Le retable de la mer

Oeuvre saisissante que ce retable, un long panneau en bois sculpté, représentant une criée de pêcheurs à Gijón, avec des personnages par dizaines, plus vrais que nature. L’auteur, Sebastián Miranda, a vu ce travail détruit pendant la guerre civile, il l’a refait entre 1940 et 1971, un labeur de trente ans.

Le retable de la mer, encore appelé La rula de Gijón, figure dans la maison/musée de Jovellanos (gratuit comme les autres musées de la ville) près du port de plaisance, à l’entrée de la presqu’île de Cimadevilla.

Le cinquième personnage accoudé, à partir de la droite, sur cette partie du retable, a un côté fascinant, difficile d’en détacher les yeux :

Autres œuvres de l’ancienne maison de Jovellanos :

Buste, Sebastian Miranda

 

Don Gaspar Melchor de Jovellanos, 1770, par Cristobal Ramos (1725-1799)

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Le retable de la mer”

  1. jeanclaudehubi Says:

    C’est du chêne ; c’est superbe ! Quelles dimensions ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :