Archive for the ‘Lusophonia’ Category

Flamengo-Botafogo-Santa Teresa

12 août 2012

Près du centre de Rio, les quartiers et plages de Flamengo, Botafogo, et au dessus, le quartier bohême de Santa Teresa. En passant, trois noms s’expliquent d’un seul coup : Flamengo, Urca et Leblon.

(more…)

Le dernier empereur

11 août 2012

« Sua paixão por leitura o permitiu assimilar qualquer informação » (Heitor Lyra) … « Uma pessoa tímida e carente que enxergava nos livros um refúgio e ao mesmo tempo uma fuga do mundo real. » … « Ele sempre teve prazer em ler e encontrou nos livros um refúgio para a sua posição. » (R. Barman)  « Se eu não fosse Imperador, eu gostaria de ser um professor. » (Dom Pedro) Oui enfin bon, il a bien fait de rester empereur…

L’Empire du Brésil dure de 1822 à 1889. Dom Pedro II en est le deuxième et dernier souverain, un géant débonnaire (1,90m) qui a eu un des plus longs règnes de l’histoire, 58 années, après ceux de Louis XIV (72 ans), François-Joseph son cousin (67) et Victoria (63). Il est curieusement le neveu de Napoléon, sa mère Marie-Léopoldine étant la soeur de Marie-Louise.

(more…)

Pau Brasil

11 août 2012

L’arbre mythique, couleur de braise, qui a donné son nom au Brésil, braise, brasa, brasil. Utilisé pour faire des teintures rouges en Europe, il donne lieu à un intense commerce au XVIe siècle pour disparaître progressivement du fait d’une surexploitation. Il est à l’entrée du Jardin botanique à Rio.

(more…)

Rio centre

11 août 2012

Au centre de Rio, on peut aller en métro, très moderne et confortable (le bus est plus populaire, et plus dangereux*) ; au centre de Rio, on se mêle à la foule, on a parfois des impressions d’Asie, tellement il y a de monde, mais en plus riche et en plus chic – quoique le Saara n’est pas mal non plus. Les restaurants au kilo abondent, invention géniale (pourquoi n’y en a-t-il pas en France ?), on visite aussi, la Confeitaria Colombo, lieu magique, les musées, les églises, (magnifique monastère Saint-Benoît, Mosteiro São Bento, au calme en plein centre), les monuments, les expos, les bibliothèques, les librairies aussi, il y en a d’excellentes

(more…)

Urca

10 août 2012

Typique de cette disposition écartelée de la ville, en multiples quartiers à part – bien plus que dans n’importe quelle métropole au relief plus sage -, est Urca, le village paisible au pied du Pain de Sucre, baignant dans la baie de Botafogo. Des rues tranquilles, un silence et un calme étonnants, un aspect de petite ville de province, alors qu’on est au pied d’un des sites les plus visités au monde, et au coeur d’une mégapole de dix millions. La balade ici le dimanche est très reposante, après les foules du centre ou de Copacabana, et la Praia Vermelha ne manque pas de charme 

(more…)

Pics (et vues) de Rio

10 août 2012

On pourrait l’appeler la ville des panoramas, tant les points de vue spectaculaires abondent dans ce relief de conte fantastique. En voici quelques-uns : Mirante Dona Marta (un peu en dessous du plus célèbre, le Corcovado, raté cette fois pour cause de nuages), Vista Chinesa, Mesa do Imperador (les deux dans la forêt de Tijuca), Dois Irmãos (au bout d’Ipanema), Fort de Leme (au bout de Copacabana) et bien sûr le fameux Pain de Sucre.

(more…)

Arpoador-Ipanema-Leblon-Barra-Prainha

10 août 2012

Une succession de plages dans la Zona Sul de Rio, Barra est sans doute le quartier le plus hallucinant, 20 km de plage et de gratte-ciel, des zones commerciales immenses et ultramodernes, une lagune intérieure entre les immeubles et la mer, une ville dans la ville, ou plutôt une ville nouvelle aux abords de l’ancienne capitale 

(more…)

La plage du dentiste

8 août 2012

Evidemment ça sonne mieux en portugais (à peine) : Praia do Dentista, au sud-est de l’île de Giboia. Peut-être à cause de notre ami Ricardo, ancien dentiste ? En tout cas, malgré ce nom prosaïque, elle est spectaculaire. Un peu trop fréquentée par les vedettes sans doute, mais quand même, le rideau vert de cocotiers qui tombe dans l’eau, la finesse et la blancheur du sable, l’eau émeraude, c’est époustouflant. Les côtes du Brésil par ici se distinguent des Caraïbes, non pas par les plages, qui les valent bien, mais par l’absence de vents constants, réguliers, on l’a déjà dit, et aussi par le manque de transparence de l’eau. Pour des raisons mystérieuses, peut-être la masse du continent avec tous les fleuves qui se déversent dans la mer, l’eau est trouble. Il faut chercher les endroits où plonger où elle est claire, en tout cas ce n’est pas les Bahamas… Une autre différence, celle-là à l’avantage du Brésil, c’est l’accueil, la gentillesse des gens, c’est tout simplement exceptionnel. Après les visages renfrognés des Antilles, ici c’est le paradis. On est bien, on se sent chez soi, à l’aise. Encore mieux qu’en Turquie, où les gens sont très gentils aussi, mais ici, c’est l’Occident, même l’extrême Occident, et pour un Européen, c’est génial. Avec une langue latine en plus.

(more…)

Le soir au Pouso…

8 août 2012

C’est divin, à déguster une caipinhira sur la plate-forme bar arrimée devant la plage, puis manger du poisson grillé, avec arroz et feijão, un repas servi par le charmant couple qui tient ce restaurant rustique. Après une courte balade, de l’autre côté de l’isthme, vers la plage la plus réputée de l’île, Lopes Mendes (parmi les dix plus belles du pays, mais ça les classements, Arpoador est avant !). Seuls touristes restant après les visites de la journée. Calme, douceur, solitude, Lune, tropiques, le pied… (Ne parlons pas des moustiques, inutile de casser l’ambiance :)) Un sommet, mais demain il faut rentrer.

(more…)

Ilha Grande

7 août 2012

Après Paqueta, on passe devant Giboia et les Ilhas Botinas, pour arriver à Ilha Grande. Le premier mouillage est à Sitio Forte, au nord-ouest. Puis, un des plus beaux sites de l’île, avec une église du XVIIIe siècle sous un cocotier gigantesque, Freguesia de Santana, comme son homologue à Madère. Ensuite, après un tour dans le Saco do Céu, petite baie magnifiquement fermée (comme au fond d’un sac, d’où le nom, fréquent ici pour désigner ce type de mouillage, « Sac du ciel » pour celui-là), la petite plage de Feiticeira et enfin la Praia do Pouso pour une deuxième nuit, au bout Est de l’île.

(more…)

Dans la baie d’Ilha Grande

7 août 2012

La région d’Angra dos Reis est très pluvieuse, c’est la forêt humide ici (Rain Forest de la Mata Atlântica), avec la montagne qui tombe dans la mer et qui accroche les nuages, 1600 m d’altitude pour la Serra do Mar toute proche. Mais les dieux étaient avec nous pour ce week-end de trois jours ensoleillés, de quoi profiter d’Ilha grande et de bien d’autres îles et mouillages alentour.

(more…)

No mar estava escrita uma cidade

5 août 2012

Rio, une ville « écrite dans la mer » selon l’image de Carlos Drummond de Andrade dans le poème Mas viveremos (Mais nous vivrons).

No mar estava escrita uma cidade,
no campo ela crescia, na lagoa,
no pátio negro, em tudo onde pisasse
alguém, se desenhava tua imagem,

teu brilho, tuas pontas, teu império
e teu sangue e teu bafo e tua pálpebra,
estrela: cada um te possuía.
Era inútil queimar-te, cintilavas.

(more…)

Tired of Rio

5 août 2012

La voilà la plus belle plage du monde, pas la peine d’aller chercher plus loin. Quand on voit Copacabana pour la première fois, on éprouve un véritable choc, la rangée de hauts immeubles, parfaitement alignés et réguliers, sur un arc de cercle parfait de 4,5 km, est une vision magnifique, combinant la beauté naturelle de la plage avec une beauté architecturale urbaine. La vue sur le Pain de Sucre contribue aussi bien sûr au spectacle. La largeur de la plage est également impressionnante, permettant toutes sortes de sports et d’activités, ne donnant jamais l’impression d’entassement, bien qu’on soit au coeur d’une ville de plus de 10 millions d’habitants. Elle donne au sud-est, Ipanema est orientée vers le sud. Pourtant Copacabana est plus protégée parce qu’en face, à l’est, il y a l’autre côté de la baie, les montagnes de Niteroi à Cabo Frio, qui ferment en partie le site : du côté sud de la plage, on ne voit pas l’horizon de la mer, mais une chaîne de montagnes  

(more…)

Cabinet royal de lecture

1 août 2012

Pour ceux qui aiment les belles bibliothèques, le Cabinet royal portugais de lecture (Real Gabinete Português de Leitura) est une merveille. Élégant style néoclassique pour l’architecture (selon le ton inimitable du Guide Vert), l’intérieur, tapissé de livres anciens, est époustouflant. Dans une petite rue à l’écart du centre de Rio (rue Luis de Camões évidemment), vers la station de métro Uruguaiana, près d’un bazar incroyable (le Saara), qui évoque plus la Turquie que le Brésil, on trouve, non sans mal, cette perle. La bibliothèque compte plus de 350 000 ouvrages, dont une édition du XVIe siècle des Lusiades, et reçoit, comme la BN à Paris, un exemplaire de chaque livre publié au Portugal. Plus de détails ici. Ou , par « A Frenchman in Rio ».

(more…)

Niterói

27 juillet 2012

La grande ville à l’entrée de la baie de Guanabara, côté est, reliée à Rio par un pont de 13 km. Des constructions de l’architecte de Brasília, Oscar Niemeyer, comme le Musée d’art contemporain (MAC), caractérisent la cité. A une quinzaine de km du centre, on trouve des plages magnifiques, face à l’océan. Le chemin Niemeyer n’est pas terminé, l’architecte continue à travailler, mais comme il le dit crûment, « avoir plus de cent ans, c’est la merde !* »

(more…)