Archive for the ‘Villes’ Category

Last stop in Portugal

20 avril 2019

A Viana do Castelo. Après c’est le fleuve Minho, qui sépare le pays de l’Espagne, ou de la Galice plutôt, mais dont l’entrée est hasardeuse du fait des hauts fonds, des bancs de sable et des courants. Après Viana, il faut filer sur la première ria (sorte de petit fjord, mais non glaciaire, ou aber en breton, nom qu’on retrouve au Pays de Galles et aussi en Ecosse – Aberdeen).

(more…)

Porto et Gaia

23 mars 2019

Sur les deux rives du Douro s’étale l’agglomération, Porto sur la rive droite (ou nord), Gaia, ou Vila Nova de Gaia, sur la rive gauche, les monuments et le cœur de la cité sont bien sûr à Porto mais Gaia est la ville du Porto.

(more…)

Peintres portugais

21 mars 2019

au musée Soares dos Reis, à Porto. La toile ci-dessus est de José Malhoa (1855-1933), elle s’appelle O Remédio (le médicament), le peintre représente des scènes de la vie quotidienne, ici une jeune femme qui apporte un remède urgent, on sent toute la hâte, l’inquiétude, la longue marche à faire, dont on ne sait si elle aboutira à temps…

(more…)

La splendeur d’Alcobaça

17 mars 2019

C’est un monastère cistercien de la fin du XIIe siècle, construit dans une vallée fertile, au confluent de deux rivières, la Baça et l’Alcoa, d’où le nom de ce qui est aussi maintenant une ville, Alcobaça. Ce qui frappe est la taille de la construction, la hauteur des voûtes, la technique et la virtuosité extraordinaires atteintes par les architectes du Moyen Âge. La sobriété aussi, car l’essentiel du monastère précède le gothique manuélin ou flamboyant, à la différence de l’autre grand monastère proche, Batalha.

(more…)

Óbidos

14 mars 2019

Óbidos est le Carcassonne ou le Rothenburg portugais, quoiqu’il y ait d’autres cités au Portugal pouvant valoir la comparaison. La ville fortifiée est à 17 km de Peniche, un aller-retour facile en bus. Déjà en mars, les touristes abondent, notamment japonais, en groupe compact derrière leur guide.

(more…)

Café

6 mars 2019

Le tableau de Candido Portinari, Café, 1935, est tellement évocateur qu’on sent presque l’odeur du café en le voyant…

Une exposition sur le peintre brésilien au musée du néoréalisme de Vila Franca de Xira, au nord de Lisbonne.

(more…)

D’un pont à l’autre

6 mars 2019

En quittant le nord de Lisbonne et le pont Vasco da Gama, et en remontant le fleuve, on arrive juste avant un autre pont, à un village charmant, Vila Franca de Xira. Le nom évoque à la fois le Moyen Âge chrétien, Ville franche, comme tant de villes en Europe ayant obtenu des libertés vis-à-vis du seigneur local, des franchises, des privilèges, mais aussi le passé arabe, avec Xira (prononcer ‘Shira’ en portugais), qui vient de l’arabe as-Shirush.  La gare est superbe et il y a une marina très sympa.

(more…)

Dans les ‘îles’ de Porto

15 février 2019

Les ilhas de Porto sont situées dans les quartiers populaires, ouvriers, ce sont des impasses étroites où les maisons se touchent, collées à des murs proches, logements très exigus mais propres et pleins de fleurs et de plantes, avec parfois des vues sur le Douro et ses ponts. On est loin des favelas de Rio, caractérisées par un chaos indescriptible, là dans les îles on ne peut pas dire que « Tout n’est qu’ordre et beauté, etc. », mais comparées aux bidonvilles cariocas, peut-être que oui après tout.
En tout cas, elles ont ouvert une nouvelle forme de tourisme, merci à notre guide franco-portugais hors pair, Ricardo, et à Loïc qui l’a trouvé. Infographie sur leur histoire.
De ces quartiers pauvres, et du reste du pays, surtout au nord, sont partis les contingents de travailleurs portugais vers la France, dans les années 1960. Ils y ont trouvé les vrais bidonvilles. Le photographe haïtien Gérald Bloncourt, disparu récemment, a retracé leur odyssée.

(more…)

Tout a une fin

11 février 2019

La devise des Tavora sur une tapisserie au palais d’Ajuda, Findit quas cunque*, ou : Tout a une fin. Il s’agit d’une oeuvre importée de Chine par les Tavora au XVIIe siècle, faisant partie des Tavora hangings, avec une devise de sinistre augure, puisque les membres de cette grande famille noble ont été exécutés dans des conditions épouvantables par Pombal, en 1759, sous l’accusation d’avoir attenté à la vie du roi. Cette oeuvre a été confisquée par le pouvoir, et est maintenant exposée à Ajuda. Voir une vidéo de leur exécution, tirée d’une série TV portugaise. Le lieu du massacre, échafaud et bûcher :

(more…)

De St Malo à Estoril

23 novembre 2018

En passant par Roscoff, Bilbao, Burgos et Salamanque.

(more…)

La chasse au tigre

8 novembre 2018

On ne présente pas Rubens bien sûr, mais François Desportes est bien oublié. Les deux nous présentent des scènes de chasse au musée des beaux arts de Rennes, au tigre pour Rubens, au loup pour Desportes.
Spectaculaire.

(more…)

Legion of Honor (2)

30 septembre 2018

Ruy Diaz de Bivar et le Golden Gate

Toujours au palais de la légion d’honneur, du côté espagnol maintenant, et italien, flamand, allemand… Mais à la Renaissance et la pré-Renaissance.

(more…)

Legion of Honor (1)

30 septembre 2018

Le musée des beaux arts à San Francisco est une réplique du palais de la Légion d’honneur à Paris. Il date de 1924 et on le doit à une famille ayant fait sa fortune dans le sucre, Alma et Adolph Spreckels. A l’extérieur Jeanne d’Arc côtoie le Cid Campeador, et à l’entrée Rodin figure en majesté. La richesse du musée est à la hauteur de celle de la ville. Tout ça se trouve dans le parc Lincoln, au bout ouest de San Francisco, près de Land’s End, avec des aperçus superbes sur le Golden Gate. Le site du musée.

(more…)

Coastal Trail

29 septembre 2018

Une jolie balade à San Francisco, fin septembre, du Palais de la Légion d’Honneur aux rochers des phoques, dans le Lincoln Park.    

(more…)

Santiago do Cacém

3 septembre 2018

De beaux remparts, rénovés au XXe siècle, une belle église, en contraste blanc sur le reste du château. C’est Santiago de Cacém, du nom d’un cheikh, Kassen, à l’origine de cette construction au VIIIe siècle, sur une butte dominant la ville, la vallée et Sines au loin. Depuis le XIXe, l’intérieur est devenu le cimetière de la ville. Elle est un point de départ de la Rota Vicentina.

De nombreux peuples et envahisseurs se sont succédé sur cette colline, puis dans ce château, depuis les Celtes, avant les Romains, les Alains et les Wisigoths, et même les Byzantins, venus de si loin en Orient, puis les Maures, pris et repris enfin par les chrétiens qui formeront le Portugal.

(more…)