Archive for the ‘Bateaux’ Category

Le voyage en Amérique

16 août 2017

Juillet 2013

de Thula Thula, 2011-2017, près de six ans passés dans le Nouveau Monde, de décembre 2011 à avril 2017, dont cinq aux US, sur la côte Est et dans le golfe du Mexique, entre la Nouvelle Orléans, le plus à l’Ouest, et Mount Desert Island, dans le Maine, le plus à l’Est (et au Nord…). Avec des allers-retours en Europe en avion bien sûr. Un petit essai de bilan de cette expérience de voile et de plaisance en Amérique.

(more…)

São Miguel

12 juillet 2017

Sur la côte nord-ouest

Enfin partis de Horta, le 16 juin, après une dizaine de jours, 140 milles pour atteindre São Miguel, soit un peu plus de 24h. L’île est la plus grande et la plus orientale des Açores, une escale bienvenue sur la route de Lisbonne. « Of outstanding beauty », d’après le guide Atlantic Islands, et c’est tout à fait exact : des montagnes, des lacs, des volcans, des fournaises, des forêts, une côte escarpée, des fleurs partout, c’est une merveille.

Au départ, entre Faial et Pico

(more…)

La fête à Horta

9 juillet 2017

La marina est pleine, le soir les gens s’invitent de bateau à bateau, et ce sont des apéros à ne plus finir, des discussions, des conversations interminables, sur la traversée des uns et des autres, sur des histoires de mer, des histoires de bateau… Ce jour-là, le 12 juin, j’ai eu droit à une fête d’anniversaire surprise sur Thula Thula, grâce à Susan, Michal, Elin, Adam, Rufus, Martin et Eva. Une rencontre internationale (une Australienne, deux Suédois, un Américain, un Suisse, une Allemande, et un Français), caractéristique bien sûr de l’endroit en cette période de l’année. L’anglais n’est que la langue maternelle de deux personnes, Susan et Rufus, mais Elin, Adam et Martin (Suédois et Suisse) la maîtrisent à la perfection, les autres (Polonais, Français, Allemande) bien aussi, mais un peu moins. 🙂

(more…)

Aux Bermudes

6 juillet 2017
O, wonder!
How many goodly creatures are there here!
How beauteous mankind is! O brave new world,
That has such people in ’t!
Miranda, The Tempest, Shakespeare, 1611

Découvert en 1505 par Juan Bermúdez, l’archipel de ces îles rapprochées ne fut habité qu’en 1609 par les Britanniques, à la suite d’un naufrage qui a inspiré La Tempête de Shakespeare, histoire incroyable, mais qui ne s’arrête pas là : John Rolfe, qui épousera plus tard Pocahontas, dans la nouvelle colonie de Virginie, faisait partie de l’équipage et des naufragés, un naufrage exemplaire, sur les énormes récifs entourant les Bermudes au nord et à l’ouest  :

(more…)

Difficile de remercier quelqu’un qui vous a sauvé la vie

30 octobre 2016

orques

Jérôme Poncet est entré dans la légende de la voile, aux côtés des Moitessier et Tabarly, quand avec son Damien il fait le tour du monde entre 1969 et 1973, via le Spitzberg, le Groenland, l’Amazone, l’Antarctique et le Pacifique, avec son ami Gérard Janichon. Poncet passait ses vacances à l’île de Ré, lieu de ses premiers bords. Enfants, nous avons joué ensemble sur les plages de Trousse Chemise. Les deux familles campaient sur un terrain des Sadoc, au milieu des pins, au dessus du Fier. Un incident avait marqué cette époque, une famille était patriote/conservatrice, l’autre sympathisante communiste, c’était en juillet 1954, Pierre Mendès-France était à la tête du gouvernement et venait de négocier les accords de Genève qui entérinaient la perte de l’Indochine pour la France, et la fin de la guerre, après la défaite de Diện Biên Phủ en mai. Consternation dans la famille de droite, joie dans la famille de gauche. Ambiance glaciale lors de l’apéritif du soir, au dessus de la plage.

(more…)

Sur le bord du cyclone

12 octobre 2016
tele-1

A la télé, l’arrivée du cyclone Matthew sur la Floride

Il est rare qu’on se trouve au cœur d’un cyclone, mais il est fréquent (pour peu qu’on habite dans une région concernée) d’attendre son passage et de n’en voir que la queue. Jusque-là, pour nous, à Madagascar (île Ste Marie et Tamatave), à la Réunion, ou dans le Sud des Etats-Unis, c’est la deuxième option qui s’est présentée, pas de « direct hit ».

(more…)

Le Cazavant

7 août 2016
re_2016 (317)

Cazavant dans le port d’Ars, juillet 2016

C’est un dériveur très lourd, en bois, avec une dérive en fonte, construit à Ars-en-Ré depuis les années 1930, et qui a fait les beaux jours du Fier après la guerre, adopté par l’école de voile d’Ars, à une époque où les 420 et autres bateaux modernes en plastique n’existaient pas. Le Cazavant a une harmonie de ligne absolument unique, quelque chose de parfait, un peu comme le nombre d’or dans ses proportions cher à Léonard de Vinci. Sous voile, dans le Fier, c’est un régal, on apprend le plaisir de faire du près, d’être sur la crête, entre la dévente au lof et la perte de vitesse si on abat trop, en maniant la barre d’un doigt, un bateau pesant près d’une demi-tonne qui, par la magie de l’équilibre entre l’eau et le vent, peut être conduit par un enfant. Quand on expérimente ça, le virus de la voile ne vous quitte plus, pour toute la vie. Merci à M. Gaston Cazavant, un véritable artiste, un artisan de génie.

(more…)

Rétrospective

13 août 2015
ste_marie_brio_libertalia

Île Ste Marie, Madagascar, Brio Libertalia, 1989

50 ans de bateaux

(more…)

Wooden Boat Festival

23 octobre 2014

woodenboat_festival_madisonville (59)

Organisé chaque année par le musée du lac Pontchartrain, la rencontre des bateaux en bois de Madisonville réunit les amateurs du coin, Louisiane, Alabama, Mississippi et Ouest Floride. Peu de grands voiliers (ce n’est pas Antibes ou St Tropez, pas non plus Newport ou Annapolis), mais pas mal de yachts à moteur sympas et de Christcrafts rutilants. Tout ça en octobre sur les bords charmants de la rivière Tchefuncte, autour du pont pivotant qui marque le « centre-ville », avec les animations diverses habituelles à ce genre de fête.

(more…)

The Barnacle

11 mars 2014

Il faut imaginer cette banlieue de Miami au XIXe siècle, au sud de la ville et sur la baie de Biscayne, sans chemin de fer et sans routes, avec pour seul moyen de transport le bateau. Un endroit désert alors, connu comme « the most unproductive and isolated of the United States », ce que les historiens locaux appellent « l’ère de la baie », Era of the Bay. C’est là que s’installe un New-Yorkais, le Commodore Ralph Munroe, en 1886, à Coconut Grove, et qu’il se met à construire des bateaux à faible tirant d’eau pour la baie, les sharpies. Son domaine est aujourd’hui un parc et un musée, en plein cœur du quartier animé. Un lieu magnifique et calme, où on se trouve soudainement isolé de tout, malgré la proximité, à l’abri de l’agitation urbaine, plongé dans une autre époque.

(more…)

Les Chinois avant Colomb et Magellan

22 décembre 2013

explorations_chinoises

La famille Schürmann est une famille brésilienne de grands marins, ils ont fait plusieurs fois le tour du monde sur leurs voiliers successifs, ils font des livres, des films, des expositions, des conférences sur leurs voyages, et maintenant ils se lancent sur les traces des marins chinois, qui, selon un auteur à succès, Gavin Menzies, ont découvert l’Amérique avant Colomb, ont fait le tour du monde sur leurs grandes jonques avant Magellan et El Cano, etc. Tout ça vient d’un livre de 2002, 1421: The Year China Discovered America, dont les thèmes sont repris par la famille dans une exposition très bien faite à Itajai.

(more…)

Itajaí

21 décembre 2013

Itajaí, à deux pas de la ville précédente, plus ancienne, le second port du Brésil, est un autre exemple du peu de connaissance qu’on a du monde n’appartenant pas au ‘Western Core’, le centre du monde occidental : Europe de l’Ouest/Etats-Unis-Canada. Ici on est à la périphérie géographique de l’Occident, mais non à sa périphérie culturelle, car on se sent au contraire chez soi, bien plus proche de l’Europe continentale, en termes de modes de vie et comportements, qu’aux Etats-Unis ou au Canada. Rien d’étonnant, cette région a été peuplée par des Italiens et des Allemands.

(more…)

Le bateau ouvert

13 décembre 2013

The Open Boat est une nouvelle de Stephen Crane, qui rappelle un peu le Récit d’un naufragé de Garcia Marquez, tiré aussi d’un fait réel. Ici il s’agit du naufrage arrivé à l’auteur lui-même en 1897, au large du Ponce de Leon inlet,  et l’odyssée des quatre rescapés pour atteindre la côte dans une barque de 3 m.  Le phare leur a permis de se guider. L’un d’eux s’est noyé à l’arrivée dans les déferlantes.
Stephen Crane est surtout connu pour un autre livre, The Red Badge of Courage, sur la guerre de Sécession, qu’il n’a pourtant pas vécue, il est né en 1871, et meurt très jeune (à 28 ans) de la tuberculose, trois ans après cette aventure.

Au Seuil 

(more…)

Barbe Noire

20 novembre 2013

Les Outer Banks en Caroline du Nord sont un système de cordons littoraux qui séparent l’Atlantique de vastes baies intérieures, les sounds. Ils sont connus pour le premier vol des frères Wright en 1903, les exploits et la fin du pirate Blackbeard, alias Edward Teach, et le cap Hatteras, fameux pour ses tempêtes et ses naufrages. Des plages à plus finir, des graus* délicats et des plans d’eau superbes, mais peu profonds.

(more…)

Cuirassés, destroyers, croiseurs, corvettes, frégates…

16 novembre 2013

On s’y perd dans tous ces types de navires de guerre. Avant, pour y voir clair, on prenait une encyclopédie ou un dictionnaire, et sur la page avec de jolis dessins, on essayait de comprendre les différences. Aujourd’hui, on va sur Internet, et en quelques secondes Wikipédia ou un autre site vous donnent les réponses.

(more…)