Archive for the ‘Histoire’ Category

Le San Juan, 1563

19 juillet 2019

C’est un galion du XVIe siècle, un baleinier espagnol, basque plus précisément, qui a coulé lors d’une tempête à Red Bay au Labrador. Il est maintenant retapé à Pasaia, dans le but de reprendre la mer et en faire un représentant emblématique du Pays basque sur les cinq océans. La Fabrica Albaola est le chantier où on le reconstruit, c’est aussi un musée passionnant, avec de très beaux dessins et citations évoquant la Nouvelle France (Samuel de Champlain, etc.) et le rôle des pêcheurs basques à Terre Neuve.

(more…)

Pasaia

16 juillet 2019

Pasaia, dessin de Victor Hugo, 1843

A deux pas de la France, entre San Sebastian et Hendaye, la ria de Pasaia, encaissée entre les montagnes, est un endroit de rêve qui a conservé son charme depuis Victor Hugo – il a séjourné ici en 1843 – malgré l’extension du port moderne sur la rive gauche. Une marina accueillante se trouve en face, à Pasajes de San Juan, ou Pasai Donibane, on se met en bout de ponton, à couple si la place est déjà prise.

(more…)

Guernica

14 juillet 2019

La capitale historique et spirituelle du Pays basque a été détruite le 26 avril 1937, pendant la guerre civile espagnole, par les bombardements de la légion Condor (de l’Allemagne nazie) et de l’Aviazione legionaria (de l’Italie fasciste) pour le compte de Franco et des rebelles nationalistes. Une controverse porte sur le nombre de morts, entre 170 et 1600. Le tableau de Picasso est évidemment mondialement célèbre, une reproduction figure au cœur de la ville martyre reconstruite. Un tableau de Magritte évoque aussi l’événement, Le drapeau noir, et nombre d’écrits, notamment un poème de Paul Eluard, La victoire de Guernica.

(more…)

Le tour du monde en 1124 jours

9 juillet 2019

C’est ce qu’ont accompli les 18 survivants (sur 270) de l’expédition de Magellan, sur le Victoria (le seul bateau revenu, cinq au départ), entre le 10 août 1519 et le 8 septembre 1522. Parmi tous les grands navigateurs de l’époque des Grandes Découvertes, le trio gagnant est Colomb-Vasco de Gama-Magellan, mais curieusement le nom de Juan Sebastián El Cano reste largement inconnu. C’est pourtant lui qui a ramené le dernier bateau en Espagne et réalisé l’exploit, Magellan ayant été tué aux Philippines. Ses mots en arrivant à Séville, après trois ans d’aventures extrêmes :

(more…)

Bilbao

8 juillet 2019

La capitale du Pays basque est célèbre pour son architecture moderne, autour du Guggenheim, mais elle comporte aussi un quartier ancien, le Casco viejo, et un centre classique, fait de grandes avenues et de parcs. Sur les sculptures et bâtiments futuristes, la question est de savoir si tous ces trucs vieillissent bien… Louise Bourgeois par exemple a mis ses araignées partout, ça fait de l’effet, c’est sûr, très impressionnant, mais bon…

(more…)

Gil Blas

7 juillet 2019

de Santillane

(more…)

Laredo

25 juin 2019

Marina de Laredo, la baie de Santoña au fond

Laredo, ça évoque le far-west, la bourgade sans foi ni loi des westerns, sur le rio Grande, mais à l’origine c’est un port de Cantabrie, celui qui a donné son nom justement à la ville du Texas. Appartenant à la province mexicaine de Nuevo Santander, elle est devenue américaine en 1848 à l’issue de la guerre entre les deux pays.

(more…)

Mouillages de Santander

24 juin 2019

Pour une belle baie, c’est une belle baie, parmi les plus belles du monde, comme celle de Setubal, complètement fermée, on ne voit pas la mer, et les mouillages abondent. Deux marinas, l’une au centre, toujours pleine, l’autre loin, en bordure de l’aéroport, immense, confortable, et chère. Mais on peut mouiller à côté dans d’excellentes conditions (point 3 sur la carte), derrière l’aéroport, avec le spectacle des avions qui atterrissent, pas très nombreux, surtout des low cost, Ryanair, Vueling, etc., et utiliser les services de la marina. Plus un tout petit port, sans grand fond, en face du mouillage, pour laisser l’annexe. Les autres endroits pratiqués, mais plus remuants à cause du trafic, sont celui à l’entrée de la baie sur une plage (1), protégé par la Magdalena, et celui devant le Yacht Club (marina du centre ville), avec l’avantage que là aussi les facilités sont disponibles, personnel très accueillant, et on peut laisser l’annexe au club (2).

(more…)

Le retable de la mer

17 juin 2019

Oeuvre saisissante que ce retable, un long panneau en bois sculpté, représentant une criée de pêcheurs à Gijón, avec des personnages par dizaines, plus vrais que nature. L’auteur, Sebastián Miranda, a vu ce travail détruit pendant la guerre civile, il l’a refait entre 1940 et 1971, un labeur de trente ans.

(more…)

Xixón

17 juin 2019

Gijón en 1820, par Mariano Ramón Sánchez (1740-1822)

Gijón en castillan. Xixón est de l’asturien, car il y a une langue asturienne, comme le galicien en Galice, c’est le bable, une langue latine comme ses voisines, malgré le lointain peuplement celtique du coin. Un climat océanique, entre pluie et soleil au printemps, et on a droit à de somptueux arcs-en-ciel. Même deux pour le prix d’un !

(more…)

Spectaculaire Mafra

10 juin 2019

Près de deux ans à Lisbonne et jamais une visite à Mafra, site seulement à 30 km, lacune réparée à l’occasion d’une conférence dans la capitale. Moins beau que Batalha ou Alcobaça, et surtout pour les amateurs de baroque, le palais/monastère a été terminé en 1755, l’année du tremblement de terre. C’est immense, on se perdrait dans ses salles durant la visite, la bibliothèque est extraordinaire, sans fin, près de 100 m de long…

(more…)

Conférence à Lisbonne

9 juin 2019

Trois étapes de la mondialisation, à la Sociedade Histórica, Palácio da Independência

(more…)

Des cartes, des cartes, et des cartes

3 juin 2019
Musée de Gijon, Asturies

José Manuel estudiando, 1922, Nicanor Piñole, musée de Gijon

des XVIe et XVIIe siècles, à la bibliothèque de l’université d’Evora. En consultant cette merveilleuse collection, on se retrouve un cœur d’enfant, comme celui de Baudelaire dans Le Voyage :

Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le coeur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers.

(more…)

We bones here, for yours await

2 juin 2019

Temple romain d’Evora (IIe siècle) et cathédrale au fond (XIIe-XIIIe)

Sûrement une des plus belles villes du Portugal – qui en compte tant -, la capitale de l’Alentejo, entourée de remparts, vallonnée, dominée par un temple romain, dans un dédale de rues et de places charmantes, sans compter la très belle université. Les deux highlights de la petite cité (quelque 50 000 habitants) sont d’une part la Chapelle des os, un site unique où se pressent les touristes du monde entier tout au long de l’année, et d’autre part les sites mégalithiques à proximité, cromlech, dolmens et menhirs de la fin de la préhistoire, aux débuts de l’époque néolithique en Europe, vers -5000.

(more…)

Flamands en Espagne

28 mai 2019

Pieter Neefs le vieux, Cathédrale, cerca 1610

L’empire* de Charles Quint contenait les Pays Bas, celui de Philippe II aussi, malgré le début de la révolte batave, aussi les musées espagnols, comme le Prado, sont remplis d’œuvres flamandes. C’est également le cas ici, au musée des beaux arts de La Corogne, comme dans cette scène de jeu d’argent et de cartes, de Theodoor Romboots (c. 1627) :

(more…)