Archive for the ‘Histoire’ Category

Solent

23 août 2022

Le Solent vu de Cowes, sur l’île de Wight, en août.

Le Solent*, Cowes, Wight et les Needles, Old Harry rocks.
Mecque de la voile, avec en face de l’île de Wight les grands ports de Portsmouth et Southampton. Poole et sa baie immense pas loin à l’ouest, port naturel exceptionnel , Chichester à l’Est, vaste espace pénétré par la mer et voué à la plaisance . Courants forts cependant et bancs à éviter. Des marinas (incroyable concentration, du jamais vu, et chères), des mouillages, des pontons isolés et des bouées pour s’amarrer partout heureusement.

(more…)

La Manche

10 août 2022

On peut traverser la Manche à divers endroits, depuis le trio de villes françaises du Nord, Boulogne, Calais, Dunkerque, vers le duo des villes anglaises en face, Folkestone ou Douvres (27 milles nautiques, 21 ou 33 selon le point de départ), ou vers le milieu, soit entre Dieppe et Newhaven (ou Eastbourne), ou bien Cherbourg et Portsmouth (ou Southampton ou Poole), soit 60 à 70 milles dans les deux cas, et enfin depuis la Bretagne, par exemple Roscoff vers Plymouth ou Falmouth, mais c’est plus long (entre 90 et 100 milles). Egalement à partir de Guernesey, vers Salcombe, environ 70 milles, plus 50 milles de St Malo à Guernesey, avec une escale possible à Jersey.
Dans le dernier cas, il faudra un passage incluant la nuit, dans le premier il ne faudra que quelques heures, et enfin dans le cas intermédiaire une dizaine d’heures, soit possible dans la journée. Le ferry Dieppe-Newhaven met 4 heures, celui entre Poole ou Portsmouth et Cherbourg 4 heures aussi, c’est-à-dire une vitesse moyenne de 15 nœuds. Un voilier ne peut compter que sur 6 nœuds en moyenne, avec un bon moteur en cas de vent faible, soit dix heures pour les 60 milles. L’option intermédiaire semble la plus simple, bien qu’il faille renoncer à voir Boulogne, et la baie de Somme en passant, Boulogne qui a un port de plaisance agréable et un centre ville également (selon radio Ponton).

Il faut passer les rails de cargos, mais de jour avec une bonne météo, ce n’est pas un problème. On doit se dévier en cas de route de collision, mais on a tout le temps du monde possible.

(more…)

Jean Cousin, avant Colomb et Gama…

5 août 2022

Au château, musée des beaux arts de Dieppe

En 1488, Jean Cousin aurait embarqué à Dieppe pour l’Afrique de l’Ouest. Le navire, dévié par une forte tempête vers l’Ouest, aurait atteint des côtes inconnues. Il aurait ainsi remonté un fleuve nommé Maragnon (ultérieurement Amazone par les Portugais) puis serait rentré à Dieppe en 1489. Il aurait ensuite fait route vers l’Afrique et passé le cap de Bonne Espérance et aurait ainsi précédé Vasco de Gama de neuf ans.

A Dieppe, on lit partout que ce navigateur au tournant des XVe et XVIe siècles a découvert l’Amérique avant Christophe Colomb, et en plus contourné l’Afrique avant Vasco de Gama et débarqué en Inde ! Ainsi il devancerait les deux plus célèbres explorateurs avec Magellan, sans que le monde le reconnaisse ! La Colombie devrait donc plutôt s’appeler ‘Cousinade’ et la province canadienne ‘British Columbia’, ‘British Cousiny’… Et il y a du boulot, il faut changer tous ces noms. Il n’a pas fait le tour du monde, non. Magellan est tranquille.

(more…)

La Normandie et les peintres 9

5 août 2022

Toujours sur la colline de Caen derrière les murs monumentaux du château qui domine la ville, au musée.
Ci-dessus, La cruche cassée, de Harmen van Steenwijck, XVIIe siècle. Illustration d’un proverbe populaire. La tête du gars à côté de sa cruche… L’image au mur, une scène de tempête, évoquerait la fragilité des choses d’ici-bas.

(more…)

La Normandie et les peintres 8

5 août 2022

Au musée de Caen, logé dans l’extraordinaire château de Guillaume le conquérant qui domine la ville en son centre. Beaucoup de toiles de la Renaissance, évoquant les récits bibliques ou mythologiques, et l’histoire romaine. Une plongée dans le passé antique. Mais aussi quelques marines et paysages locaux, comme ce tableau de Jules Louis Rame en 1898, L’église de Canon, au soleil couchant, avec « sa touche pâteuse rendant un puissant effet d’ombre et de lumière, par le contraste vibrant des tons orangés, bleus et violacés ».

(more…)

La Normandie et les peintres 7

5 août 2022

Les marines au musée de Fécamp. Naufrage ou La Tempête, 1757, Pierre-Charles Le Mettay.

Quel personnage, le vent pour les marins ! On en parle comme d’un homme, d’un souverain tout puissant, tantôt terrible, tantôt bienveillant […]. Nous le connaissons plus que notre père ou que notre mère, cet invisible, ce terrible, ce capricieux, ce sournois, ce traître, ce féroce.
Guy de Maupassant, Sur l’eau

(more…)

La Normandie et les peintres 5

5 août 2022

Au musée de Fécamp, en plein centre du port, avec vue de tous les côtés, très riche pour une ville moyenne. Ci-dessus, ‘L’épouse en deuil’, de Jean-Pierre Laurens, 1922, il représente ici sa belle-sœur, Alice Diéterle, qui a perdu son mari lors de la grande guerre. Style « inspiré par Ingres et les primitifs italiens » (notice du musée).

(more…)

La Normandie et les peintres 4

5 août 2022

Au musée des beaux arts de Bayeux. Ci-dessus, la vallée de la Touques, par Léonard Alexis Daligé de Fontenay, XIXe.

(more…)

La Normandie et les peintres 3

5 août 2022

Au musée de Cherbourg, suite. Saint Jérôme par Govaert Flinck, vers 1630.

(more…)

La Normandie et les peintres 2

5 août 2022

Le départ pour Jersey, Guillaume Fouace (1837-1895)

Les marines au musée Thomas Henry, à Cherbourg.

(more…)

Du côté de chez Proust

12 juillet 2022

« Je ne pensais pas qu’il avait du génie… »

A Balbec, euh pardon Cabourg, nom donné par Proust à cette station balnéaire de la Manche, à la Villa du temps retrouvé, musée local consacré à l’auteur.

(more…)

Yacht royal

12 juillet 2022

Le bateau, Hydrograaf, a été le yacht royal des Pays-Bas avant-guerre. Lancé en 1910 il fait 40 m de long, et son 1,80 m de tirant d’eau lui permet de rentrer un peu partout au plat pays. Il est exposé derrière les grands voiliers à Fécamp pour la fête Grand’Escale. Il a servi aussi à des mesures hydrographiques, d’où son nom, puis a été racheté et rénové en 1983 par un propriétaire privé. Entre 1940 et 1945, il sert en Grande-Bretagne comme navire de déminage.

(more…)

Un autre débarquement…

15 juin 2022

… 878 ans avant celui de 1944 (il y a 78 ans), mais dans l’autre sens, vers l’Angleterre cette fois, est relaté à Bayeux, ville détentrice de la célèbre, l’immense, l’époustouflante, la merveilleuse tapisserie. En réalité une broderie.

(more…)

Retour en 1944

15 juin 2022

à Utah Beach

Quand le reste de la France est endormie au souvenir du 6 juin – sauf sans doute pour le cinquantenaire, les 75 ans, et dans 22 ans le centenaire – les Normands, chaque année, n’ont pas oublié. Etre plongé là-dedans par hasard, entre Utah beach et Sword beach, soit entre Ste Mère Eglise et Ouistreham, est une expérience incroyable, insoupçonnée. L’effervescence est générale, les fêtes, les célébrations, les discours, les bals, les déguisements, les collectionneurs, les défilés, les vétérans (autour de cent ans maintenant), les invités et visiteurs d’outre-Atlantique et d’outre-Manche, et même d’outre-Rhin, etc., pendant dix jours autour du 6, ça n’arrête pas. Une fête internationale, une émotion unique.

(more…)

Cimetière US

1 février 2022

Arthur Guertin (1917-1944)

En pleine ville de Draguignan, le cimetière US, sorte d’oasis de calme, entretenu de façon admirable, net et propre, pas une feuille par terre, pas une herbe qui dépasse. Avec des évocations changeant régulièrement, ce jour-là histoire poignante de ce jeune Canadien, devenu Américain et aviateur, pas pour son bien. Le courage, l’abnégation, le sacrifice. Admirable.

« We who lie here died that future generations might live in peace. »

(more…)