Archive for the ‘Lusophonia’ Category

We bones here, for yours await

2 juin 2019

Temple romain d’Evora (IIe siècle) et cathédrale au fond (XIIe-XIIIe)

Sûrement une des plus belles villes du Portugal – qui en compte tant -, la capitale de l’Alentejo, entourée de remparts, vallonnée, dominée par un temple romain, dans un dédale de rues et de places charmantes, sans compter la très belle université. Les deux highlights de la petite cité (quelque 50 000 habitants) sont d’une part la Chapelle des os, un site unique où se pressent les touristes du monde entier tout au long de l’année, et d’autre part les sites mégalithiques à proximité, cromlech, dolmens et menhirs de la fin de la préhistoire, aux débuts de l’époque néolithique en Europe, vers -5000.

(more…)

Soutenance à Évora

2 juin 2019

Mon neveu Beto, docteur en philosophie ! 15 mai 2019

Son Institut de psychologie à São Paulo, Instituto Dasein.

(more…)

Les Corte-Real, avant Colomb

1 mai 2019

Dessin portugais de 1501 représentant Terre Neuve, fourni par un chercheur du XIXe siècle, Henry Harrisse. Quand on voit le découpage des côtes, ça correspond assez bien à la réalité.
Source : Newfoundland and Labrador Heritage.

Le Portugal a joué un rôle assez semblable à celui des Phéniciens dans l’Antiquité.

Oliveira Martins, Histoire du Portugal, 1879

(more…)

Last stop in Portugal

20 avril 2019

A Viana do Castelo. Après c’est le fleuve Minho, qui sépare le pays de l’Espagne, ou de la Galice plutôt, mais dont l’entrée est hasardeuse du fait des hauts fonds, des bancs de sable et des courants. Après Viana, il faut filer sur la première ria (sorte de petit fjord, mais non glaciaire, ou aber en breton, nom qu’on retrouve au Pays de Galles et aussi en Ecosse – Aberdeen).

(more…)

Porto et Gaia

23 mars 2019

Sur les deux rives du Douro s’étale l’agglomération, Porto sur la rive droite (ou nord), Gaia, ou Vila Nova de Gaia, sur la rive gauche, les monuments et le cœur de la cité sont bien sûr à Porto mais Gaia est la ville du Porto.

(more…)

Du Tage au Douro

21 mars 2019

Du samedi 9 mars au samedi 16 mars, du Tage au Douro, de Parque das Nações à la marina de Porto à Afurada, avec arrêts touristiques à Peniche, Berlengas, Nazaré, Figueira da Foz, et dans les terres, Obidos, Alcobaça et Batalha.

(more…)

La bataille

18 mars 2019

C’est la grande bataille qui a décidé de l’indépendance du Portugal, en 1385, la bataille d’Aljubarrota, contre les Castillans, bataille remportée par le connétable Nuno Alvares, avec des forces moins importantes. Le maître d’Aviz devient roi, sous le nom de João I, et installe sa dynastie jusqu’en 1580 et la domination espagnole des Habsbourg sur le Portugal. La victoire a été célébrée par la construction de l’immense monastère de Batalha, en style gothique flamboyant manuélin, aussi riche et raffiné que celui d’Alcobaça, deux siècles auparavant, au début du gothique, est sobre. Construit entre 1386 et 1517, c’est une oeuvre essentiellement du XVe siècle, le Quattrocento, en pleine Renaissance, plus d’un siècle donc, et sept rois du Portugal se sont succédé pendant ce temps…

(more…)

La splendeur d’Alcobaça

17 mars 2019

C’est un monastère cistercien de la fin du XIIe siècle, construit dans une vallée fertile, au confluent de deux rivières, la Baça et l’Alcoa, d’où le nom de ce qui est aussi maintenant une ville, Alcobaça. Ce qui frappe est la taille de la construction, la hauteur des voûtes, la technique et la virtuosité extraordinaires atteintes par les architectes du Moyen Âge. La sobriété aussi, car l’essentiel du monastère précède le gothique manuélin ou flamboyant, à la différence de l’autre grand monastère proche, Batalha.

(more…)

La reine morte

16 mars 2019

La reine morte, c’est Inês de Castro, et c’est aussi la pièce de Montherlant (1942) qui reprend son histoire tragique. Le couple royal, Pierre Ier du Portugal et Inês, vit une histoire d’amour qui défie le temps et reste dans la mémoire ibérique à l’égal de Roméo et Juliette, avec cette différence que les personnages ont ici réellement existé. Les deux tombes sont dans le monastère d’Alcobaça, pas loin de Nazaré, superbe témoignage du Moyen Âge à son apogée (fin XIIe-début XIIIe siècles).

(more…)

Les bateaux de Nazaré, suite

14 mars 2019

Trois frères loyaux

Retour à Nazaré, par la mer cette fois, depuis Peniche, avec Hélène et Cyrille, rencontrés aux Berlengas. Marina accueillante au sud de la ville :

(more…)

Óbidos

14 mars 2019

Óbidos est le Carcassonne ou le Rothenburg portugais, quoiqu’il y ait d’autres cités au Portugal pouvant valoir la comparaison. La ville fortifiée est à 17 km de Peniche, un aller-retour facile en bus. Déjà en mars, les touristes abondent, notamment japonais, en groupe compact derrière leur guide.

(more…)

Notre Dame des Remèdes

11 mars 2019

Au bout de la presqu’île de Peniche, face à l’archipel des Berlengas, se trouve une merveilleuse petite chapelle, toute bleue d’azulejos, c’est Nossa Senhora dos Remédios.

(more…)

Ilhas Berlengas

11 mars 2019

Pas de bon mouillage aux Berlengas, même sur l’île principale, mieux vaut prendre le gros zodiac qui fait la visite et laisser le bateau au port de Peniche. La houle est forte ici – ce n’est pas pour rien que tous les surfeurs du monde viennent sur cette côte – et c’est un véritable roller-coaster que la traversée de six milles, l’embarcation monte sur les vagues, tape dans les creux, tout le monde hurle et le pilote s’en donne à cœur joie pour effrayer les touristes. L’île est superbe, des vues magnifiques sur la mer et les criques, et un fort spectaculaire du XVIIe siècle. L’endroit est fréquenté depuis les Phéniciens et les Romains, et pendant longtemps par les pirates berbères de Salé.

(more…)

On the road again

11 mars 2019

Le cap Roca, extrémité ouest de l’Europe, au petit matin, 9 mars

Enfin, après vingt mois à Lisbonne, c’est reparti, vers le nord, à la fin de l’hiver, heureusement qu’il est clément ici, et chaque jour sera un peu meilleur, hopefully… Quand il fait beau, on est bien au soleil en mer en mars, à l’abri du vent, un peu frais encore, derrière la capote. Bien choisir son jour pour remonter, les vents dominants sont du nord, et au-dessus de 15 nœuds, la navigation devient extrêmement pénible.

(more…)

Café

6 mars 2019

Le tableau de Candido Portinari, Café, 1935, est tellement évocateur qu’on sent presque l’odeur du café en le voyant…

Une exposition sur le peintre brésilien au musée du néoréalisme de Vila Franca de Xira, au nord de Lisbonne.

(more…)