Jean Cousin, avant Colomb et Gama…

Au château, musée des beaux arts de Dieppe

En 1488, Jean Cousin aurait embarqué à Dieppe pour l’Afrique de l’Ouest. Le navire, dévié par une forte tempête vers l’Ouest, aurait atteint des côtes inconnues. Il aurait ainsi remonté un fleuve nommé Maragnon (ultérieurement Amazone par les Portugais) puis serait rentré à Dieppe en 1489. Il aurait ensuite fait route vers l’Afrique et passé le cap de Bonne Espérance et aurait ainsi précédé Vasco de Gama de neuf ans.

A Dieppe, on lit partout que ce navigateur au tournant des XVe et XVIe siècles a découvert l’Amérique avant Christophe Colomb, et en plus contourné l’Afrique avant Vasco de Gama et débarqué en Inde ! Ainsi il devancerait les deux plus célèbres explorateurs avec Magellan, sans que le monde le reconnaisse ! La Colombie devrait donc plutôt s’appeler ‘Cousinade’ et la province canadienne ‘British Columbia’, ‘British Cousiny’… Et il y a du boulot, il faut changer tous ces noms. Il n’a pas fait le tour du monde, non. Magellan est tranquille.

Mais peut-être tout cela est exact après tout, qui peut savoir avec certitude où tous ces gens sont allés ? Le simple fait que le Portugal dominait les explorations à l’époque, avec l’Espagne, qui était la plus grande puissance en Europe, peut expliquer qu’on ait privilégié leurs découvertes. D’ailleurs le pape a partagé le monde entre ces deux pays, par le fameux traité de Tordesillas de 1494, faisant dire à François Ier : « « Le soleil chauffe pour moi comme pour les autres et je désire fort voir le testament d’Adam pour savoir comment celui-ci avait partagé le monde. »

Au manoir Jehan Ango, à Varengeville sur mer, Jean Cousin et Ango, explorateurs :

Entrainé par le courant équatorial, Cousin et ses marins abordent après deux mois de navigation une terre inconnue, à l’embouchure d’un fleuve immense qu’il nomme le Maragnon. On suppose qu’il s’agit de l’Amazone, Cousin aurait donc longé les côtes de l’Amérique du Sud, quatre ans avant que Colomb n’arrive aux Antilles !
Mais le Dieppois, dont la mission était de doubler le continent africain, fait route vers le Sud en revenant vers l’Est. Il est le premier à découvrir la pointe de l’Afrique et le cap de Bonne Espérance, dix ans avant Vasco de Gama.

Le manoir :

Varengeville sur mer :

Jehan Ango :

Merci à Anne-Marie et Philippe Mayence pour la balade à Varengeville et au manoir.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :