La Normandie et les peintres 3

Au musée de Cherbourg, suite. Saint Jérôme par Govaert Flinck, vers 1630.

Pâturage, par Balthasar-Paul Ommeganck, « le racine des moutons » célébré par Napoléon, 1785

A propos de Napoléon, le siège par le maréchal Lannes et la reddition de Saragosse en 1809. La bataille, rue par rue, par sa férocité, a été comparée à Stalingrad. « Les défenseurs de Saragosse », par Maurice Orange, la population et l’armée espagnoles défilent devant les grenadiers français vainqueurs :

Paris en 1830, boulevard Montmartre, à l’époque des Enfants du paradis, de Lacenaire (le dandy assassin romantique) et Vidocq, par Giuseppe Canella. Halte sur une route de province, par Jean-François Demay, monastère sur un pont par Louis Montvignier et paysage italien de Gaspard Dughet :

Pierre-Nolasque Bergeret peint Filippo Lippi, esclave à Alger depuis 18 mois (au XVe siècle), capturé par des pirates maures au large d’Ancône, en train de faire le portrait de son maître sur un mur, ce qui lui vaudra sa libération, 1819 :

Belle histoire, quoique probablement une légende :

According to Vasari, Lippi then went on to visit Ancona and Naples, where he was captured by Barbary pirates and kept as a slave. His skill in portrait-sketching helped to eventually release him. Louis Gillet, writing for the Catholic Encyclopedia, considers this account « assuredly nothing but a romance ». (Wiki)

Autre légende médiévale, celle, touchante, de Geneviève de Brabant, peinte ici par Jean-Baptiste Mallet, dans sa prison, baptisant son fils, 1824 :

Dans la Bible, une autre Judith, Yaël… La mort de Sisara, par Jacopo Palma :

Dans le Livre des Juges, Sisara est le chef d’armée de Yabîn, roi d’Haçor, qui opprime Israël depuis vingt ans. Voyant son armée défaite, Sisara se réfugie sous la tente de Yaël. Celle-ci, violant les lois de l’hospitalité, le tue dans son sommeil en lui perçant la tempe à l’aide d’un piquet de sa tente et d’un marteau.

Jan Brueghel l’ancien, Hendrick Van Balen, Allégorie de la Terre, le tableau appartient à une série sur les éléments, la terre, l’eau, le feu et l’air. Brueghel a peint le paysage, Van Balen les personnages :

NB Ne pas mélanger tous les Brueghel, il y en a cinq, au début de la dynastie  !

Thomas Henry, J.-F. Millet, auteur de L’Angélus et Les glaneuses, Cristofano Allori, Jan Massys, Jean-Baptiste Oudry, Jacques-Antoine Vallin, Louis-Léopold Boilly, Hortense Hautebourt-Lescot, Armand Leleux, Nicolas-Bernard Lépicié, Adolphe La Lyre, Horace Vernet (petit-fils de Claude Joseph Vernet), Gaston Bussière, Christian Wilhelm Ernst Dietrich.

Quelques exemples enfin de sculpture et statuettes d’Armand Le Véel, extraordinaires de précision et de « vérité » (selon l’image d’Epinal des personnages), sous le Second Empire :

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “La Normandie et les peintres 3”

  1. jycaro Says:

    Très belle série

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :