Archive for the ‘Musique’ Category

La guerre

7 octobre 2014
Gettysburg

Bataille de Gettysburg, 3e Brigade du Mississippi sous le général Barksdale

Elle est très bien évoquée à Beauvoir, Mississippi, dans le manoir du seul et unique président d’un Etat éphémère, la Confédération sudiste, qui n’a connu que quelques années d’existence, entre 1861 et 1865, toujours en guerre, avant de disparaître avec la défaite. Jefferson Davis n’a en fait habité cette maison que bien après le conflit, à partir de 1876, il y a écrit ses mémoires. C’est maintenant un musée, rebâti après sa destruction partielle par l’ouragan Katrina, en 2005. On est à Biloxi, sur le Mississippi Sound.
Le général William Barksdale, qu’on voit ici sur le tableau, a été tué à la bataille de Gettysburg :

Barksdale was wounded in his left knee, followed by a cannonball to his left foot, and finally was hit by another bullet to his chest, knocking him off his horse. He told his aide, W.R. Boyd, « I am killed! Tell my wife and children that I died fighting at my post. » His troops were forced to leave him for dead on the field and he died the next morning in a Union hospital.

(more…)

Huit jours à Rio

10 août 2014

Corcovado

(more…)

Vers la Nouvelle Orléans

12 mai 2014

pensacola_newOrleans

Il faut quatre jours pour arriver à la Nouvelle Orléans en bateau, depuis Pensacola, et on passe par quatre Etats différents : Floride, Alabama, Mississippi, Louisiane. Le même parcours est fait en quatre heures en voiture. Si le voyage est long, la navigation est superbe pour atteindre le lac Pontchartrain, navigation à l’abri d’îles barrières, dans le waterway et à travers l’immense baie de Mobile. L’occasion de se rappeler des fameuses paroles :

(more…)

Sarasota

16 avril 2014
Burns Square

Burns Square

Qui aurait pu penser que le cirque, avec toute sa vulgarité populaire et bon enfant, ait pu autant bénéficier à un endroit aussi snob, chic et branché que Sarasota ? C’est pourtant le cas, le roi du chapiteau, John Ringling, et sa femme Mable étaient de grands amateurs d’art, il ont laissé un palais vénitien somptueux à la ville (Cà d’Zan – la maison de Jean), ainsi qu’un musée incroyable et un parc superbe. Il y a un siècle, sans télévision, sans internet, le cinéma dans l’enfance, on pouvait faire fortune dans la distraction numéro 1. Barnum est plus connu en Europe, mais Ringling sonne en Amérique comme l’équivalent du cirque. Johnny Cash y fait allusion, dans un très joli texte (Rather walk on the beach with you than own all the ships at sea:

(more…)

Une petite histoire des phares

14 décembre 2013

Un nouvel arrêt à Ponce de Leon inlet, au nord de la Floride, l’occasion de visiter ce phare de 1887 et le petit musée qui l’accompagne, c’est le troisième du pays pour la hauteur, parmi les phares traditionnels (53 m). Le phare le plus élevé dans le monde, toujours parmi les phares traditionnels, est en France, c’est celui de l’Île Vierge, en Bretagne nord (82,5 m).

(more…)

L’enfant du régiment

8 novembre 2013

Une rencontre entre la peinture et la musique, qui passe par l’Italie, l’Angleterre et la France. John Everett Millais a peint cette toile, inspiré par l’opéra de Donizetti, La fille du régiment, écrit en français à Paris et créé en 1840. L’action se déroule pendant les guerres de la Révolution et de l’Empire, au début du siècle, une histoire d’enfant illégitime, entre une marquise autrichienne et un officier de la Grande Armée, et après la mort de son père dans une bataille, élevée par le régiment, comme le titre l’indique.

(more…)

Art britannique

8 novembre 2013

Cet air triste qu’on trouve souvent chez les chiens, si bien représenté ici par le peintre, d’où vient-il ? Est-ce du fait de la liberté sauvage perdue, de la soumission millénaire à l’homme ?

(more…)

Garotas de Copacabana

4 octobre 2013

Leçon de Standing Paddle en septembre à Rio

Cours de standing paddle à Copacabana, au printemps (septembre 2013)

(more…)

Rockport

20 août 2013

Photo de pub à Rockport

Un des ports les plus pittoresques de la côte Est, un petit bijou, ouvert à l’Est néanmoins, et quand le vent vient de là, ça danse sec. Il y a aussi un système particulier d’arrimage, il faut s’amarrer à deux bouées, une à l’avant une à l’arrière, tant le port est petit, de façon à ce que les bateaux ne tournent pas avec le vent, et ne risquent donc pas de se toucher.

(more…)

The Streets of Baltimore

29 juillet 2013

The Wire, s01e03, Playing Chess

Baltimore a mauvaise réputation, ville dangereuse, taux de criminalité élevé, quartiers ravagés, etc. On voit ça dans la série The Wire, où tous les aspects de la ville, la drogue, les gangs, le port, les syndicats, la politique, la police, l’éducation, les médias, sont analysés, disséqués de la façon la plus réaliste, sociologique même. La série est étudiée dans les universités, jusqu’en FranceLa meilleure série ? La plus sérieuse et la plus fouillée en tout cas, peut-être pas la plus palpitante. (more…)

Rio toujours

21 juillet 2013

Quelques images de la ville avant de partir :

(more…)

Conrack and co

6 juin 2013

Conrack, tiré de The Water is Wide

(more…)

Concerts

12 décembre 2012

Thunder Road à Stuart. On Facebook too.

(more…)

Entre Causses et Aubrac

16 septembre 2012

Entre les Grands Causses et l’Aubrac, avec La Canourgue au milieu, quelques photos. Situation géographique de l’Aubrac, à cheval sur la Lozère, le Cantal et l’Aveyron.

(more…)

Mildred Pierce

2 août 2012

On l’a tant aimée, Mildred Pierce, dans les années 1970, le livre se passait de main en main, le bouche à oreille le vantait, tout le monde le lisait. Pourtant le roman date de 1941, mais l’histoire de cette femme se débattant dans la crise de 29, montant son affaire de ‘pies’ (tartes) seule, annonçait notre modernité. Les personnages principaux sont des femmes, Mildred et Veda, les hommes sont veules et servent de faire-valoir. James Cain était célèbre pour ses romans noirs, Assurance sur la mort, Le Facteur sonne toujours deux fois, et à la différence de ses contemporains comme Dashiell Hammett ou Raymond Chandler, auteurs de polars ennuyeux « à atmosphère », il écrivait des livres passionnants, des page-turner, avec une histoire prenante, un scénario en béton, pleins de femmes fatales et de crimes machiavéliques. Mais là, avec Mildred Pierce, c’est plutôt un roman social qu’il écrit, héritier de Balzac, un grand roman américain. Du livre on retient surtout l’ascension de Mildred, avec ses restaurants, premiers fast-food, mais plutôt sophistiqués, sa lutte sans merci pour se sortir de la crise. Le reste de l’histoire, les péripéties avec sa fille horrible, Veda, l’enfant gâtée, la pianiste, la cantatrice, les tromperies, les déceptions, sont oubliés avec le temps. Subsiste le personnage de Mildred.

(more…)