Remember!

Le roi Charles Ier d’Angleterre en trois postures, peint par Van Dyck en 1636, détail

Van Dyck a longtemps vécu à la cour d’Angleterre, où il a peint de nombreux portraits du roi Charles, exécuté plus tard par Cromwell, à la suite des guerres civiles entre partisans du roi et ceux du Parlement. Antoine Van Dyck meurt huit ans avant le roi, qui a régné quand même un quart de siècle, entre 1625 et 1649. Dans Vingt ans après, Dumas imagine que les mousquetaires tentent d’empêcher son exécution, Athos (le comte de la Fère) est sous l’échafaud et Aramis prend la place d’un prêtre, mais leur plan échoue :

Voici le moment de quitter le monde, dit le roi à ceux qui l’entouraient. Messieurs, je vous laisse au milieu de la tempête et vous précède dans cette patrie qui ne connaît pas d’orage. Adieu. Il regarda Aramis et lui fit un signe de tête particulier.
– Maintenant, continua-t-il, éloignez-vous et laissez-moi faire tout bas ma prière, je vous prie. Éloigne-toi aussi, dit-il à l’homme masqué ; ce n’est que pour un instant, et je sais que je t’appartiens ; mais souviens-toi de ne frapper qu’à mon signal. Alors Charles s’agenouilla, fit le signe de la croix, approcha sa bouche des planches comme s’il eût voulu baiser la plate-forme ; puis s’appuyant d’une main sur le plancher et de l’autre sur le billot :
– Comte de La Fère, dit-il en français, êtes-vous là et puis-je parler ?
Cette voix frappa droit au cœur d’Athos et le perça comme un fer glacé.
– Oui, Majesté, dit-il en tremblant.
– Ami fidèle, cœur généreux, dit le roi, je n’ai pu être sauvé, je ne devais pas l’être. Maintenant, dussé-je commettre un sacrilège, je te dirai : oui, j’ai parlé aux hommes, j’ai parlé à Dieu, je te parle à toi le dernier. Pour soutenir une cause que j’ai crue sacrée, j’ai perdu le trône de mes pères et diverti l’héritage de mes enfants. Un million en or me reste, je l’ai enterré dans les caves du château de Newcastle au moment où j’ai quitté cette ville. Cet argent, toi seul sais qu’il existe, fais-en usage quand tu croiras qu’il en sera temps pour le plus grand bien de mon fils aîné ; et maintenant, comte de La Fère, dites-moi adieu.
– Adieu, Majesté sainte et martyre, balbutia Athos glacé de terreur.
Il se fit alors un instant de silence, pendant lequel il sembla à Athos que le roi se relevait et changeait de position. Puis d’une voix pleine et sonore, de manière qu’on l’entendît non seulement sur l’échafaud, mais encore sur la place :
Remember*, dit le roi.
Il achevait à peine ce mot qu’un coup terrible ébranla le plancher de l’échafaud ; la poussière s’échappa du drap et aveugla le malheureux gentilhomme. Puis soudain, comme par un mouvement machinal il levait les yeux et la tête, une goutte chaude tomba sur son front. Athos recula avec un frisson d’épouvante, et au même instant, les gouttes se changèrent en une noire cascade, qui rejaillit sur le plancher. Athos, tombé lui-même à genoux, demeura pendant quelques instants comme frappé de folie et d’impuissance.

La notice Wikipedia sur le roman de Dumas est plus détaillée en anglais, l’histoire est racontée dans le détail alors que sur le site en français, on n’a pas grand-chose.

L’exécution de Charles, dans deux films, Cromwell et To kill a king, c’est Alec Guinness qui fait le roi dans le premier, Rupert Everett dans le second, les mousquetaires ne sont pas là… Par contre dans le second film, Cromwell, joué par Tim Roth, est sur l’échafaud au moment où le roi est décapité, ce qui n’est sans doute pas conforme à la réalité historique.

Le tableau est prêté par le Prado au musée de la Corogne, c’est la pièce maîtresse, avec deux Rubens.

* Remember :
« Au pied de l’échafaud, à un témoin qui tâte le tranchant, le roi aurait dit : « Ne gâtez pas la hache, elle pourrait me faire plus mal ! », puis à l’évêque Juxon, en lui tendant son médaillon de Saint Georges : « Remember! » (« Souvenez-vous ! »). Cette parole d’interprétation hasardeuse s’est transmise comme une relique dans les milieux royalistes. »

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :