Archive for the ‘Histoire’ Category

Une ville dans la ville

16 août 2018

Le quartier de Parque das Nações avant 1998

Avant, et après :

(more…)

James Dean

27 mars 2018

Dans une bibliothèque de Montréal, James Dean (1931-1955).

(more…)

Les belles années du Livre de Poche

20 mars 2018

Tous les livres de la collection Le Livre de Poche du premier au numéro 1000. Ils sont parus dans les années 1950 et 1960. En tout 661 livres, du fait des numéros doubles et triples. Du numéro 1 en 1953, Koenigsmark, de Pierre Benoit, au Grand Meaulnes, d’Alain Fournier, n° 1000 en 1969.

(more…)

Amérique des lointains

13 février 2018

Deux Indiens en Amazonie, se laissant aller dans le cours du fleuve, ou d’un affluent, au XIXe, quand encore personne ne troublait leur mode de vie. La femme use d’un branchage comme voile, l’homme se laisse aller dans une détente nonchalante. Le tableau est de François Auguste Biard, encore un peintre oublié, et il a servi à juste titre pour l’affiche de l’exposition. Superbe.

(more…)

Maghreb proche

12 février 2018

Le port d’Alger, Paul Jobert, 1930

(more…)

Asie des lointains

11 février 2018

Jonques devant l’île de Cu Lao, Vietnam, Frédéric Bernelle, 1920

(more…)

Proche-Orient des lointains

10 février 2018

Halte de la caravane, Théodore Frère, 1860.

Les motifs des toiles orientalistes de Théodore Frère sont inspirés de ses voyages en Algérie et au Proche-Orient, comme cette halte d’une caravane de Bédouins dans le désert de Syrie. Pour l’écrivain Théophile Gautier, les toiles de l’artiste restent fidèles “au ciel de lapis-lazuli, au palmier épanouissant son chapiteau de feuilles”.

(more…)

Îles des lointains

9 février 2018

Le cirque de Cilaos, Réunion, Marcel Mouillot, 1931

Marcel Mouillot né à Paris en 1889 rêve très tôt de navigation. À travers les romans de Pierre Loti et de Joseph Conrad il effectue ses premiers voyages et s’imagine capitaine au long cours mais il est obligé pour vivre de devenir typographe puis conducteur de machine dans une imprimerie. Marcel Mouillot se met à peindre et acquiert une certaine notoriété. De 1913 à 1933 il expose aux Salon des indépendants à Paris, au Salon d’Automne dont il est membre sociétaire, aux Salon des Tuileries et de la Société nationale des beaux-arts. Pendant cette période il part vivre en Bretagne où il partage la vie des pêcheurs. Marcel Mouillot est sérieusement blessé lors de la Première Guerre mondiale. Il se fixe un temps à Saint-Tropez puis revient à Paris grâce à l’aide de la marchande de tableau Berthe Weill. Il embarque en 1930 pour sa première grande traversée à bord d’un paquebot des Messageries Maritimes en direction de l’océan Indien. Artiste autodidacte, dans ses malles il a emporté toiles et pinceaux. Le navire fait escale à Madagascar puis à la Réunion.

(more…)

Afrique des lointains

8 février 2018

Edouard Auguste Nousveaux, Cascade de l’île de Principe, 1845

Principe, São Tomé, Annobon, Fernando Poo, Bioko, Río Muni, la Guinée équatoriale, tout ça se confond un peu dans la tête des gens en Europe, une espèce de puzzle… Essayons de le reconstituer. En fait, il y a quatre  îles dans le golfe de Guinée, qui s’échelonne en ligne droite sur un axe sud-ouest à partir du Cameroun. Elles ont été découvertes par les Portugais dans le troisième quart du XVe siècle, et étaient alors désertes, totalement inhabitées, elles sont devenues aujourd’hui deux pays indépendants. S’y ajoute une partie continentale, le Río Muni.

(more…)

Madagascar des lointains

7 février 2018

La colline royale d’Ambohimanga, près de Tana, par Willy Worms, 1925. « Le caractère sacré du lieu est traduit par une palette incandescente. » (notice de l’expo)

(more…)

Au bon temps des colonies

6 février 2018

Au musée du quai Branly, exposition sur les peintures de l’époque coloniale, Peintures des Lointains

(more…)

Mais devagar! Diriam que fugimos…

18 décembre 2017

Allégorie : América, 1824, Joaquim Rodrigues Braga

Ou encore :  Mais devagar! Vão pensar que estamos a fugir!
« Moins vite ! On va dire (ils vont croire) que nous fuyons… »

C’est le mot historique de la reine Maria, s’adressant à son cocher, lors du trajet vers le port, pour s’embarquer vers l’Amérique. Elle est la première femme qui a régné sur le Portugal (1877-1807). La mort de son fils et héritier, à 27 ans, en 1788, de la variole, lui fait peu à peu perdre la raison. La reine meurt à Rio en 1816, durant l’exil de la famille royale.

(more…)

Défendre la ville

14 décembre 2017

Tout le monde ne rentre pas dans la tour de Belém, il faut dire que la queue à l’entrée est un peu décourageante, été comme hiver, semaine comme fin de semaine. Ici, un jour de semaine en décembre !  C’est long, très long, on rentre au compte-gouttes, vu le peu de place à l’intérieur.

(more…)

Maid of Malham

10 novembre 2017

Tableau de Charles Pears, The yacht Maid of Malham by moonlight

Maid of Malham a été dessinée en 1936 par John Illingworth (1903-1980), architecte naval et régatier de haute mer mythique, à l’origine d’une révolution dans la conception des voiliers, ayant donné les monocoques modernes (notamment les voiles d’avant plus grandes, les génois, et des carènes plus fines permettant de mieux remonter au vent). Malcolm Robson raconte sa fin, en novembre 1969. On ne peut qu’être impressionné par la différence entre les conditions de sécurité aujourd’hui et alors, avec les balises de détresse, les téléphones satellites et bien d’autres dispositifs, qui ont complètement transformé les chances de survie.

(more…)

Flâner

28 septembre 2017


E, em meio de tudo isto, vou pela rua fora, dorminhoco da minha vagabundagem folha. Qualquer vento lento me varreu do solo, e erro, como um fim de crepúsculo, entre os acontecimentos da paisagem. Pesam-me as pálpebras nos pés arrastados. Quisera dormir porque ando. Tenho a boca fechada como se fosse para os beiços se pegarem. Naufrago o meu deambular.*
Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité, 1913-1935

(more…)