Archive for the ‘Histoires de mer’ Category

Noms de bateaux

11 avril 2019

Gaston Lagaffe à Miami

J’aime bien Thula Thula, sans avoir choisi le nom, mais il y en a d’autres de sympas, et quelques-uns qui parlent aussi de leur propriétaire… Sur un chantier aussi vaste que celui de Povoa, on se régale à imaginer leur histoire. Et à les connaître aussi parfois, en discutant avec le skipper ou les équipiers.

(more…)

Du Tage au Douro

21 mars 2019

Du samedi 9 mars au samedi 16 mars, du Tage au Douro, de Parque das Nações à la marina de Porto à Afurada, avec arrêts touristiques à Peniche, Berlengas, Nazaré, Figueira da Foz, et dans les terres, Obidos, Alcobaça et Batalha.

(more…)

Les bateaux de Nazaré, suite

14 mars 2019

Trois frères loyaux

Retour à Nazaré, par la mer cette fois, depuis Peniche, avec Hélène et Cyrille, rencontrés aux Berlengas. Marina accueillante au sud de la ville :

(more…)

Ilhas Berlengas

11 mars 2019

Pas de bon mouillage aux Berlengas, même sur l’île principale, mieux vaut prendre le gros zodiac qui fait la visite et laisser le bateau au port de Peniche. La houle est forte ici – ce n’est pas pour rien que tous les surfeurs du monde viennent sur cette côte – et c’est un véritable roller-coaster que la traversée de six milles, l’embarcation monte sur les vagues, tape dans les creux, tout le monde hurle et le pilote s’en donne à cœur joie pour effrayer les touristes. L’île est superbe, des vues magnifiques sur la mer et les criques, et un fort spectaculaire du XVIIe siècle. L’endroit est fréquenté depuis les Phéniciens et les Romains, et pendant longtemps par les pirates berbères de Salé.

(more…)

Les bateaux de Nazaré

18 février 2019

Enfant, je suis allé à Nazaré avec mes parents, lors de vacances en Espagne et au Portugal, dans la 403 familiale, j’avais dans les 9/10 ans, je ne me souviens de rien, excepté d’une chose, le site de Nazaré, la petite ville sur la mer, avec tous les bateaux sur la plage. Un spectacle marquant. A l’époque il y en avait partout, les pêcheurs les remontaient après chaque sortie, et les descendaient sur le sable, avec des rondins, comme les lourdes pirogues au Sénégal. Maintenant il y a un port à Nazaré, et les bateaux qui sont là sur la plage n’y sont que pour la décoration. Pourquoi en effet s’épuiser à hisser de lourdes embarcations, à entrer dans l’eau jusqu’à la taille, quand on peut simplement les amarrer à un quai, à l’abri des vagues ?

 

(more…)

Marin de cœur

22 octobre 2018

Une chanson de Ho Hai Quang :

Va où le vent te pousse
T’es ni capitaine ni mousse
Mais les vagues sont tes sœurs
Car t’es marin de cœur

(more…)

Un jour à Brest

21 août 2018

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, vue du port de Brest, 1774

A l’époque où le drapeau de la France était blanc, notamment dans la marine de guerre :

(more…)

Explosion

13 décembre 2017

Vidéo d’une explosion au gaz, sur Yachting Monthly, tout saute à partir de 5′ 40″.

« Le 30 juin 1999, le yawl Nicholson de 55 pieds (17 m), Lord Trenchard, appartenant à l’armée britannique, et utilisé pour l’entraînement et le loisir des hommes et femmes enrôlé.e.s (non, je blague…), a été détruit par une explosion de gaz alors qu’il était à quai, dans le port de Poole. Deux personnes ont été blessées, dont une très gravement. Ce récit de première main de l’accident, par le second, Gavin McLaren, permet de réaliser les risques pour quiconque à un système de cuisine au gaz à bord de son yacht. » Jack Coote et Paul Gelder, Total Loss

(more…)

Maid of Malham

10 novembre 2017

Tableau de Charles Pears, The yacht Maid of Malham by moonlight

Maid of Malham a été dessinée en 1936 par John Illingworth (1903-1980), architecte naval et régatier de haute mer mythique, à l’origine d’une révolution dans la conception des voiliers, ayant donné les monocoques modernes (notamment les voiles d’avant plus grandes, les génois, et des carènes plus fines permettant de mieux remonter au vent). Malcolm Robson raconte sa fin, en novembre 1969. On ne peut qu’être impressionné par la différence entre les conditions de sécurité aujourd’hui et alors, avec les balises de détresse, les téléphones satellites et bien d’autres dispositifs, qui ont complètement transformé les chances de survie.

(more…)

Seamanlike decision

9 novembre 2017

Malcolm et Merrill Robson perdirent deux bateaux à quatre années d’écart, Banba IV et Maid of Malham. Le premier était âgé de près de six décennies, il avait affronté une mer hostile dans les premières semaines de la traversée, mais le mât était près de tomber, et à l’arrivée d’un freighter, le skipper prit une décision de prudence, ‘a seamanlike decision‘.

Banba IV était un cotre de 20 tonneaux dessiné par Fred Shepherd et construit aux chantiers Whitstable Shipping Company en 1911. En 1969, avec mon épouse Merrill, nous quittions Annapolis, Maryland, vers la fin juin, après avoir complètement remis à neuf le bateau : nouveau gréement, nouvelles lignes, écoutes et drisses, nouveau bout-dehors, régulateur d’allure, carénage, voiles renforcées, etc. Rempli jusqu’aux sourcils, fuel, eau, victuailles pour cinq personnes et deux mois, en vue de la traversée directe vers Guernesey, soit 3500 milles.

(more…)

Mal de mer fatal

3 novembre 2017

Odd Times, un cotre à corne (gaff-rigged cutter) de seulement 23 pieds (7 m), a fait naufrage en 1967 dans des circonstances malheureuses. Tout a commencé par un mal de mer persistant. Peter Rose, son propriétaire et skipper l’avait conduit depuis son Essex natal (au nord-est de Londres) dans la mer Egée, puis à travers l’Atlantique vers La Barbade, où il arrive en janvier 1966, les autres Antilles ensuite, et finalement les Etats-Unis le long de la côte Est, jusques dans le Rhode Island, où il passa l’hiver 1966-67. L’été suivant, il le conduisit dans les provinces maritimes du Canada, en Nouvelle Ecosse, d’où il fit route vers St Pierre et Miquelon, avec un ami et équipier, Paul Sheard.

(more…)

Oceanário

25 septembre 2017

L’Oceanarium de Lisbonne est le plus grand d’Europe et le troisième au monde. On disait avant ‘Aquarium’, maintenant c’est Oceanarium, un mot un peu difficile à prononcer pour les Français, sans doute à cause du son ‘an’ de océan. Très bien aménagé et organisé en tout cas, sa visite est un must dans le quartier du Parc des Nations, issu d’une exposition universelle en 1998.

(more…)

Ré en août

10 août 2017

Qu’est-ce qu’on deviendrait si on n’avait pas l’île de Ré au mois d’août? Et surtout les Portes, le Fier d’Ars et Trousse-Chemise. I wonder…

(more…)

Une mort lente

7 novembre 2016

porte_conteneurs

Les quinze derniers jours, en janvier 2014, la fatigue d’Alvarenga et sa sous-alimentation sont telles qu’il est au bord de l’agonie, et sans l’arrivée proche aux Marshall – qu’il aurait pu tout aussi bien rater – avec devant lui les Philippines à 4000 milles, ou l’Indonésie à 3000, il serait mort rapidement :

(more…)

The moon his calendar

2 novembre 2016

pacifique

Lu enfin le bouquin, merci Claire et Laurent ! L’histoire de Salvador Alvarenga, pris dans une tempête qui désempare son embarcation de pêche devant les côtes du Mexique, et qui va survivre un an et trois mois à la dérive, en traversant le Pacifique.

On the one year anniversary of his journey adrift, the moon was full and José Salvador Alvarenga became the first person in history known to have survived an entire year in a small boat lost at sea.

(more…)