Le tour des remparts

On ne présente pas la Cité, et on n’y va plus guère, trop connue, trop touristique, trop monument national. Et en ces temps de crainte, on pourrait penser qu’elle soit un peu déserte, mais pas du tout, les touristes étrangers sont toujours là, en nombre. Mieux vaut se contenter d’un tour des remparts – entre deux trains – c’est ce qu’il y a de plus impressionnant en plus, depuis que Viollet-le-Duc les a restaurés. Un travail gigantesque entamé sous Napoléon III qui prendra plus d’un demi-siècle, commencé en 1855, il ne s’achève qu’en 1913 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ville basse est aussi intéressante, l’Aude et le Canal du Midi y passent :

Histoire. Prosper Mérimée est tombé amoureux des ruines, c’est lui qui confie la restauration à Viollet-le-Duc, en tant qu’inspecteur général des monuments historiques. Mais c’est un historien local, Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, qui a attiré son attention et tout fait pour sauver la cité. Enfin Paul Boeswilwald, à la mort de Viollet-le-Duc en 1879, dirigera la suite des travaux.

Étiquettes : , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :