
Trop présente à mes yeux je croyais lui parler ;
J’aimais jusqu’à ses pleurs que je faisais couler.
Quelquefois, mais trop tard, je lui demandais grâce :
J’employais les soupirs, et même la menace.
Voilà comme, occupé de mon nouvel amour,
Mes yeux, sans se fermer, ont attendu le jour.

La Galice et les Asturies ont été conquises par les Romains entre -29 et -19, après des guerres sauvages, comparables à celles livrées par nos Gaulois, c’était au temps du premier empereur, Auguste (alias Octave), vainqueur des guerres civiles et établissant la paix et la longue lignée d’empereurs sur cinq siècles. Auguste a mené lui-même les troupes ici en -26. César était aussi passé à Brigantium en -61. Enfin, Charles Quint s’y est embarqué, quinze siècles après, en 1520, pour aller se faire sacrer empereur en Allemagne, à Aix-la-Chapelle. Hugo évoque ses hésitations à prendre la succession de Charlemagne, dans Hernani :

Charlemagne, pardon ! Ces voûtes solitaires
Ne devraient répéter que paroles austères.
Tu t’indignes sans doute à ce bourdonnement
Que nos ambitions font sur ton monument.
— Charlemagne est ici ! Comment, sépulcre sombre,
Peux-tu sans éclater contenir si grande ombre ?
Es-tu bien là, géant d’un monde créateur,
Et t’y peux-tu coucher de toute ta hauteur ?

Après les siècles obscurs, laissé à l’abandon, le phare au XIe siècle :

Une autre représentation du phare au Moyen Âge :

Reconstruit à la fin du XVIIIe siècle, tel qu’il est aujourd’hui :

Les étapes :

La Corogne et la tour en 1634, dans un atlas de Pedro Teixeira , un cartographe portugais : Atlas del Rey Planeta : La descripcion de España y de la costas y puertos de sus reinos :

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “De César à Charles Quint”

  1. JB Says:

    https://www.wsj.com/articles/emperor-review-a-sovereign-on-the-move-11561153765?mod=MorningEditorialReport&mod=&mod=djemMER_h

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :