Archive for the ‘Histoire’ Category

Un autre débarquement…

15 juin 2022

… 878 ans avant celui de 1944 (il y a 78 ans), mais dans l’autre sens, vers l’Angleterre cette fois, est relaté à Bayeux, ville détentrice de la célèbre, l’immense, l’époustouflante, la merveilleuse tapisserie. En réalité une broderie.

(more…)

Retour en 1944

15 juin 2022

à Utah Beach

Quand le reste de la France est endormie au souvenir du 6 juin – sauf sans doute pour le cinquantenaire, les 75 ans, et dans 22 ans le centenaire – les Normands, chaque année, n’ont pas oublié. Etre plongé là-dedans par hasard, entre Utah beach et Sword beach, soit entre Ste Mère Eglise et Ouistreham, est une expérience incroyable, insoupçonnée. L’effervescence est générale, les fêtes, les célébrations, les discours, les bals, les déguisements, les collectionneurs, les défilés, les vétérans (autour de cent ans maintenant), les invités et visiteurs d’outre-Atlantique et d’outre-Manche, et même d’outre-Rhin, etc., pendant dix jours autour du 6, ça n’arrête pas. Une fête internationale, une émotion unique.

(more…)

Cimetière US

1 février 2022

Arthur Guertin (1917-1944)

En pleine ville de Draguignan, le cimetière US, sorte d’oasis de calme, entretenu de façon admirable, net et propre, pas une feuille par terre, pas une herbe qui dépasse. Avec des évocations changeant régulièrement, ce jour-là histoire poignante de ce jeune Canadien, devenu Américain et aviateur, pas pour son bien. Le courage, l’abnégation, le sacrifice. Admirable.

« We who lie here died that future generations might live in peace. »

(more…)

Dans le bas-Cotentin

30 janvier 2022

Comme toutes les régions du pays, ce coin est riche en souvenirs du passé. Entre Lessay et Avranches, en passant par Coutances, quelques images.

(more…)

Chouans

28 janvier 2022

Chapeau chouan. Il protège de la pluie et du soleil, mais pas des balles…

En Vendée il y a l’Historial et le Mémorial, près de la Roche sur Yon, le premier couvre toute l’histoire de la région, depuis les origines préhistoriques, le second est une sorte de mausolée consacré aux victimes des guerres sous la Révolution – notamment la tuerie des Lucs (564 personnes massacrées sans raison, dont plus de 120 enfants de moins de dix ans, même des nourrissons) perpétrée par une colonne infernale des Bleus (les Républicains). Mais ce n’est pas le seul massacre, on estime à 150 000 personnes le nombre de tués, d’octobre 93 à mai 94,  dans toute la région au sud de la Loire, soit près d’un quart de la population. Alors même que le soulèvement armé était écrasé dès décembre 1793, les exécutions continueront cinq mois, sans aucune justification militaire, sur une population sans défense. La Terreur d’Etat, au nom du progrès et du bonheur des peuples.

Soljenitsyne a inauguré le monument.

(more…)

Robinsonnade

13 décembre 2021

Illustrations de Raoul Thomen, dessinateur belge de bandes dessinées, vers 1930. L’histoire est trop connue pour y mettre des commentaires, on peut les imaginer soi-même. Livre trouvé dans le marché de Granville, adapté de Daniel Defoe par Suzie Jacquelin.

C’était la première voix humaine qui frappait mon oreille depuis mon arrivée dans l’île, 25 ans plus tôt !

(more…)

Mont

1 octobre 2021

et merveilles…

(more…)

Abdolonyme à la Cohue

28 juin 2021

Les envoyés d’Alexandre le Grand remettant les clés de Sidon à Abdolonyme, attribué à Luciano Borzone (1590-1645)

Non, ce n’est pas un anonyme à la Cohue (la Cohue est le nom du musée de Vannes), mais bien Abdolonyme, ou Abdalonyme, un copain d’Alexandre le Grand et roi de Sidon, dont tout le monde a oublié le nom et l’histoire. Quintus Curcius nous la rappelle :

(more…)

Un naïf réaliste

10 juin 2021

Tableau commandé par Charles Rocheteau, patron de la barque Jeune Paulette, suite à une tempête essuyée le 9 mars 1927. Par chance, « elle put, sa grand-voile en lambeaux, rentrer au port dans une mer d’écume. »

Ce sont les marines de Paul-Emile Pajot (1873-1929), marin-pêcheur, peintre à ses heures, et écrivain, auteur d’un journal détaillé entre fin XIXe et début XXe. Ses merveilleux tableaux de navires peuvent être admirés au MASC (Musée de l’abbaye Sainte-Croix), aux Sables d’Olonne. Après des mois de fermeture due au confinement, les musées rouvrent, c’est l’occasion.
Un côté naïf, mais un naïf réaliste du fait de la précision, du détail, et de la véracité des traits pour représenter les navires. Des navires aux noms admirables, des noms d’antan, fleurant bon une époque révolue:

(more…)

Ex Africa semper aliquid novi

21 mai 2021

Conférence Zoom Afrique, UFE Lisbonne,19 mai 2021

A l’occasion de la sortie de ce livre au Portugal, quatre questions sur l’histoire de l’Afrique seront évoquées ici.

La sortie d’Afrique ; l’expansion bantoue ; le Mfecane ; les écarts de développement

(more…)

Au bord des larmes

26 octobre 2020

La Charente à Cognac

Vignettes françaises, dans la moitié sud du pays, au hasard des routes, de La Rochelle à Nice.

(more…)

23 fois l’Atlantique…

23 août 2020

Parti de Brouage, le fondateur de Québec, Samuel de Champlain, a traversé 23 fois l’océan Atlantique. Un record, pour les explorateurs de l’époque, avec un nombre impair de traversées, pour la bonne et simple raison qu’il est mort là-bas, en Amérique, en 1635, à plus de 65 ans, sa date de naissance est incertaine (1567 ?).

Brouage était un port de mer, ensablé ou envasé depuis la fin du XVIIe siècle, et abandonné de ce fait, au profit de Rochefort sur la Charente, un peu plus haut, et surtout La Rochelle. On voit bien sur la carte l’accès à la mer, en face du sud de l’île d’Oléron. La citadelle du XVIe siècle est maintenant un haut lieu touristique, consacré aussi comme ‘un des plus beaux villages de France‘, le tour des remparts est bien sûr un must. (more…)

Une vie dans la guerre

21 juin 2020

Au cours d’une balade sur l’Aubrac, on tombe sur cette plaque en souvenir d’Otto Kühne et ses compagnons allemands.

(more…)

Dans le Tarn

20 juin 2020

Profitant d’un timide déconfinement et des beaux jours de mai, tout le monde sort, c’est le temps des balades, randonnées et pique-niques…

(more…)

La Sainte Inquisition

23 avril 2020

Ses procès enfreignaient les règles élémentaires de la justice et du bon sens. Les délateurs servaient de témoins ; les enfants déposaient contre leurs parents, et les parents contre leurs enfants ; l’accusé ne pouvait pas communiquer avec ses défenseurs, et ne savait pas qui l’accusait ; la délation était applaudie et l’espionnage considéré comme une vertu. (more…)