Archive for the ‘Histoire’ Category

Ode au Tage

17 septembre 2019
Lisbonne dans les années 1950, vue par Botelho, en bas à l’est de la Place du Commerce, en haut à l’ouest jusqu’à Belem

Le Tage est amant de Lisbonne.
Amant jaloux, car il est partout.
Dès qu’on s’accoude à une fenêtre, à la rampe d’un mirador,
On le découvre, à deux pas, et ses poissonnières, pour qu’on ne l’oublie pas,
Vont jusqu’au fond des plus lointains quartiers porter dans leur panier sa robuste haleine.
Amant violent, car il eut des colères, mais tendre, car il baigne longuement les quais, les places, et devant le Terreiro do Paço, où la ville se met au balcon, il s’attarde et, pour crâner, fait croire qu’il est la mer.
Amant généreux, car il a offert à Lisbonne une fortune : un des plus beaux ports d’Europe.
Amant délicat, car il a orné sa rive de palais et d’églises, de jardins et de fontaines.
Amant fidèle enfin, car lorsqu’il a perdu Lisbonne il va, inconsolable, se jeter dans la mer.

(more…)

Brunehaut

11 septembre 2019

C’est une époque mal connue, le VIe siècle, un siècle après la chute de l’Empire romain (476), quand les tribus germaniques se disputent le continent. Il s’agit de la tribu des Francs, qui donnera son nom au pays, la France, effaçant ainsi le passé celtique et romain. Brunehaut (547-613) est reine d’Austrasie (nord-est de la France actuelle et Allemagne de l’Ouest) pendant 33 ans, et meurt exécutée sous les ordres de Clotaire II – le fils de sa rivale Frédégonde et le père du célèbre Dagobert -, après avoir été suppliciée pendant trois jours, et finalement tirée au sol par un cheval furieux. A 66 ans, âge canonique pour l’époque.

(more…)

Summer

12 août 2019

Sur la plage à Bidart (Bidarte), Pays basque, août 2019

(more…)

Le San Juan, 1563

19 juillet 2019

C’est un galion du XVIe siècle, un baleinier espagnol, basque plus précisément, qui a coulé lors d’une tempête à Red Bay au Labrador. Il est maintenant retapé à Pasaia, dans le but de reprendre la mer et en faire un représentant emblématique du Pays basque sur les cinq océans. La Fabrica Albaola est le chantier où on le reconstruit, c’est aussi un musée passionnant, avec de très beaux dessins et citations évoquant la Nouvelle France (Samuel de Champlain, etc.) et le rôle des pêcheurs basques à Terre Neuve.

(more…)

Pasaia

16 juillet 2019

Pasaia, dessin de Victor Hugo, 1843

A deux pas de la France, entre San Sebastian et Hendaye, la ria de Pasaia, encaissée entre les montagnes, est un endroit de rêve qui a conservé son charme depuis Victor Hugo – il a séjourné ici en 1843 – malgré l’extension du port moderne sur la rive gauche. Une marina accueillante se trouve en face, à Pasajes de San Juan, ou Pasai Donibane, on se met en bout de ponton, à couple si la place est déjà prise.

(more…)

Guernica

14 juillet 2019

La capitale historique et spirituelle du Pays basque a été détruite le 26 avril 1937, pendant la guerre civile espagnole, par les bombardements de la légion Condor (de l’Allemagne nazie) et de l’Aviazione legionaria (de l’Italie fasciste) pour le compte de Franco et des rebelles nationalistes. Une controverse porte sur le nombre de morts, entre 170 et 1600. Le tableau de Picasso est évidemment mondialement célèbre, une reproduction figure au cœur de la ville martyre reconstruite. Un tableau de Magritte évoque aussi l’événement, Le drapeau noir, et nombre d’écrits, notamment un poème de Paul Eluard, La victoire de Guernica.

(more…)

Le tour du monde en 1124 jours

9 juillet 2019

C’est ce qu’ont accompli les 18 survivants (sur 270) de l’expédition de Magellan, sur le Victoria (le seul bateau revenu, cinq au départ), entre le 10 août 1519 et le 8 septembre 1522. Parmi tous les grands navigateurs de l’époque des Grandes Découvertes, le trio gagnant est Colomb-Vasco de Gama-Magellan, mais curieusement le nom de Juan Sebastián El Cano reste largement inconnu. C’est pourtant lui qui a ramené le dernier bateau en Espagne et réalisé l’exploit, Magellan ayant été tué aux Philippines. Ses mots en arrivant à Séville, après trois ans d’aventures extrêmes :

(more…)

Bilbao

8 juillet 2019

La capitale du Pays basque est célèbre pour son architecture moderne, autour du Guggenheim, mais elle comporte aussi un quartier ancien, le Casco viejo, et un centre classique, fait de grandes avenues et de parcs. Sur les sculptures et bâtiments futuristes, la question est de savoir si tous ces trucs vieillissent bien… Louise Bourgeois par exemple a mis ses araignées partout, ça fait de l’effet, c’est sûr, très impressionnant, mais bon…

(more…)

Gil Blas

7 juillet 2019

de Santillane

(more…)

Laredo

25 juin 2019

Marina de Laredo, la baie de Santoña au fond

Laredo, ça évoque le far-west, la bourgade sans foi ni loi des westerns, sur le rio Grande, mais à l’origine c’est un port de Cantabrie, celui qui a donné son nom justement à la ville du Texas. Appartenant à la province mexicaine de Nuevo Santander, elle est devenue américaine en 1848 à l’issue de la guerre entre les deux pays.

(more…)

Mouillages de Santander

24 juin 2019

Pour une belle baie, c’est une belle baie, parmi les plus belles du monde, comme celle de Setubal, complètement fermée, on ne voit pas la mer, et les mouillages abondent. Deux marinas, l’une au centre, toujours pleine, l’autre loin, en bordure de l’aéroport, immense, confortable, et chère. Mais on peut mouiller à côté dans d’excellentes conditions (point 3 sur la carte), derrière l’aéroport, avec le spectacle des avions qui atterrissent, pas très nombreux, surtout des low cost, Ryanair, Vueling, etc., et utiliser les services de la marina. Plus un tout petit port, sans grand fond, en face du mouillage, pour laisser l’annexe. Les autres endroits pratiqués, mais plus remuants à cause du trafic, sont celui à l’entrée de la baie sur une plage (1), protégé par la Magdalena, et celui devant le Yacht Club (marina du centre ville), avec l’avantage que là aussi les facilités sont disponibles, personnel très accueillant, et on peut laisser l’annexe au club (2).

(more…)

Le retable de la mer

17 juin 2019

Oeuvre saisissante que ce retable, un long panneau en bois sculpté, représentant une criée de pêcheurs à Gijón, avec des personnages par dizaines, plus vrais que nature. L’auteur, Sebastián Miranda, a vu ce travail détruit pendant la guerre civile, il l’a refait entre 1940 et 1971, un labeur de trente ans.

(more…)

Xixón

17 juin 2019

Gijón en 1820, par Mariano Ramón Sánchez (1740-1822)

Gijón en castillan. Xixón est de l’asturien, car il y a une langue asturienne, comme le galicien en Galice, c’est le bable, une langue latine comme ses voisines, malgré le lointain peuplement celtique du coin. Un climat océanique, entre pluie et soleil au printemps, et on a droit à de somptueux arcs-en-ciel. Même deux pour le prix d’un !

(more…)

Spectaculaire Mafra

10 juin 2019

Près de deux ans à Lisbonne et jamais une visite à Mafra, site seulement à 30 km, lacune réparée à l’occasion d’une conférence dans la capitale. Moins beau que Batalha ou Alcobaça, et surtout pour les amateurs de baroque, le palais/monastère a été terminé en 1755, l’année du tremblement de terre. C’est immense, on se perdrait dans ses salles durant la visite, la bibliothèque est extraordinaire, sans fin, près de 100 m de long…

(more…)

Conférence à Lisbonne

9 juin 2019

Trois étapes de la mondialisation, à la Sociedade Histórica, Palácio da Independência

(more…)