Archive for the ‘Ports’ Category

Porto Covo

24 août 2018

Le port des filets, covo signifiant filet de pêche. Et effectivement il y a un petit port de pêche, dans une brèche de la côte rocheuse. Mais Porto Covo est maintenant une station balnéaire très courue, un genre de St Tropez de l’Alentejo. Admirablement placée, au dessus de la mer et des plages, l’océan est au bout de chaque rue, tout est accessible à pied, avec une architecture très belle de la fin du XVIIIe*. La place Marquis de Pombal notamment est un chef d’oeuvre d’harmonie et de sobriété, ‘une merveille de l’architecture populaire du temps des Lumières’. Quoiqu’un peu déparée pendant la saison par les boutiques et stands divers.

En août, le soir, les événements se succèdent, comme le show du clown Enano (palhaço Enano), aka José Torres, originaire de Cadix.

(more…)

Alizés portugais

22 août 2018

L’homme illustre regarde l’horizon pour l’éternité

Les alizés portugais en été, ces vents réguliers du nord-ouest, vous emmènent facilement vers le sud, Sines est à environ 70 milles de Lisbonne, avec un arrêt possible à Sesimbra, à peu près à mi-chemin. L’aller est donc sans problème, en douze heures, de Parque das Nações, en haut du Tage (il faut déjà trois heures pour sortir de l’estuaire) jusqu’à la ville qui a vu la naissance de Vasco da Gama. Arrivé là, excellente surprise, il y a un mouillage très protégé au pied du fort en plein centre ville et devant la marina de Sines. Nuit parfaite, réveil de rêve dans la brume, avec les murailles qui se dégagent peu à peu. Une plage très populaire en croissant va du port de pêche à celui des plaisanciers. Les environs de Sines sont industriels, pleins de cheminées partout, la ville est ouvrière et populaire, mais du mouillage on ne voit rien de ces raffineries et autres tours disgracieuses.

(more…)

Sur l’express Parc des nations-Cascais…

21 août 2018

Pas beaucoup de mouillages autour de Lisbonne, des marinas, oui, plein, mais des endroits sympas pour jeter l’ancre, pas tellement. A part Cascais et Seixal. C’est pour ça que dès qu’on sort pour une balade, Cascais devient la destination favorite, une belle marina (chère, 43 euros la nuit en été), mais surtout un excellent mouillage, dans l’anse entre la marina et Estoril, bien abritée des vents dominants. Mouillage pour la nuit, le pique-nique, la baignade…

(more…)

Un jour à Brest

21 août 2018

Louis-Nicolas Van Blarenberghe, vue du port de Brest, 1774

A l’époque où le drapeau de la France était blanc, notamment dans la marine de guerre :

(more…)

Bretagne nord

20 août 2018

Peinture de Georges Géo Fourrier, à l’Auberge du Trieux

Une croisière côtière en Bretagne nord, de St Malo à Roscoff et retour. Sur Élan 40, avec Jean-Yves. Juin-Juillet 2018.

(more…)

Visite à Troie

3 juin 2018

Non, ce n’est pas celle de Patrocle et Achille, Priam et Hector, dont on ne sait pas trop d’ailleurs où elle est, quelque part en Anatolie sur la mer Égée, mais Troia au Portugal, en Alentejo, en face de Setúbal. Au départ de Lisbonne, une balade de cinq jours vers l’estuaire du rio Sado, fameux pour ses grands dauphins (Bottlenose dolphins, ou Tursiops, qu’on n’a pas vus d’ailleurs).

(more…)

Des enfants sages sur le Tage

20 mai 2018

Visite de Stéphane, Julie et Félix en mai, balade sur le Tage et son estuaire, de Parc des Nations à Cascais, d’une marina à l’autre, grand beau temps.

(more…)

Seixal

28 mars 2018

Seixal est un petit village de pêcheurs sur le Tage, un ferry régulier permet de rejoindre Lisbonne à toute heure. C’est aussi un mouillage gratuit et bien protégé et le lieu de divers chantiers à sec pour la plaisance, dont Tagus Yacht Center, en fait à Amora, en face. Thula Thula y passe une partie de l’hiver et du printemps 2018 pour les travaux et la peinture habituels. La « Fête de l’Huma » portugaise se déroule ici en septembre : Avante! Festival. Avante! est l’organe du PCP.

(more…)

There is nothing like Brittany

23 mars 2018

Le fort Du Guesclin, ancienne demeure de Léo Ferré

Un week-end à Saint-Malo en mars.

(more…)

Maghreb proche

12 février 2018

Le port d’Alger, Paul Jobert, 1930

(more…)

Asie des lointains

11 février 2018

Jonques devant l’île de Cu Lao, Vietnam, Frédéric Bernelle, 1920

(more…)

Remonter le Tage

1 août 2017

Praça do Comércio et Castelo São Jorge

son embouchure en tout cas, une des plus belles d’Europe. Avec la marée montante, soit un courant de 2 à 3 nœuds, et un vent favorable, travers/grand largue, on frise les 7/8 nœuds. De Cascais à Parque das Nações, il faut environ quatre heures, et on passe devant tous les « highlights » de la ville. Dans le somptueux estuaire du Tage, qui a vu entrer il y a cinq siècles Vasco de Gama ou Pedro Cabral… Marina calme et moderne à l’arrivée, dans un quartier nouveau de Lisbonne. Une capitale d’environ 3 millions d’habitants, plus d’un quart de la population du pays.

(more…)

Deus nobis haec otia fecit

13 juillet 2017

cascais_portugal (100)

A Cascais, à l’entrée du Tage à Lisbonne, la traversée est terminée, on touche un autre continent. Deux mois depuis Miami, il est temps d’arriver. La ville est une station balnéaire chic, reliée à la capitale par un petit train longeant la côte. Il y a là le « Charme de la côte atlantique », c’est le motto choisi par les édiles. La température est idéale en été, c’est un climat méditerranéen, mais sur l’Atlantique, et avec sa fraîcheur. Les petites rues grouillent de touristes, de cafés et de restaurants, de librairies, il y a de très beaux musées, et la marina est moderne et extrêmement bien entretenue et gérée. Le mouillage est possible à l’extérieur, dans la baie abritée formée ici par la côte. Bref, le repos enfin… La citation de Virgile des Bucoliques, trouvée dans un parc, paraît appropriée : C’est Dieu qui nous a donné cette tranquillité Pour le contexte historique du vers, voir ici.

(more…)

Une tradition à Horta

7 juillet 2017

Une tradition locale, ici à Horta, est pour les voileux de passage de laisser un dessin de son bateau, une peinture de son voyage, sur la jetée en béton ou autour du port. Si on ne la respecte pas, on s’expose aux pires ennuis en mer, et les marins étant gens superstitieux, et en plus l’affaire étant amusante et flattant le narcissisme de chacun, tout le monde s’y adonne, au grand bénéfice des marchands de pots de peinture de la ville… Cela s’approche de la coutume des ex-voto. Quelques-unes de ces traces laissées sur la digue, il y en a des centaines, les unes récentes, flamboyantes, la plupart peu à peu effacées par le temps et les embruns :

(more…)

Une histoire protestante

7 juillet 2017

Porto Pim, à Faial, port de Horta au fond

La famille d’Aubigné, protestante, bien connue pour Agrippa, le fameux poète, contemporain de Ronsard, témoin et acteur des guerres de religion au XVIe siècle, a dû quitter la France lors de la révocation de l’édit de Nantes en 1685 par Louis XIV. Du moins ceux qui ne s’étaient pas convertis au catholicisme, comme Françoise d’Aubigné, la petite-fille du poète, plus connue sous le nom de Madame de Maintenon, maîtresse puis épouse secrète du grand roi. Les d’Aubigné protestants trouvent refuge en Amérique, dans une des treize colonies britanniques, la Virginie, puis en Nouvelle Angleterre, dans le Massachusetts, à Boston, où ils anglicisent leur nom : d’Aubigné devient Dabney.

(more…)