Picos de Europa

Une escapade de quelques jours dans les Pics d’Europe, à partir de Bilbao, la mer pour la montagne, les ports atlantiques pour les villages de style pyrénéen, une bouffée de fraîcheur pendant la semaine de la canicule en France.

A Pembes

Les quatre cavaliers de l’Apocalypse au monastère :

Un cheval blanc, un rouge, un noir et un jaune, et la mort par l’épée (espada), la famine (hambre), la peste, et les bêtes féroces de la Terre (fieras terrestres).

Au col (puerto) de San Glorio, sur la colline de Llesba, vue sur la chaîne (trois étoiles au Michelin 🙂 ) :

Le petit veau de la photo rappelle le poème de Francis Jammes (« C’était affreux… »), de quoi devenir vegan, mais celui-ci est bien libre et apparemment sauf :

C’était affreux ce pauvre petit veau qu’on traînait
tout à l’heure à l’abattoir et qui résistait,
et qui essayait de lécher la pluie
sur les murs gris de la petite ville triste.
Ô mon Dieu ! Il avait l’air si doux
et si bon, lui qui était l’ami des chemins en houx.
Ô mon Dieu ! Vous qui êtes si bon,
dites qu’il y aura pour nous tous un pardon
— et qu’un jour, dans le Ciel en or, il n’y aura
plus de jolis petits veaux qu’on tuera,
et, qu’au contraire, devenus meilleurs,
sur leurs petites cornes nous mettrons des fleurs.
Ô mon Dieu ! Faites que ce petit veau
ne souffre pas trop en sentant entrer le couteau…

Sur la route, le soir, des isards, en plus des cerfs qui surgissent devant la voiture et des lièvres un peu partout, la nature, superbe.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :