La Normandie et les peintres 7

Les marines au musée de Fécamp. Naufrage ou La Tempête, 1757, Pierre-Charles Le Mettay.

Quel personnage, le vent pour les marins ! On en parle comme d’un homme, d’un souverain tout puissant, tantôt terrible, tantôt bienveillant […]. Nous le connaissons plus que notre père ou que notre mère, cet invisible, ce terrible, ce capricieux, ce sournois, ce traître, ce féroce.
Guy de Maupassant, Sur l’eau

Un homme à la mer, anonyme, XIXe siècle :

La Criée, à Fécamp, par Henri Darien, 1909, le bateau est le Jean-Edmée, armé en 1906 il est le premier vapeur destiné à la pêche fraîche :

Les cabestans, à Yport, 1920, par Paul Morchain (1876-1939). « Ma mère recevait une demi-part sur la pêche des hommes, c’était la part du cabestan. » Georges Ebran, patron de caïque à Yport :

Remorqueur à aubes dans le port de Fécamp, 1919, Edouard Adam (1847-1929) :

Les brûleuses de varech, 1884, Pierre-Marie Beyle. Le varech brûlé fournit la soude nécessaire à la lessive :

Mise à l’eau d’un caïque, 1920. Le bateau est poussé à dos d’homme à chaque marée. René de Saint-Delis (1876-1958) :

Le chalutier Marie-Jo, par René Crevel (1892-1971), 1933, influence cubiste de l’artiste :

La chasse aux guillemots, Eugène Le Poittevin, 1865, scène devenue célèbre à la suite d’une nouvelle de Maupassant sur la chasse à cet oiseau migrateur, aujourd’hui disparu du fait des excès :

Le port de Fécamp en 1875, par Jules Noël, « il capte l’impalpable et le mouvant, l’eau et ses irisations, le ciel et ses états divers, la lumière qui éveille les couleurs, anime les formes et creuse les contrastes  » (Denise Delouche) :

Le lever du filet, Eugène Le Poittevin, « la présence d’une femme à bord, les fortes vagues et la barque qui s’approche dangereusement de la falaise, rendent la scène peu réaliste, mais renforcent son aspect pittoresque ».

Construction du Pilote-St-Pierre à Fécamp en 1879, Eugène Grandin (1833-1916) :

Honfleur, 1880, Maurice Courant (1847-1924) :

Déchargement de la morue de l’Aspirant Brun, 1936, par Jean Laperdrix (1912-2005) :

Tableaux de l’arrière-port de Fécamp en construction :

Deux héros, Jules Cavelier (1870-1947) portrait de Marcel Simonin, 1922 ; Onésime Frébourg (1853-1923), portrait d’Alexandre Bertin, 1901.
Le second a sauvé près d’une cinquantaine de personnes de la noyade, il a fondé une école de bain préventive en 1892 ; le premier effectue son premier sauvetage à l’âge de neuf ans, il porte secours aux Parisiens en 1910 pendant les inondations.

 

Scène de rue à Yport, XIXe, par Gustave Bourgain (1856-1918), « la pêcheuse est chaussée de claques en bois à petits talons que portaient aussi les ramendeuses » :

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “La Normandie et les peintres 7”

  1. Lise Fecteau Says:

    Blogg très intéressant…. encore davantage quand on a visité les endroits comme moi..
    bravo
    Lise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :