Archive for the ‘Théâtre’ Category

À Pensacola

11 mars 2015
parade

Préparatifs pour la parade

pendant un an… Du diable si je m’attendais à rester tout ce temps ici. La ville est agréable, certes, la navigation alentour est facile, la baie large et profonde permet la voile, la sortie vers le golfe du Mexique est sûre et proche, les excursions en bateau variées, mais, mais, mais, je ne suis jamais resté aussi longtemps dans un endroit depuis mon départ en 2011. Un travail à finir, des rencontres, une marina pratique, voilà quelques raisons, et il faudra maintenant attendre la fin de la saison chaude et des cyclones pour repartir.

(more…)

St Petersburg, FL

25 avril 2014
fresco_s_waterfront_bisto

Au Fresco’s Waterfront Bistro

La ville ne doit pas son nom au hasard, il lui a été donné par Pyotr Dementyev, un aristocrate russe arrivé là en 1881, en l’honneur de sa cité natale Peter Demens Elle est en tout cas bien agréable, sur l’énorme baie de Tampa, avec des bouées très bon marché ($14) de la marina municipale, en plein centre, devant le musée d’art, un joli parc, et tous les restaurants qu’on veut st_petersburg (25)

(more…)

Un usurier juif

8 novembre 2013

Le thème du poète maudit, rejeté par la société, acculé au suicide comme Thomas Chatterton, représenté ici par Henry Wallis, est bien sûr récurrent chez les romantiques, de Vigny à Keats, en passant par Wordsworth ou Baudelaire. Nul ne l’a mieux exprimé que ce dernier, dans l’Albatros*, sonnet inspiré par un voyage à la Réunion, lorsque son beau-père, le général Aupick, excédé par les frasques du jeune homme, il a vingt ans, l’expédie sur un grand navire, « glissant sur les gouffres amers » :

(more…)

L’enfant du régiment

8 novembre 2013

Une rencontre entre la peinture et la musique, qui passe par l’Italie, l’Angleterre et la France. John Everett Millais a peint cette toile, inspiré par l’opéra de Donizetti, La fille du régiment, écrit en français à Paris et créé en 1840. L’action se déroule pendant les guerres de la Révolution et de l’Empire, au début du siècle, une histoire d’enfant illégitime, entre une marquise autrichienne et un officier de la Grande Armée, et après la mort de son père dans une bataille, élevée par le régiment, comme le titre l’indique.

(more…)

L’Opéra des Gueux

8 novembre 2013

Une des scènes finales du Beggar’s Opera de John Gay, qui conquit Londres en 1728 (« took London by storm »), représentée par William Hogarth. Produit par John Rich, l’opéra « made Rich gay and Gay rich ».
On y voit Macheath enchaîné, à la prison de Newgate, avec ses deux femmes (il est bigame), Polly Peachum et Lucy Lockit, qui supplient leurs pères, pour l’une un gardien (avec les clés) et l’autre un policier, de se parjurer et ainsi de l’épargner. Parmi les spectateurs, sur la scène même (comme il était de coutume à l’époque pour les grands personnages), le duc de Bolton, dont une actrice (Lavinia Fenton, dans le rôle de Polly) était la maîtresse ; il est représenté sous la statue d’un satyre lascif… Lavinia a fini duchesse, en épousant son vieux duc à Aix-en-Provence.

(more…)

Age cannot wither her

28 octobre 2013

La reine Arsinoé, reine grecque dans l’Egypte des Ptolémées. On apprend enfin où Molière a été chercher ses noms…
Le musée des beaux arts de l’université Yale, Yale University Art Gallery, est tellement riche qu’il faut le prendre par morceaux, l’art antique et médiéval, l’art européen jusqu’au XIXe inclus, l’art américain du XIXe, l’art contemporain enfin. Commençons par le début…

(more…)

Hôtel musée à Montréal

22 août 2013

crak_rl (3)

LHotel à Montréal offre une exposition gratuite permanente de pop art, un petit musée dans un cadre cosy, avec café à volonté pour les visiteurs. Une halte bienvenue tout près du centre ancien, et à quelques stations de métro d’un certain appart, avenue Chateaubriand… La lithographie de Roy Lichtenstein qu’on voit ici vient d’une bande dessinée illustrant une histoire de la Résistance, avec un personnage légendaire, Mademoiselle Marie.

(more…)

Newport

5 août 2013

Newport, à l’entrée du fjord de Narragansett, ne faillit pas à sa réputation, capitale de la plaisance en Amérique du Nord, elle dépasse largement ses rivales, Annapolis, Maryland et Marblehead, Mass., par l’importance du mouillage et la qualité des bateaux, de pures merveilles. Les palaces aussi abondent (Mansions, qu’on visite), car Newport a été au gilded age le lieu de rendez-vous des milliardaires, les Vanderbilt, Astor ou Widener, et des écrivains comme Edith Wharton (qui avait également une maison magnifique à Hyères, le Castel Ste Claire). La ville est envahie par les touristes en été, et la baie par les bateaux.

(more…)

À Manhattan

2 août 2013

Balade à Manhattan, Grand Central, Bryant Park derrière la bibliothèque, Times Square et Central Park. Un musée enfin, celui d’Histoire naturelle pour changer un peu. Le contraste entre le calme des deux parcs et l’agitation frénétique de Times Square, à quelques rues de distance, est saisissant. Le père Duffy*, qui a sa statue au milieu, a l’air complètement dépassé… George Cohan, compositeur, qui a la sienne à deux pas, paraît plus à l’aise.
Théâtre en plein air, gratuit, et sous la pluie, à Central Park : Shakespeare bien sûr, Richard III, My kindgom for a horse!

(more…)

Annapolis

27 juillet 2013

Annapolis est le siège de l’Académie navale des Etats-Unis, une sorte de West Point marin, mais c’est aussi une ville moyenne très agréable pas loin de Washington, un port très pratique pour les plaisanciers, en haut de la baie de Chesapeake, un endroit tout simplement où il fait bon vivre. Et enfin une des capitales de la voile aux US, avec Newport, Rhode Island, et Marblehead, Massachusetts. Journée superbe à se balader dans la ville, l’université (St John’s College) et l’Académie, et même une soirée au théâtre, avec une comédie d’Alan Ayckbourn, Taking Steps. Alain Resnais avait tiré un film d’une de ses pièces, Smoking/No Smoking.
Quand on arrive à Annapolis avec son bateau, la coutume est de faire un tour dans Ego Alley et de ressortir, juste pour se montrer, just to show off. Naturellement on n’a pas manqué à la tradition.
Rencontre avec un bateau français, premier depuis les Bahamas, le Capado, tourdumondiste.

(more…)

Tengo famiglia

12 décembre 2012

Adieux de Nick : Please, understand it’s something I have to do, OK?

FRANK: The very day I turned fourteen, my father put me on a boat. In my pocket he stuffed 200 liras and the address of a cousin in a place called Hoboken, New Jersey. The only advice my father gave me – Tengo famiglia. If you just said that in English, it would be I support a family. But in Italian, it means more, much more – « I’m a man, I’m doing well for my woman and my children. I have a reason for being alive. »

NICK: Tengo famiglia.

FRANK: I arrived to learn that my cousin had left Hoboken for a faraway land called Brooklyn. So for six weeks, I lived underneath a pier off the Hudson river – every minute and every day trying to figure out a way to earn enough money to get back home.

(more…)

Vingt siècles

14 octobre 2012

Vingt siècles et 100 km  séparent ces deux aqueducs, le célébrissime Pont du Gard et le moins connu pont de Roquefavour, près d’Aix-en-Provence. Les ingénieurs du second, au milieu du XIXème siècle, se sont d’ailleurs inspirés du premier, construit sous Hadrien semble-t-il. Roquefavour amène l’eau à Marseille, il est deux fois plus grand que son illustre ancêtre. Mais dans les deux cas, on a là une infrastructure gigantesque, un ouvrage d’art, et une véritable oeuvre d’art, lancés dans le cadre d’un Etat organisé et bâtisseur. Roquefavour se trouve près du village perché de Ventabren, avec d’un côté Aix et la Sainte Victoire, de l’autre l’étang de Berre au loin et ses flammèches  Les gens d’ici, protégés par la Maire de Diéu (prononcer Maïré de Diéou) n’ont rien à craindre (E cregniran plus ren

(more…)

Arycanda

26 septembre 2012

Dernier grand site de Lycie, celui qu’on ne va pas voir en général, parce qu’il est situé bien à l’intérieur des terres, dans la montagne. A city of lazy and hedonist people, ridden with debts, pour les anciens. Paresseux mais pas trop, si on en juge par les constructions qui restent. Quant à l’endettement, ça n’a guère changé apparemment…

(more…)

Ruy Blas

18 janvier 2012

En ce moment à Sceaux, très beau spectacle du TNP Villeurbanne (notamment les décors) avec Robin Renucci, parfait en méchant, et un excellent Don César (Jérôme Kircher), les deux personnages les plus amusants de la pièce, le grand seigneur fourbe et retors (J’ai l’habit d’un laquais, et vous en avez l’âme, lui dit Ruy Blas) et le grand seigneur prodigue et fauché (Je vais dormir avec le ciel bleu sur ma tête), son cousin.

(more…)

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée

28 octobre 2011

L’immortelle pièce en un acte de Musset, dans ses Comédies et proverbes, Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée (1845), peut-être les plus belles phrases sur l’amour jamais écrites. En ce moment au petit théâtre de la Folie, rue de la Folie-Méricourt, dans le 11ème. Extrait :

(more…)