Archive for the ‘Brésil’ Category

Soutenance à Évora

2 juin 2019

Mon neveu Beto, docteur en philosophie ! 15 mai 2019

Son Institut de psychologie à São Paulo, Instituto Dasein.

(more…)

Forts portugais

7 avril 2019

Les Portugais ont construit des forts partout, au Maroc, en Afrique noire (sur toutes les côtes du continent), en Asie, en Amérique, et bien sûr chez eux, ici à Vila do Conde, au nord de Porto. Un de ceux qui nous avait marqués était sur une plage, dans une île perdue près de Paranagua au Brésil, Ilha do Mel, dans un cadre somptueux :

(more…)

Dans les ‘îles’ de Porto

15 février 2019

Les ilhas de Porto sont situées dans les quartiers populaires, ouvriers, ce sont des impasses étroites où les maisons se touchent, collées à des murs proches, logements très exigus mais propres et pleins de fleurs et de plantes, avec parfois des vues sur le Douro et ses ponts. On est loin des favelas de Rio, caractérisées par un chaos indescriptible, là dans les îles on ne peut pas dire que « Tout n’est qu’ordre et beauté, etc. », mais comparées aux bidonvilles cariocas, peut-être que oui après tout.
En tout cas, elles ont ouvert une nouvelle forme de tourisme, merci à notre guide franco-portugais hors pair, Ricardo, et à Loïc qui l’a trouvé. Infographie sur leur histoire.
De ces quartiers pauvres, et du reste du pays, surtout au nord, sont partis les contingents de travailleurs portugais vers la France, dans les années 1960. Ils y ont trouvé les vrais bidonvilles. Le photographe haïtien Gérald Bloncourt, disparu récemment, a retracé leur odyssée.

(more…)

Tout a une fin

11 février 2019

La devise des Tavora sur une tapisserie au palais d’Ajuda, Findit quas cunque*, ou : Tout a une fin. Il s’agit d’une oeuvre importée de Chine par les Tavora au XVIIe siècle, faisant partie des Tavora hangings, avec une devise de sinistre augure, puisque les membres de cette grande famille noble ont été exécutés dans des conditions épouvantables par Pombal, en 1759, sous l’accusation d’avoir attenté à la vie du roi. Cette oeuvre a été confisquée par le pouvoir, et est maintenant exposée à Ajuda. Voir une vidéo de leur exécution, tirée d’une série TV portugaise. Le lieu du massacre, échafaud et bûcher :

(more…)

Sur trois marches de marbre rose

31 janvier 2019

En visitant Queluz, on pense au poème de Musset, Sur trois marches de marbre rose :

Je rêvais à quelque autre chose.
Mais vous souvient-il, mon ami,
De ces marches de marbre rose,
(more…)

Where Israel meets Brazil

23 novembre 2018

Dans les rues de Belmonte, au Portugal, au pied de la Serra da Estrela, en été, les touristes brésiliens et israéliens se pressent. Pourquoi ? La petite ville de montagne est d’abord le lieu de naissance de Pedro Álvares Cabral, qui a découvert le Brésil pour le Portugal en avril 1500, en allant vers les Indes. Et ensuite, parce que, depuis le XVIe siècle et les persécutions de l’Inquisition, elle est devenue un refuge pour les juifs. Elle compte encore aujourd’hui une communauté forte de 7 ou 8 familles, une quarantaine de personnes. Le village est magnifique, l’accueil est somptueux. Le restaurant Fio de Azeite, un régal.

(more…)

Bragança

18 août 2018

Sur un mur de la ville

Aux confins nord-est du Portugal, dans le Trás-os-Montes (par delà les montagnes), mais à 700 m d’altitude, la ville et la cité fortifiée de Bragança. Un peu comme à Santiago do Cacém, mais avec cette différence que l’enceinte des remparts du XIIIe siècle est toujours habitée, avec des ruelles charmantes, une place, une église, des restaurants. C’est comme son nom l’indique le fief de la maison de Bragance et des ducs et princes successifs qui régnèrent sur le Portugal trois siècles, après 1640 et la fin de l’annexion espagnole des Philippe (II, III et IV), et aussi près d’un siècle sur le Brésil avec les empereurs Dom Pedro I et Dom Pedro II

(more…)

Amérique des lointains

13 février 2018

Deux Indiens en Amazonie, se laissant aller dans le cours du fleuve, ou d’un affluent, au XIXe, quand encore personne ne troublait leur mode de vie. La femme use d’un branchage comme voile, l’homme se laisse aller dans une détente nonchalante. Le tableau est de François Auguste Biard, encore un peintre oublié, et il a servi à juste titre pour l’affiche de l’exposition. Superbe.

(more…)

Mais devagar! Diriam que fugimos…

18 décembre 2017

Allégorie : América, 1824, Joaquim Rodrigues Braga

Ou encore :  Mais devagar! Vão pensar que estamos a fugir!
« Moins vite ! On va dire (ils vont croire) que nous fuyons… »

C’est le mot historique de la reine Maria, s’adressant à son cocher, lors du trajet vers le port, pour s’embarquer vers l’Amérique. Elle est la première femme qui a régné sur le Portugal (1877-1807). La mort de son fils et héritier, à 27 ans, en 1788, de la variole, lui fait peu à peu perdre la raison. La reine meurt à Rio en 1816, durant l’exil de la famille royale.

(more…)

Paquetá

15 décembre 2014

paqueta (26)

Je suis enfin allé à Paquetá, depuis le temps qu’on en parlait, de cette île pittoresque et sans voitures de la baie de Guanabara, la grande baie de Rio. Il faut prendre un ferry et en une heure on est là. Grosse déception, c’est assez triste et délaissé, les maisons ne sont pas extraordinaires, les cafés et boutiques minables, le Iate Clube délabré, et les bateaux absents, sauf quelques barques de pêcheurs, dont on se demande bien ce qu’ils peuvent attraper avec la pollution de la baie. Bref, on peut s’en passer, pas à la hauteur de la Cidade maravilhosa. L’aller et le retour offrent des vues intéressantes sur le panorama de Rio cependant, la Serra do mar somptueuse qui fait toute la ville. Et il y a un baobab, le seul paraît-il du Brésil. Vidéo.

(more…)

Les femmes de Brecheret

13 décembre 2014

brecheret (6)

Victor Brecheret, Mulheres de Corpo e Alma, au Centro Cultural dos Correios, un endroit magique, et gratuit, où on vient et on revient sans cesse, quand on est à Rio.

(more…)

Rio naïf 4

12 décembre 2014

Les PoulesFranjo Dugina, Les Poules, Croatie, 1988

Le MIAN renouvelle ses toiles régulièrement, accueille des peintres de tous les pays, on peut y aller à quelques mois d’intervalle et chaque fois y découvrir des oeuvres inconnues.

Depuis le Douanier Rousseau, des noms différents ont été employés pour cet art, sans doute pour éviter d’employer un terme dénigrant, ou politiquement incorrect, comme art primitif, art primitif moderne, art marginal, art instinctif, art auto-enseigné, peintres du dimanche, peintres du Sacré-Coeur, mais en fin de compte c’est bien l’expression art naïf qui est restée.

Les peintres naïfs sont des autodidactes, ils ne suivent pas de règles et ne se soucient pas de réalisme, de proportions ou de perspective. Leurs principales caractéristiques sont la liberté et l’ingénuité. On pourrait les appeler « les poètes anarchiques du pinceau », ou bien « ceux qui trempent leur pinceau dans leur coeur ». MIAN

(more…)

Décembre à Rio, bis

8 décembre 2014

copacabana (1)

(more…)

Dor de museu

17 septembre 2014

Haïti, Animaux en harmonie

Só posso chamar assim porque essa dor só aparece quando percorro museus. Mal começo a caminhar e a parar diante dos quadros vem a dor no ombro esquerdo – é sempre a mesma. Gostaria de saber do que se trata. É dor de emoção?*

Dor de Museu, Clarice Lispector (inscription au MIAN)

(more…)

Nature urbaine

17 septembre 2014

Le peintre allemand Jan Siebert, basé au Brésil, présente la Natureza urbana, en réunissant ces deux termes antinomiques, nature et cité, un peu comme Alphonse Allais avec ses villes à la campagne. La tristesse des personnages, et leur lassitude, toujours des femmes, est ce qui frappe le plus dans son oeuvre qui rappelle un peu Edward Hopper, dans le trait, les expressions et les couleurs. Exposition au Centro Cultural Correios à Rio.

Às vezes, um local movimentado durante o dia não chama a atenção, é quase invisível, pois as pessoas estão em trânsito, ninguém os vê. São lugares de passagem. Entretanto, à noite, ganham vida, embora desertos.

(more…)