Archive for the ‘Bateaux’ Category

Seixal

28 mars 2018

Seixal est un petit village de pêcheurs sur le Tage, un ferry régulier permet de rejoindre Lisbonne à toute heure. C’est aussi un mouillage gratuit et bien protégé et le lieu de divers chantiers à sec pour la plaisance, dont Tagus Yacht Center, en fait à Amora, en face. Thula Thula y passe une partie de l’hiver et du printemps 2018 pour les travaux et la peinture habituels. La « Fête de l’Huma » portugaise se déroule ici en septembre : Avante! Festival. Avante! est l’organe du PCP.

(more…)

There is nothing like Brittany

23 mars 2018

Le fort Du Guesclin, ancienne demeure de Léo Ferré

Un week-end à Saint-Malo en mars.

(more…)

Asie des lointains

11 février 2018

Jonques devant l’île de Cu Lao, Vietnam, Frédéric Bernelle, 1920

(more…)

Explosion

13 décembre 2017

Vidéo d’une explosion au gaz, sur Yachting Monthly, tout saute à partir de 5′ 40″.

« Le 30 juin 1999, le yawl Nicholson de 55 pieds (17 m), Lord Trenchard, appartenant à l’armée britannique, et utilisé pour l’entraînement et le loisir des hommes et femmes enrôlé.e.s (non, je blague…), a été détruit par une explosion de gaz alors qu’il était à quai, dans le port de Poole. Deux personnes ont été blessées, dont une très gravement. Ce récit de première main de l’accident, par le second, Gavin McLaren, permet de réaliser les risques pour quiconque à un système de cuisine au gaz à bord de son yacht. » Jack Coote et Paul Gelder, Total Loss

(more…)

Maid of Malham

10 novembre 2017

Tableau de Charles Pears, The yacht Maid of Malham by moonlight

Maid of Malham a été dessinée en 1936 par John Illingworth (1903-1980), architecte naval et régatier de haute mer mythique, à l’origine d’une révolution dans la conception des voiliers, ayant donné les monocoques modernes (notamment les voiles d’avant plus grandes, les génois, et des carènes plus fines permettant de mieux remonter au vent). Malcolm Robson raconte sa fin, en novembre 1969. On ne peut qu’être impressionné par la différence entre les conditions de sécurité aujourd’hui et alors, avec les balises de détresse, les téléphones satellites et bien d’autres dispositifs, qui ont complètement transformé les chances de survie.

(more…)

Seamanlike decision

9 novembre 2017

Malcolm et Merrill Robson perdirent deux bateaux à quatre années d’écart, Banba IV et Maid of Malham. Le premier était âgé de près de six décennies, il avait affronté une mer hostile dans les premières semaines de la traversée, mais le mât était près de tomber, et à l’arrivée d’un freighter, le skipper prit une décision de prudence, ‘a seamanlike decision‘.

Banba IV était un cotre de 20 tonneaux dessiné par Fred Shepherd et construit aux chantiers Whitstable Shipping Company en 1911. En 1969, avec mon épouse Merrill, nous quittions Annapolis, Maryland, vers la fin juin, après avoir complètement remis à neuf le bateau : nouveau gréement, nouvelles lignes, écoutes et drisses, nouveau bout-dehors, régulateur d’allure, carénage, voiles renforcées, etc. Rempli jusqu’aux sourcils, fuel, eau, victuailles pour cinq personnes et deux mois, en vue de la traversée directe vers Guernesey, soit 3500 milles.

(more…)

Mal de mer fatal

3 novembre 2017

Odd Times, un cotre à corne (gaff-rigged cutter) de seulement 23 pieds (7 m), a fait naufrage en 1967 dans des circonstances malheureuses. Tout a commencé par un mal de mer persistant. Peter Rose, son propriétaire et skipper l’avait conduit depuis son Essex natal (au nord-est de Londres) dans la mer Egée, puis à travers l’Atlantique vers La Barbade, où il arrive en janvier 1966, les autres Antilles ensuite, et finalement les Etats-Unis le long de la côte Est, jusques dans le Rhode Island, où il passa l’hiver 1966-67. L’été suivant, il le conduisit dans les provinces maritimes du Canada, en Nouvelle Ecosse, d’où il fit route vers St Pierre et Miquelon, avec un ami et équipier, Paul Sheard.

(more…)

Museu de Marinha

23 septembre 2017

Parti le 8 juillet 1497 de Lisbonne, Vasco de Gama arrive en Inde avec sa caraque (nef ou nau), le São Gabriel,  le 21 mai 1498, soit après un voyage de onze mois… Il en repart le 29 août 1498 et rentre au Portugal en septembre 1499, après plus de deux ans. Le retour aura duré encore plus longtemps, 14 mois. L’arrivée à Calicut, vue par Roque Gameiro (1900) :

(more…)

Le voyage en Amérique

15 août 2017

Juillet 2013

de Thula Thula, 2011-2017, près de six ans passés dans le Nouveau Monde, de décembre 2011 à avril 2017, dont cinq aux US, sur la côte Est et dans le golfe du Mexique, entre la Nouvelle Orléans, le plus à l’Ouest, et Mount Desert Island, dans le Maine, le plus à l’Est (et au Nord…). Avec des allers-retours en Europe en avion bien sûr. Un petit essai de bilan de cette expérience de voile et de plaisance en Amérique.

(more…)

Ré en août

10 août 2017

Qu’est-ce qu’on deviendrait si on n’avait pas l’île de Ré au mois d’août? Et surtout les Portes, le Fier d’Ars et Trousse-Chemise. I wonder…

(more…)

São Miguel

12 juillet 2017

Sur la côte nord-ouest

Enfin partis de Horta, le 16 juin, après une dizaine de jours, 140 milles pour atteindre São Miguel, soit un peu plus de 24h. L’île est la plus grande et la plus orientale des Açores, une escale bienvenue sur la route de Lisbonne. « Of outstanding beauty », d’après le guide Atlantic Islands, et c’est tout à fait exact : des montagnes, des lacs, des volcans, des fournaises, des forêts, une côte escarpée, des fleurs partout, c’est une merveille.

Au départ, entre Faial et Pico

(more…)

La fête à Horta

9 juillet 2017

La marina est pleine, le soir les gens s’invitent de bateau à bateau, et ce sont des apéros à ne plus finir, des discussions, des conversations interminables, sur la traversée des uns et des autres, sur des histoires de mer, des histoires de bateau… Ce jour-là, le 12 juin, j’ai eu droit à une fête d’anniversaire surprise sur Thula Thula, grâce à Susan, Michal, Elin, Adam, Rufus, Martin et Eva. Une rencontre internationale (une Australienne, deux Suédois, un Américain, un Suisse, une Allemande, et un Français), caractéristique bien sûr de l’endroit en cette période de l’année. L’anglais n’est que la langue maternelle de deux personnes, Susan et Rufus, mais Elin, Adam et Martin (Suédois et Suisse) la maîtrisent à la perfection, les autres (Polonais, Français, Allemande) bien aussi, mais un peu moins. 🙂

(more…)

Aux Bermudes

6 juillet 2017
O, wonder!
How many goodly creatures are there here!
How beauteous mankind is! O brave new world,
That has such people in ’t!
Miranda, The Tempest, Shakespeare, 1611

Découvert en 1505 par Juan Bermúdez, l’archipel de ces îles rapprochées ne fut habité qu’en 1609 par les Britanniques, à la suite d’un naufrage qui a inspiré La Tempête de Shakespeare, histoire incroyable, mais qui ne s’arrête pas là : John Rolfe, qui épousera plus tard Pocahontas, dans la nouvelle colonie de Virginie, faisait partie de l’équipage et des naufragés, un naufrage exemplaire, sur les énormes récifs entourant les Bermudes au nord et à l’ouest  :

(more…)

Difficile de remercier quelqu’un qui vous a sauvé la vie

30 octobre 2016

orques

Jérôme Poncet est entré dans la légende de la voile, aux côtés des Moitessier et Tabarly, quand avec son Damien il fait le tour du monde entre 1969 et 1973, via le Spitzberg, le Groenland, l’Amazone, l’Antarctique et le Pacifique, avec son ami Gérard Janichon. Poncet passait ses vacances à l’île de Ré, lieu de ses premiers bords. Enfants, nous avons joué ensemble sur les plages de Trousse Chemise. Les deux familles campaient sur un terrain des Sadoc, au milieu des pins, au dessus du Fier. Un incident avait marqué cette époque, une famille était patriote/conservatrice, l’autre sympathisante communiste, c’était en juillet 1954, Pierre Mendès-France était à la tête du gouvernement et venait de négocier les accords de Genève qui entérinaient la perte de l’Indochine pour la France, et la fin de la guerre, après la défaite de Diện Biên Phủ en mai. Consternation dans la famille de droite, joie dans la famille de gauche. Ambiance glaciale lors de l’apéritif du soir, au dessus de la plage.

(more…)

Sur le bord du cyclone

12 octobre 2016
tele-1

A la télé, l’arrivée du cyclone Matthew sur la Floride

Il est rare qu’on se trouve au cœur d’un cyclone, mais il est fréquent (pour peu qu’on habite dans une région concernée) d’attendre son passage et de n’en voir que la queue. Jusque-là, pour nous, à Madagascar (île Ste Marie et Tamatave), à la Réunion, ou dans le Sud des Etats-Unis, c’est la deuxième option qui s’est présentée, pas de « direct hit ».

(more…)