Archive for the ‘Livres’ Category

The moon his calendar

2 novembre 2016

pacifique

Lu enfin le bouquin, merci Claire et Laurent ! L’histoire de Salvador Alvarenga, pris dans une tempête qui désempare son embarcation de pêche devant les côtes du Mexique, et qui va survivre un an et trois mois à la dérive, en traversant le Pacifique.

On the one year anniversary of his journey adrift, the moon was full and José Salvador Alvarenga became the first person in history known to have survived an entire year in a small boat lost at sea.

(more…)

Sur le bord du cyclone

12 octobre 2016
tele-1

A la télé, l’arrivée du cyclone Matthew sur la Floride

Il est rare qu’on se trouve au cœur d’un cyclone, mais il est fréquent (pour peu qu’on habite dans une région concernée) d’attendre son passage et de n’en voir que la queue. Jusque-là, pour nous, à Madagascar (île Ste Marie et Tamatave), à la Réunion, ou dans le Sud des Etats-Unis, c’est la deuxième option qui s’est présentée, pas de « direct hit ».

(more…)

Le Désert

25 août 2016
le-preche-au-desert-toile-de_max_leenhardt

Le prêche au désert, ou Les héros de la liberté de conscience, tableau de Max Leenhardt (1853-1941)

Le mot Désert pour les protestants français désigne la période de persécution entre 1685, révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV (l’édit de Nantes était un édit de tolérance relative d’Henri IV, en 1598, qui avait mis fin aux guerres de religion), et 1787, édit de tolérance sous Louis XVI, à la veille de la Révolution, avec l’influence des Lumières. Il désigne aussi le fait que les assemblées religieuses protestantes se déroulent dans la clandestinité durant un siècle, dans des endroits secrets, écartés, des grottes, des forêts, des montagnes reculées, bref des « déserts ». Il fait référence enfin à la période des 40 années de l’exode quand les Hébreux quittent l’Egypte et l’esclavage et errent dans le désert, avant d’atteindre la terre de Canaan.

(more…)

I was only happy once…

23 août 2016
pirate_treasure_island_stevenson

Long John Silver, peint ici par Monro Scott Orr (1874-1955) en 1934

and that was at Hyères.
R.L. Stevenson

Pour avoir vécu dix ans à Hyères, de 1996 à 2005, je le comprends très bien. La ville a la taille idéale et offre avec la baie, la presqu’île de Giens, les îles comme Porquerolles, et son climat, un environnement incomparable. C’est d’ailleurs là, entre 1883 et 1884, que l’immortel auteur de L’île au trésor, La Flèche noire et Dr Jekyll et Mr Hyde a produit ses plus grandes oeuvres.

(more…)

Gévaudan et Cévennes

22 août 2016
pont_de_montvert (5)

Le Pont-de-Montvert, sur le chemin de Stevenson

Le Gévaudan sous la monarchie était une région qui faisait partie de l’ancienne province du Languedoc. Pendant la Révolution, elle devient un département, celui de la Lozère, en 1790. Les Cévennes quant à elles sont une chaîne de montagne, appartenant au Massif Central, et se situant à son sud-est, en gros entre Mende, Alès, Ganges et Millau, sur cinq départements : la Lozère, le Gard et l’Aveyron principalement, l’Ardèche et l’Hérault marginalement cevennes - 5departements Le point culminant est le Mont Lozère au centre, à 1700 m (5575 pieds), vient ensuite le Mont Aigoual au sud, à 1565 m (5135 pieds).

(more…)

Deux classiques

12 juillet 2016

things_fall_apart down_second_avenue

de la littérature africaine, de 1958 et 1959, le premier du Nigeria, publié peu avant l’Indépendance, le second d’Afrique du Sud, sorti trente-cinq ans avant le premier vote libre du pays. Deux grands livres, qui vous marquent d’une empreinte durable, et qui vous font rentrer – magie de la littérature – dans des univers autrement à jamais inaccessibles.

(more…)

Le Voyage

9 mai 2016

Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers.

[…]

Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l’ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l’encre,
Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !

Charles Baudelaire

Notre Dame des Flammes

8 octobre 2015

moulin_pologne_giono_lp

Le même désastre est raconté par deux écrivains, Giono et Yourcenar, le premier du Midi, la seconde du Nord, chacun dans son style. Dans Le Moulin de Pologne, roman sur le destin funeste de la famille Coste à travers un siècle, du début du XIXe au début du XXe, dans une ville provençale qu’on imagine être Manosque, Giono nous relate entre autres cet épisode des débuts du chemin de fer, la catastrophe de Versailles en 1842. Le titre de la traduction anglaise, The Malediction, est moins poétique et évocateur, mais correspond parfaitement au sujet de cette lignée poursuivie par le malheur.

(more…)

L’Esclave

2 novembre 2014
Gérôme_Jean-Léon_The_Slave_Market

Le marché d’esclaves, Jean-Léon Gérôme, 1866, Clark Art Institute, Williamstown, Massachusetts

Le livre de Michel Herland se présente comme un double enchevêtrement, d’abord dans le temps, avec les différentes époques où se meuvent les personnages, ensuite dans le mélange entre roman et digressions théoriques. L’auteur est un économiste, mais pas seulement, on le verra. On a plutôt affaire à un « honnête homme », au sens du XVIIe siècle, c’est-à-dire curieux de tous les domaines et capable d’en disserter intelligemment et de façon amusante pour le lecteur.

(more…)

Dor de museu

17 septembre 2014

Haïti, Animaux en harmonie

Só posso chamar assim porque essa dor só aparece quando percorro museus. Mal começo a caminhar e a parar diante dos quadros vem a dor no ombro esquerdo – é sempre a mesma. Gostaria de saber do que se trata. É dor de emoção?*

Dor de Museu, Clarice Lispector (inscription au MIAN)

(more…)

Les voyageurs de l’impériale

7 juillet 2014

aragon_voyageurs_imperiale

Qui lit encore les romans d’Aragon, notre Victor Hugo du XXe siècle ? Pourtant ils valent le détour, les titres sont admirables déjà, comme celui-là, ou Les cloches de Bâle, Les beaux quartiers, La semaine sainte. Les couvertures du Livre de Poche, dans les années 1960, étaient superbes, elles n’ont pas vieilli d’un iota, on le voit ici. Les voyageurs de l’impériale désignent ceux qui se trimbalent dans la vie au premier étage du bus, ceux qui sont passifs, ne font qu’assister à l’évolution du monde ou de la société, comme Pierre Mercadier, le héros du livre (inspiré par le grand-père de l’auteur), qui abandonne sa famille à la fin du XIXe siècle, pour réapparaître quinze ans après, quelques années avant la Grande Guerre. Pierre est un professeur de lycée, spécialiste de John Law, dont il entreprend la biographie, velléitaire il ne finira pas le livre. L’affaire Dreyfus revient de manière récurrente, l’amitié entre Mercadier et Georges Meyer, tous deux professeurs dans les mêmes établissements, public avant la fuite du premier, privé à son retour, permet à Aragon de dresser un tableau de l’antisémitisme virulent qui règne alors.

(more…)

Le romantisme au Ringling

17 avril 2014

ringlingmuseum (102)

Quelques toiles du XIXe au grand musée de Sarasota.

(more…)

For those in peril on the sea

9 mars 2014

Le dernier-né des musées de Miami, le Pérez Art Museum (PAMM), magnifiquement situé sur le waterway, consacré à l’art moderne. Il doit son nom (et son existence) à un milliardaire argentin, installé aux Etats-Unis depuis 1968, Jorge Pérez.

(more…)

Key Biscayne, Key Largo, Islamorada, Key West

24 février 2014

Florida Keys

Pour des noms évocateurs, ce sont des noms évocateurs – Hollywood, E.G. Robinson, Lauren Bacall et Humphrey Bogart ont laissé une marque indélébile* -, cependant ce n’est pas tout à fait le rêve pour les plaisanciers : en termes de mouillages, de plages et d’eaux translucides, ça ne vaut pas les Bahamas et de loin. Pas étonnant que les gens d’ici, je veux dire les Nord-Américains, aient investi ces dernières en force, le terrain de jeu est immense et sans pareil, les Keys n’en sont qu’un pâle succédané, à part Key West qui a vraiment de la gueule.

Il s’agit du chapelet d’îles, reliées par une route, qui prolonge la Floride vers le sud-ouest, vers Cuba. La partie la plus au sud des Etats-Unis, si on excepte Hawaii, sous le tropique exactement (120 km au nord en fait), si bien que lorsque le reste du continent nord-américain gèle sous les tempêtes de neige, en plein hiver, ici il fait 27° et grand soleil 

(more…)

La Baule à la puissance 10

19 décembre 2013

Le Brésil est de ces pays-continents très peuplés où on peut trouver tout d’un coup une ville énorme dont on n’a jamais entendu parler. Un peu comme en Chine, où vous découvrez l’existence d’une métropole de 5 millions d’habitants, couverte de gratte-ciel, dont vous ignoriez tout jusqu’au nom.

(more…)